Logitech Outdoor et Indoor Security Cameras

02 février 2011 à 17h04
0

Esthétique, finition et robustesse


La marque suisse est connue pour la qualité de ses produits, ses caméras ne viendront pas ternir cette bonne réputation. Sans vouloir faire dans la surenchère, il faut bien reconnaitre que Logitech ne se moque pas de ses utilisateurs. L'ensemble des accessoires semble être robuste et leur finition est tout simplement exemplaire.

00C8000003097632-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-011.jpg
00C8000003097618-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-004.jpg
00C8000003097638-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-014.jpg

De gauche à droite : module Master commun aux deux caméras (CPL / USB), caméra Outdoor et sa prise 220 V, caméra Indoor et sa prise CPL ventilée (bruyante).


Le positionnement tarifaire ne se situe pas dans une fourchette d'entrée de gamme, mais lorsqu'on découvre les éléments fournis dans les kits Indoor (caméra d'intérieur), Outdoor (caméra d'extérieur) ou Master (dispositif de liaison CPL / USB), on s'aperçoit que le prix est justifié. Les personnes les plus critiques regretteront peut-être simplement la présence d'une couche de peinture grise qui laissera apparaitre la coque noire peinte dans la masse à la première rayure.

Sur le plan esthétique cette fois, Logitech fait dans le classique. Le design de la caméra d'extérieur reprend le form factor propre à cette famille d'accessoire, celui de la caméra d'intérieur et de sa robe noir et grise s'intègrera sans mal dans un environnement intérieur.


00C8000003097640-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-015.jpg
00C8000003097646-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-018.jpg
00C8000003097644-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-017.jpg

De gauche à droite : kit CPL ventilé du modèle Indoor (avant et arrière) et objectif sur rotule (non motorisé) du modèle Indoor.


Conception du support


Le modèle d'extérieur est fourni avec un support de fixation métallique particulièrement robuste qui devra être fixé à l'aide de trois vis. Sur la base du pied, on trouve un support percé alors qu'a l'opposé, une rotule orientable permet d'adopter l'angle que l'on souhaite. Enfin, ce pied pourra être fixé sur la partie haute ou basse de la caméra (deux pas de vis métalliques prévus à cet effet sont sertis dans la coque plastique de la caméra).

00C8000003097630-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-010.jpg
00C8000003097628-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-009.jpg
00C8000003097620-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-005.jpg

De gauche à droite : vue d'ensemble, détail de la rotule de fixation et pas de vis implanté sur la partie haute (de manière à fixer la caméra au plafond).


Le modèle d'intérieur est fourni avec une ventouse de fixation qui pourra être positionnée sur la face avant ou arrière de la caméra. Cette dernière permet de fixer la caméra sur une vitre pour filmer l'intérieur d'une pièce, ou l'environnement extérieur. Pour compléter ce mode de fixation, il est possible d'utiliser un bras articulé métallique identique à celui qui est proposé avec le modèle Outdoor. Ce dernier pourra être fixé à l'aide de trois vis. Enfin, il est possible de poser simplement la caméra sur un meuble en utilisant un pied en plastique. Dans tous les cas, de nombreuses configurations seront envisageables.

00C8000003097642-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-016.jpg
00C8000003097612-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-001.jpg
00C8000003097648-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-019.jpg



Enfin, la fixation par ventouse n'offre pas de possibilités d'orientation, mais il faut savoir que l'objectif du modèle Indoor est fixé sur une rotule (non motorisée) qui permet de positionner la caméra pour observer une zone particulière.

Entrées et sorties


Le modèle Outdoor


00C8000003097622-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-006.jpg
Les connectiques diffèrent en fonction du modèle de caméra. Commençons par la version Outoor (grosse caméra d'extérieur). Sur cette caméra, il est difficile de faire plus simple : les dimensions assez généreuses du corps du dispositif on permit d'implanter directement l'adaptateur secteur à même la caméra. Au final, un simple cordon d'alimentation secteur 220 V sort directement de la partie arrière de la caméra. Il suffit de brancher ce câble dans n'importe quelle prise de sa résidence pour que tout fonctionne correctement (sauf problème de liaison CPL).

