Linksys WVC54GCA

02 février 2011 à 12h10
0

Esthétique, finition et robustesse

Le design de la WVC54GCA n'est pas forcément exceptionnel ni passe-partout. Heureusement, dans l'ensemble, la caméra de Linksys semble être plutôt robuste. L'engin est taillé dans les plastiques noirs de bonne facture et la finition inspire confiance.

En façade, l'objectif ne propose pas de mise au point manuelle et juste à côté de ce dernier, on trouve une LED d'activité qui indique que le dispositif est en marche. Au besoin, il sera possible de désactiver ce témoin lumineux en passant par le menu des options.

012C000003097650-photo-test-camera-ip-wvc54gca-clubic-com-001.jpg
012C000003097660-photo-test-camera-ip-wvc54gca-clubic-com-006.jpg

Contrairement à ce que pourrait laisser croire la photo, la caméra de Linksys est particulièrement imposante.


Conception du support et conectique

La caméra est fixée sur une petite tige reliée à une rotule. À la base, on trouve un socle plastique comprenant une partie en métal qui pourra être utilisée pour fixer la caméra à l'aide de deux vis.


00C8000003097654-photo-test-camera-ip-wvc54gca-clubic-com-003.jpg
00C8000003097656-photo-test-camera-ip-wvc54gca-clubic-com-004.jpg
00C8000003097658-photo-test-camera-ip-wvc54gca-clubic-com-005.jpg

De gauche à droite : pied, base du support et connectique.


Pour ce qui est des entrées cette fois, en plus de la traditionnelle prise d'alimentation, on trouve une fiche RJ45 femelle. La caméra est également capable de se connecter à un réseau sans fil, mais aucune antenne n'est visible. Enfin, malgré la prise en charge du son, aucune fiche jack de 3.5 mm n'est présente. Il faudra donc impérativement utiliser le micro interne pour capturer les bruits environnants.

Une phase d'installation qui pourra rebuter les profanes

Linksys propose un programme d'assistance à l'installation ainsi qu'un gestionnaire de caméra. L'une et l'autre de ces applications sont uniquement disponibles pour les environnements Windows. Dans un premier temps, nous avons essayé de paramétrer la caméra depuis une machine sous Windows 7 en utilisant l'assistant d'installation, mais malheureusement, ce dernier n'a pas été en mesure de trouver notre caméra sur le réseau (la dernière mise à jour de ce programme n'a pas donné de meilleurs résultats). Il ne s'agissait pas d'un problème de firewall puisque la désactivation de ce denier n'a pas corrigé le problème.

012C000003099222-photo-install2.jpg
012C000003099226-photo-install4.jpg



Heureusement, si l'assistant semble être mis en difficulté, le programme de configuration classique parvient sans mal à détecter la caméra dès le premier lancement. Ce dernier affiche directement l'adresse IP locale de la caméra, il suffira alors de taper le pseudo ainsi que le mot de passe (admin/admin par défaut) pour se trouver nez à nez avec l'interface Web d'administration. Au final, en dépit de la petite anicroche rencontrée lors de la phase d'installation, la première étape de configuration ne devrait pas poser de problèmes majeurs.

012C000003099228-photo-install5.jpg
012C000003099230-photo-install6.jpg



Dès que l'on accède à la fenêtre de prévisualisation de la caméra sous Internet Exploreur, le navigateur réclame l'ajout d'un plug-in ActivX. Le procédé est habituellement simple, mais avec la WVC54GCA, Internet Explorer refuse d'installer le certificat, ce dernier étant arrivé à expiration. Pour passer cet ultime écueil, il suffit de mettre la caméra à jour (ou de modifier les paramètres de sécurité du navigateur de Microsoft). En revanche, sous Firefox, cette étape sera inutile... à condition d'avoir préalablement installé Java.

A propos de l'interface Web

L'interface Web de la caméra de Linksys est propre et bien organisée. Sur ce point, le constructeur américain confirme l'expérience qu'il a acquise avec sa gamme de routeurs. Les différents onglets sont explicites et au final, on ne sera jamais perdu dans les méandres de l'interface comme on peut parfois l'être avec les D-Link DCS 910 et 1212. Seul bémol, la dernière version du micrologiciel ne propose pas d'autre langue que l'anglais...

012C000003099240-photo-interface2.jpg
012C000003099238-photo-interface1.jpg




Une détection de mouvements capricieuse

La WVC54GCA est bien équipée d'un module de détection de mouvements. La caméra est totalement autonome, ce dernier pourra donc envoyer les clichés image par mail, ou sur un espace FTP distant. Mieux encore : l'application interne propose même d'envoyer de petites séquences vidéo (toujours par mail ou par FTP), ce qui reste relativement rare. Pour ce qui est de la détection de mouvement, rien n'a été oublié : on peut paramétrer la caméra pour déclencher les captures lorsqu'une variation est observée sur toute la zone sensible, ou trois zones finement paramétrables. Dans tous les cas, on peut également agir sur le degré de sensibilité pour éviter les rafales inutiles, ou l'absence de photos (ou vidéos) utiles.

