Heden VisionCam V5.5

21 février 2012 à 15h38
0
Depuis peu, Heden propose un nouveau modèle de Visioncam. Le principe reste inchangé : la caméra conserve sa motorisation ainsi que sa vision nocturne. La finition et l'interface Web ont été retravaillées et cette fois, le constructeur propose des applications mobiles pour Android et iOS.

012C000004952336-photo-clipboard01.jpg


Design et ergonomie


Heden a profondément revu le design de sa caméra IP. La forme de demi-sphère cède sa place à une sorte de bras articulé. Il ne faut pas s'attendre à une révolution concernant l'angle de vision. Par rapport au modèle précédent, on gagne simplement quelques degrés de liberté. Outre le nouveau look, le principal changement se situe surtout au niveau de la finition globale. On est encore loin d'atteindre les sommets d'un modèle signé Logitech, mais des progrès notables ont été faits depuis les premières Visioncam.

Heden VisionCam V5.5. Des progrès en matière de finition, mais la marge de progression reste importante.
VisionCam vue de profil. Des ouïes assurent une bonne dissipation thermique.
Objectif réglable entouré de LEDs infrarouge. Gageons que la durée de vie de ces dernières sera supérieure à celle des précédentes VisionCam.
Rotation horizontale maximale
Sortie audio, connecteur RJ45, prise antenne Wi-Fi, bornes GPIO (pour alarme) et alimentation.
Des ouïes assurent une bonne dissipation thermique. Au centre, on trouve un pas de vis.
Socle plastique fourni par Heden.
Adaptateur secteur.


Du côté des interfaces, Heden propose une prise RJ45 complétée par une connectique sans fil de type Wi-Fi G (non compatible n). Le tout est complété par quatre bornes qui permettent d'asservir la caméra à un système d'alarme. Pour finir, une prise mini jack (son) permet d'amplifier ou d'exploiter le retour sonore.

À propos de la phase d'installation


L'installeur est spartiate. Le petit utilitaire fourni sur le CD s'installe rapidement. Après un redémarrage dans les règles, et une autorisation du pare-feu, on peut lancer l'utilitaire via un raccourci placé sur le bureau. Ce dernier est pour le moins minimaliste : il s'agit d'une fenêtre austère qui rappelle les années Windows 95. Si tout s'est bien passé, on voit automatiquement apparaitre la caméra. Précisons toutefois que tous les utilisateurs ne seront pas forcément logés à la même enseigne. Selon les cas (firewall, typologie réseau, etc), la caméra est plus ou moins bien détectée.

00C8000004952186-photo-test-visioncam.jpg
00C8000004952188-photo-test-visioncam.jpg
00C8000004952190-photo-test-visioncam.jpg

Un installeur et une application d'un autre âge.


L'application donne tout de même accès au paramétrage IP directement depuis Windows. Quand tout est fini, il ne reste qu'à mettre la caméra à jour manuellement. L'opération n'est pas automatique : il faut mettre les mains dans le cambouis pour flasher deux fichiers manuellement (micro logiciel de base, interface Web).

Administration et fonctionnalités


L'installeur annonçait la couleur : l'administration s'effectue au travers d'une interface Web dépouillée. Difficile de faire plus austère sur le plan graphique. Ici, on se limite à un mode texte mettant en œuvre des caractères blancs sur fond gris. Le menu est tout de même bien organisé. Au final, on regrette surtout les redémarrages de caméras requis lors de la validation de certains paramètres.

012C000004970338-photo-administration.jpg
012C000004970340-photo-interface2.jpg

Une interface Web austère, mais bien organisée. Dommage qu'un redémarrage de caméra soit souvent requis lors de la validation d'un paramètre.


L'esthétique n'est pas flatteuse, mais heureusement, les fonctionnalités sont présentes en nombre. Tout d'abord, la page d'accueil permet d'observer l'image de la caméra, d'agir sur sa motorisation, de prendre des clichés instantanés, ou de modifier les paramètres vidéo (résolution maximale de 640 x 480). Au besoin, cette page Web peut également servir de gestionnaire multi caméras. De 2 à 4 caméras peuvent être ajoutées... à condition que l'on se limite à des modèles de la marque Heden.

01F4000004952194-photo-test-visioncam.jpg

Une interface Web de surveillance


Côté fonctionnalités, cette nouvelle VisionCam ne bouscule pas la donne par rapport à la génération précédente. On retrouve toujours le module de détection de mouvements basique, mais efficace, l'option d'envoi des instantanés par mail (1 à 4 destinataires) ou FTP ainsi que la gestion des systèmes d'alarme (connecteurs verts situés à l'arrière de la caméra).

Il est possible d'ajuster la sensibilité ainsi que le laps de temps qui sépare chacune des captures. Au besoin, on peut activer un planning mensuel de détection de mouvement, mais les créneaux horaires n'ont pas été prévus.

Dans l'ensemble, même si la résolution reste faible (640 x 480), la caméra génère des photos lisibles. Dans la majorité des cas, les clichés sont nets. Les sujets sont facilement identifiables.