Le câble se chargera donc d'alimenter la caméra, mais aussi, de faire transiter le signal vidéo via la technologie CPL. Nous avons testé le dispositif en plaçant cette caméra à l'extrême opposé géographique du kit récepteur dans une maison de 160 m². Le verdict est sans appel : nous avons pu constater que dans ce cas, le transfert de données via le réseau électrique ne posait pas le moindre problème.

En dehors du cordon unique, on ne trouve pas d'autre connectique sur ce modèle. Il est impossible de connecter une sortie audio ou même de raccorder le dispositif à un système d'alarme filaire.

Le modèle Indoor


00C8000003097626-photo-test-camera-ip-logitech-outdoor-et-indoor-security-cameras-clubic-com-008.jpg
Le modèle Indoor reprend le principe de la caméra d'extérieur à un détail près... Sur la partie inférieure de la caméra, on trouve une unique prise femelle de type RJ45. Ne cherchez pas d'entrées sorties audio ou de connectiques dédiées aux propriétaires de systèmes d'alarme sans fil : Logitech se limite au strict minimum.

Pour limiter les câbles, Logitech a eu la bonne idée d'utiliser deux des quatre fils inutilisés par les communications réseau de la liaison RJ45 pour alimenter la caméra en courant électrique. L'idée est excellente, mais on regrette que l'adaptateur secteur soit relativement bruyant (en raison de la présence d'un ventilateur interne).

À propos de la phase d'installation


Logitech a particulièrement soigné les différentes étapes de la procédure d'installation. Pendant toute la durée de la phase de configuration initiale, l'utilisateur est encadré par des indications claires. Les étapes sont parfaitement décomposées au point qu'au final, on parvient à configurer l'ensemble de l'installation en deux temps trois mouvements.

012C000003098380-photo-logitech-install-1.jpg
012C000003098390-photo-logitech-install-6.jpg

Le programme accompagne l'utilisateur jusqu'a ce que l'installation soit achevée.



Mieux encore, pendant la procédure, le programme vérifie automatiquement la version des firmwares qui équipent les caméras. En cas de publication d'une nouvelle mise à jour, l'utilitaire propose automatiquement de télécharger et d'installer la dernière version du micrologiciel sur l'ensemble des caméras du réseau. Alors que cette étape doit généralement être réalisée manuellement avec la très grande majorité des modèles concurrents, ce détail rappelle que Logitech a fait tout son possible pour simplifier au maximum la vie des utilisateurs.

012C000003098394-photo-logitech-install-8.jpg
012C000003098398-photo-silverlight.jpg

L'installation est enfantine. À droite, le site Web WiLife nécessite Silverlight.



Au final, il est difficile d'émettre des reproches à l'encontre de l'utilitaire d'installation de Logitech. La marque maitrise parfaitement son sujet : quel que soit le niveau de connaissances techniques en informatique des utilisateurs, l'ensemble de l'installation pourra être configuré en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

Pas d'interface Web autonome, mais un site Web unifié


Pour ce qui est de l'administration, Logitech a mis en place un système qui tranche radicalement avec la majorité des caméras concurrentes. Alors que les autres modèles sont dotés d'une interface Web autonome intégrée, pour gérer les caméras de Logitech à distance, il faudra se connecter sur un site Web spécialement conçu à cet effet. Après s'être créé un compte gratuitement sur le portail Wilife.com, il est possible de gérer les caméras qui sont présentes sur l'ensemble du réseau. Le panneau de configuration donne un aperçu de l'activité du réseau de surveillance. Pour observer l'image qui est capturée par l'une ou l'autre des caméras, il suffit de la sélectionner et d'attendre la fin de la mise en cache (la durée de cette opération varie en fonction de la qualité de la connexion).

0258000003098402-photo-web2.jpg


Les ingénieurs de Logitech ont-ils fait le bon choix centralisant les flux vidéo de surveillance sur un site Web de gestion unifié ? Ce système est-il préférable aux interfaces Web autonomes qui sont intégrées au sein des modèles de caméra IP concurrents ? Ce choix technique présente un avantage de taille ... ainsi qu'un inconvénient dont on se serait bien passé.

La principale force de la chose réside dans la simplicité de mise en place du procédé. Ici, il est inutile de passer par une phase fastidieuse de configuration de son routeur (redirection de ports) pour accéder à sa caméra depuis l'extérieur de son réseau (via Internet). Le site Web de WiLife se charge de créer un pont entre le Web et le réseau local, il ne sera donc pas nécessaire de mettre les mains dans le cambouis pour arriver à ses fins.