0258000003099218-photo-d-t-ction-de-mouvement.jpg


Rien ne semble avoir été oublié et pourtant, lorsqu'on passe par une phase de pratique, les choses se gâtent. Tout d'abord, nous n'avons pas été en mesure de paramétrer la sensibilité sous Firefox (la fenêtre flottante apparait, même elle reste remplie d'un mauve uni). Ce problème de compatibilité donnera du fil à retordre aux personnes qui ne disposent pas d'un ordinateur sous Windows. Plus grave encore : il est bien possible de paramétrer une zone et/ou un niveau de détection, mais même avec une sensibilité forte, les captures se déclenchent uniquement lorsque le mouvement affecte une proportion importante de la zone de détection.

Heureusement, si les rafales photo laissent clairement à désirer, cette lacune est en partie rattrapée par la possibilité de déclencher l'enregistrement de petites séquences vidéo. Ces dernières couvrent souvent les instants qui ne sont pas toujours capturés en raison des défaillances du module de détection.

Les options annexes

Pour accéder à la caméra depuis l'extérieur lorsqu'on ne dispose pas d'une IP fixe (ce qui tend à se raréfier), il est possible d'utiliser un système de redirection de domaine. Alors que certains fabricants proposent plusieurs fournisseurs de services (DynDns, No-IP, etc.), Linksys s'est limité à TZO.COM. Le principe est identique : cette fois encore, moyennant une inscription, on obtiendra une adresse de redirection qui pointe vers l'IP publique du réseau qui héberge la petite caméra. L'intervalle minimum de rafraichissement de l'adresse dynamique est de 15 minutes, ce qui s'avère être amplement suffisant.

012C000003099242-photo-tzo.jpg
012C000003099244-photo-tzo1.jpg



L'utilitaire Windows

Un petit utilitaire desktop est fourni avec la caméra. Ce dernier (uniquement disponible sous Windows) donne la possibilité de gérer jusqu'à neuf caméras de surveillance compatibles. Depuis l'interface de cette application, on peut visualiser la transmission d'une ou plusieurs caméras simultanément, ou déclencher des enregistrements manuels. Il est également possible de basculer sur un mode automatique pour enregistrer une séquence dans le disque dur de son ordinateur lorsqu'une caméra détecte un mouvement.

Les autres fonctionnalités sont relativement basiques : il est possible d'activer un niveau de zoom, ou d'observer l'état des caméras pour voir si une détection de mouvements a été enregistrée.

0226000003099248-photo-utilitaire2.jpg


Exemples de clichés réalisés avec cette caméra

Le modèle WVC54GCA commence un peu à dater. Même si la résolution de l'objectif est identique à celle de la nouvelle caméra de Cisco, la qualité des clichés se situe tout de même un cran en deçà du modèle actuel (WVC210). Dans l'ensemble, le résultat reste tout de même satisfaisant.

00C8000003102824-photo-100402162705001.jpg
00C8000003102828-photo-100402162428001.jpg
00C8000003102830-photo-100402164516001.jpg



Conclusion

La caméra de Linksys commence à dater un peu, mais cette relative ancienneté lui permet d'offrir un rapport qualité / prix relativement honnête. Pour une centaine d'euros, Linksys propose un produit de qualité doté d'une interface sans fil. L'appareil est robuste et les menus Web sont plutôt bien construits. On y retrouve tous les ingrédients qui font le succès d'un produit de ce type (envoi des fichiers par mail ou par FTP), même si on regrette que le module de détection de mouvements ne soit pas mieux fini. Ce dernier détecte mal les mouvements qui ne modifient pas l'ensemble de l'image. De plus, sur deux machines de test (Windows 7 et XP), nous avons pu constater qu'il était impossible d'accéder à la pop up de réglage des zones et des sensibilités avec Firefox. Il sera donc impératif de disposer d'un ordinateur sous Windows pour pouvoir configurer la fonctionnalité la plus importante. S'en attendait également à disposer d'une qualité d'image supérieure.

Linksys WVC54GCA

Les plus
+ Matériel robuste et bien fini
+ Prix correct pour un modèle sans fil
+ Interface Web claire
Les moins
- Quelques problèmes lors de l'installation
- Détection de mouvements peu précise
- Ne semble fonctionner que sous IE
- Qualité d'image moyenne
Résolution
Fonctionnalités
Qualité du matériel
Logiciel PC
3
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top