01F4000004952184-photo-test-visioncam.jpg

détection de mouvements : sensibilité, planning d'activation


012C000004952380-photo-email-le-bon.jpg
012C000004952196-photo-test-visioncam.jpg

Options d'envoi par email et FTP


Heden propose également plusieurs solutions d'accès à distance conçues pour les personnes qui disposent d'une adresse IP dynamique. En premier lieu, l'interface intègre un client DynDns, StatDns, Oray.net ou Myvisioncam.org (fourni par Heden).

012C000004952178-photo-test-visioncam.jpg
012C000004952172-photo-test-visioncam.jpg

Exemples de clichés capturés par la VisionCam

012C000004952174-photo-test-visioncam.jpg
012C000004952168-photo-test-visioncam.jpg

De gauche à droite : vision nocturne et cliché flou.


Si ce procédé est classique, cette nouvelle VisionCam propose une alternative plutôt originale. L'interface Web abrite un petit client MSN. Ajoutez le compte de la caméra à votre liste d'amis MSN, envoyez-lui un message « url ? » : en guise de réponse, la caméra renverra automatiquement son URL mise à jour. Il fallait y penser.

01F4000004952200-photo-test-visioncam.jpg

Un client MSN embarqué vous indique l'adresse IP publique de la caméra


En revanche, dans tous les cas (DDNS ou MSN, IP fixe ou dynamique), il faut toujours mettre en place une redirection de port côté routeur pour permettre les accès distants.

Logiciels desktop et mobiles


Côté desktop, rien à se mettre sous la dent en dehors du micro utilitaire d'installation de caméra. Il ne faudra pas non plus compter sur une éventuelle application Mac OS. Au final, l'absence n'est pas si grave. Rappelons qu'avec les VisionCam, c'est l'interface Web qui joue de gestionnaire multicaméras.

On trouve plus de grain à moudre du côté des applications mobiles. Sur Android, Heden propose un programme nommé VisionCam. L'utilitaire propose d'ajouter une ou plusieurs caméras. En revanche, le flux sonore ainsi que la motorisation ne sont pas gérés.

00C8000004952202-photo-test-visioncam.jpg
0190000004952204-photo-test-visioncam.jpg

VisionCam sur Android


Sur iOS, Heden propose deux utilitaires. Le premier - gratuit - est un clone du programme disponible sous Android. Le second se nomme ISeeU-Heden. Il est facturé 2.99 euros, mais il propose des fonctionnalités plus nombreuses. Cette fois, on peut entendre le son provenant de la caméra. Les commandes de motorisation sont également prises en charge. ISeeU-Heden supporte jusqu'à 6 caméras.

00C8000004952406-photo-photo-3.jpg
00C8000004952404-photo-photo-2.jpg
00C8000004952408-photo-photo-4.jpg

ISeeU-Heden sur iPhone, puis IP Cam Viewer


On réfléchira à deux fois avant de passer à la caisse. Pour un prix identique, nous préférons utiliser l'excellent « IP Cam Viewer » disponible sur iOS ou Android. Ce programme compatible avec de nombreux modèles de caméras supporte cette nouvelle VisionCam. La motorisation est prise en charge et cette fois, on dispose d'un canal sonore bi directionnel.

Conclusion


Même si les concurrents affinent leurs offres tout en baissant leurs prix, Heden conserve ses trois principaux atouts. Nous pensons à la motorisation, à la vision nocturne ainsi qu'au positionnement tarifaire agressif.

Ces caractéristiques ne font pas tout. La qualité d'image est primordiale et cette fois encore, Heden se défend plutôt bien. Même si la résolution reste faible, dans la majorité des cas, on obtient des clichés nets.

Si le tableau parait idyllique, il est important de rappeler le choix d'un modèle d'entrée de gamme s'accompagne de contreparties. À l'instar des modèles précédents, la finition laisse à désirer (même si de gros progrès ont été faits). Avec le modèle de test, nous avons également pu constater un redémarrage inopiné. On peut également se questionner sur la durée de vie des LEDs infrarouge, ces dernières ayant souvent tendance à rendre l'âme sur les modèles précédents.

Malgré cela, les achats en connaissances de cause peuvent être envisagés. Pour ce prix, la VisionCam est la seule à proposer une motorisation ainsi qu'une vision nocturne. Une seule question subsiste : pourquoi dépenser 30 euros pour le nouveau modèle alors même que ce dernier n'apporte rien de vraiment nouveau par rapport aux précédentes VisionCam ? À cette question, on peut rétorquer que cette nouvelle caméra bénéficie d'une finition revue à la hausse. De plus, la VisionCam V5.5 est compatible avec un serveur DDNS gratuit mis en place par PCA spécialement pour la France.


Heden VisionCam V5.5

Les plus
+ Motorisation / Applications mobiles
+ Vision nocturne / Fonction DDNS et MSN
Les moins
- Finition
- Des redémarrages inopinés ?
- Pas de LED de fonctionnement
- Pas de Wi-Fi n / Interface austère
Detec. mouvement
Résolution
Fonctionnalités
Qualité du matériel
2.5
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top