Seul bémol : pour que le système fonctionne, il est indispensable de laisser l'ordinateur exécutant le programme WiLife Command Center allumé en permanence. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les caméras ne peuvent pas fonctionner de façon autonome. Si cette contrainte ne devrait pas gêner outre mesure les professionnels (vidéo surveillance d'un magasin, d'un entrepôt, etc.), il n'en ira pas forcément de même pour les utilisations personnelles. Certains particuliers risquent d'être réticents à l'idée de devoir laisser leur PC allumé en permanence.

0258000003098376-photo-coupure-web-2.jpg

Lorsqu'on éteint l'ordinateur qui exécute WiLife Command Center, les caméras ne sont plus accessibles.


Pour ce qui est des fonctionnalités accessibles à distance cette fois, en l'absence d'une souscription de type « WiLife Premium », il ne faudra pas s'attendre à des miracles. Par défaut, il est simplement possible de visualiser la vidéo capturée par les caméras (à condition bien sûr que le PC qui exécute WiLife Command Center soit bien allumé). Il ne sera même pas question de pouvoir déclencher un enregistrement à distance sans s'affranchir d'un abonnement premium.

Pour bénéficier de toute la puissance des outils de gestion à distance conçus par Logitech, il faudra obligatoirement souscrire un abonnement premium (59 euros / an) qui reste toutefois limité à 50 Mo de stockage en ligne. À noter également que cet espace de stockage particulièrement limité (pour la vidéo) pourra être gonflé à 500 Mo pour la somme de 29 euros / an supplémentaires ou à 2 Go pour 69 euros / an. Après avoir souscrit un abonnement premium, il sera possible de :
  • Lire les vidéos différées à distance ;
  • De stocker des vidéos importantes en ligne;
  • De partager des vidéos stockées en ligne ;
  • De déclencher des alertes si aucun mouvement n'est détecté.
00C8000003098378-photo-focus-cam-ra.jpg
De plus, la souscription premium débloque un certain nombre de fonctionnalités sur le logiciel de gestion des caméras lui-même. Parmi elles, on note quelques options insignifiantes au point qu'on ne comprend pas bien pourquoi elles n'ont pas été intégrées en standard (notification de détection de mouvements sur l'ordinateur, par exemple). Les autres options payantes sont plus pertinentes, même si cette fois encore, on aurait apprécié que la souscription premium concerne uniquement les services Web et non le programme Windows.

Dans le lot, on retiendra surtout les alertes par SMS ainsi que la possibilité de réaliser des zooms numériques de manière à observer des détails intéressants (voir photo explicative ci-dessus). L'idée est bonne, mais cela ne remplace pas un dispositif de motorisation.

La détections de mouvements


Les caméras de Logitech ne sont pas équipées d'une interface Web autonome, mais il est tout de même possible de déclencher un enregistrement lors de la détection d'un mouvement. La configuration de la sensibilité et/ou de la zone de détection s'effectuent via le logiciel WiLife Command Center. Tous fonctionnent plutôt bien, mais il est dommage que l'on ne dispose pas d'une indication de détection en temps réel. Un tel retour d'information permet de régler plus finement ce paramètre.

01F4000003098396-photo-mouvements.jpg


Exemples de clichés réalisés avec cette caméra


Il ne faudra pas se fier aux images présentes sur cette page pour évaluer les capacités de capture des caméras de Logitech. En effet, ces clichés proviennent d'une photo d'écran d'une vidéo enregistrée par le dispositif de surveillance Indoor ou Outdoor. Contrairement aux caméras concurrentes qui se focalisent surtout sur la prise d'instantanés en rafale, ici, la partie logicielle est avant tout conçue pour capturer des segments vidéo (il est tout de même possible d'envoyer automatiquement des photos par mail). Dans la pratique, la qualité vidéo est excellente.

00C8000003098448-photo-latestrecordingsnapshot3.jpg
00C8000003098450-photo-latestrecordingsnapshot.jpg
00C8000003098452-photo-latestrecordingsnapshot2.jpg

Le dispositif de Logitech est surtout conçu pour capturer des segments vidéo. Au final, la qualité est bonne, mais on regrette l'absence de prise en charge du son ainsi que l'impossibilité de réaliser des captures nocturnes.



Conclusion


Au final, l'impression laissée par les caméras de Logitech est faite d'une suite de paradoxes. Le premier contact est tout bonnement excellent. Le constructeur propose un kit de caméra de grande qualité. Le matériel est robuste et de prime à bord, la technologie utilisée semble être au point (courant porteur). Même lorsque les dispositifs CPL sont placés d'un bout à l'autre d'une habitation de 160 m², nous avons pu constater que tout fonctionnait au mieux. En revanche, si ce premier indicateur est encourageant, il ne faut pas oublier que le CPL peut parfois être capricieux. L'idée d'utiliser cette technologie est bonne, mais nous aurions apprécié que le CPL puisse être complété par une liaison Wi-Fi en cas de besoin.

Puisque l'on aborde les aspects techniques, pour un tel prix, il est dommage que les caméras de Logitech fassent l'impasse sur la prise en charge du son ou même, sur la vision nocturne. Si la première absence n'est pas forcément critique, la vision nocturne aurait pu contrebalancer les points faibles du système de Logitech.

Pour ce qui est de la partie logicielle cette fois, l'excellente impression du départ cède également sa place à une demi-déception. L'assistant d'installation est particulièrement bien conçu au point que les novices parviendront à installer leur kit en deux temps trois mouvements (cette étape va jusqu'à inclure la mise à jour du firmware des caméras). Le logiciel de gestion force également le respect : l'interface de WiLife est relativement claire... mais on comprend assez vite qu'il faut souscrire un abonnement premium pour disposer de l'ensemble des fonctionnalités qui sont proposées...

En effet, il faut bien comprendre que contrairement à la large majorité des caméras qui ont été testées dans cet article, à l'heure où nous écrivons ces lignes, aucune caméra Logitech n'est équipée d'une interface Web d'administration autonome. Ce choix technique est volontaire : les utilisateurs devront impérativement passer par un site Web unifié pour gérer l'ensemble de leurs caméras de surveillance. Bien sûr, le compte gratuit permet uniquement de visionner l'image des caméras. Pour déclencher des enregistrements en ligne, il faut obligatoirement souscrire un compte premium (50 Mo de base) et très vite, étendre l'espace de stockage standard particulièrement restreint (compter 29 euros/ mois pour 500 Mo de plus ou 69 euros / mois pour 2 Go). Autre « détail » : tout porte à croire que les 50 Mo d'un compte premium de base suffisent pour stocker quelques rafales de photos, mais cette idée est illusoire dans la mesure ou le kit Logitech capture uniquement des petits tronçons de vidéo (au format .WMV).

En bref, ce choix d'unification de l'interface de gestion présente un point positif ainsi qu'un point négatif. La force du procédé réside dans sa simplicité de mise en place. Ici, il est inutile de configurer son routeur pour rediriger les ports vers l'IP locale de la caméra, tout se fait automatiquement. En revanche, l'utilisateur n'aura pas le choix quant à l'espace de stockage (le FTP n'est pas pris en charge) puisque Logitech recentre tout vers son service en ligne.

Gardons le clou pour la fin : on aurait pu pardonner le verrouillage vers les services en ligne payants de Logitech si le procédé avait été capable de fonctionner en mode autonome (sans PC). Il n'en est rien, pour que la surveillance soit assurée, il faudra impérativement laisser la machine exécutant le programme de gestion de caméras allumé en permanence.

En définitive, les accessoires proposés par Logitech sont excellents, mais ils semblent être plus adaptés au monde professionnel. Pour l'heure, tous les particuliers ne seront pas forcément prêts à souscrire un abonnement couteux, ou à laisser fonctionner un ordinateur en permanence à la maison.

Logitech Outdoor et Indoor Security Cameras

Les plus
+ Qualité irréprochable du matériel
+ Conception technique intéressante
+ Installation facile et outil Windows convivial
Les moins
- Ventilateur bruyant (kit master)
- Obligation de laisser un PC allumé
- Pas de FTP, pas de prise en charge du son
- Prix du dispositif / Prix du service
Résolution
Fonctionnalités
Qualité du matériel
Logiciel PC
3
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top