Test Crucial P2 500 : le SSD NVMe performant et accessible

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
25 mai 2020 à 12h00
0
La note de la rédac
À l'approche de l'été, Crucial a décidé de refondre ses gammes de SSD NVMe, ces modèles compacts aux caractéristiques impressionnantes. Le P5 ne devrait pas pointer le bout de son nez avant encore quelques semaines, mais le P2 est lui déjà chez nos revendeurs, en deux versions dotées de 250 Go ou de 500 Go d'espace de stockage.

Derrière le nom Crucial se cache la société américaine Micron, leader historique sur les mémoires et partenaire d'autres géants comme Intel. Crucial est la marque grand public de Micron. Les SSD estampillés Crucial se retrouvent chez les revendeurs les plus « accessibles » quand les professionnels se fournissent en matériels Micron. Le P2 que nous testons s'inscrit dans le renouvellement des gammes Crucial... avec le P5 - plus haut de gamme - à venir prochainement.

Crucial P2 500
Un design M.2 2280 classique © Crucial

Fiche technique du Crucial P2 500

Sans surprise, le SSD NVMe P2 vient remplacer le vieillissant P1. Il s'agit d'un modèle calé sur le segment du milieu de gamme. Comme son prédécesseur, il doit donc offrir des performances de haut niveau sans toutefois coûter les yeux de la tête. À ce niveau, il y a d'ailleurs un petit souci : alors que Crucial évoque un tarif de 71,99 euros, de nombreux revendeurs sont à 20 euros de plus. Cherchez l'erreur comme on dit dans ce genre de cas.

Le Crucial P2 500, c'est :

  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 3 4x
  • Contrôleur : Phison PS5013-E13
  • Puces mémoire : Micron QLC 3D
  • Capacité : 250 Go (CT250P2SSD8) ou 500 Go (CT500P2SSD8)
  • Endurance annoncée en écriture : 150 To
  • Débits annoncés en lecture : 2300 Mo/s.
  • Débits annoncés en écriture : 940 Mo/s.
  • Dimensions : 22 x 80 x 1,5 mm
  • Température opérationnelle : entre 0°C et 70°C
  • Logiciel : oui, Crucial Storage Executive
  • Prise en charge du Trim : oui
  • Garantie : 5 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 71,99 €

Sur le papier, le Crucial P2 reprend à son compte les caractéristiques majeures de son grand frère, le P1. Il innove toutefois sur plusieurs points et notamment l'endurance estimée des puces mémoire : avec 150 To annoncés par le constructeur, on est à 50% de mieux que sur le P1 à capacité identique tout de même. Ceci sans perdre le moins du monde côté performances et en conservant une garantie confortable de 5 ans.

Crucial P2 500
Pas de dissipateur thermique © Nerces pour Clubic


De la mémoire Micron QLC

Rien ne ressemble plus à un SSD NVMe qu'un autre SSD NVMe et le Crucial P2 ne déroge évidemment pas à la règle d'autant que le constructeur le livre pour ainsi dire « nu » dans sa boîte. Il n'est effectivement pas question de l'affubler d'un quelconque radiateur pour tempérer un échauffement qui reste cependant très limité comme nous le verrons un peu plus tard. Il s'agit donc d'une unité de stockage particulièrement compacte au format « long », enfin pour un M.2.

Rappelons que les SSD dits NVMe reposent sur le format M.2. Il s'agit de cartes d'extension de diverses dimensions. Nous ne parlerons pas de la largeur (12, 16, 22 ou 30 millimètres) dans la mesure où le format 22 mm s'est largement imposé. En revanche, côté longueur, les choses varient entre les modèles les plus courts (16 mm) et les plus longs (110 mm). Dans les faits, les SSD NVMe reposent dans la majorité des cas sur le « 2280 » pour 22 mm de large sur 80 mm de long.

Crucial P2 500
© Crucial

Pour l'interface, rien de bien surprenant non plus. Crucial s'est logiquement reposé sur le PCI Express de troisième génération, jusqu'à 4 voies. Cette caractéristique est importante, car si elle limite sensiblement les performances auxquelles on peut s'attendre (pas de 5 Go/s. par exemple), elle assure de le faire fonctionner au mieux de ses capacités sur davantage de matériels. Il est ainsi inutile de viser les coûteux chipsets AMD X570 voire Intel Z490 pour en tirer le meilleur parti.

Sans grande surprise, Crucial a également employé des mémoires signés Micron, des puces dites NAND 3D QLC sur 64 couches. Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous diffusé par Micro, la QLC doit permettre d'écrire davantage de données par cellule, réduisant d'autant le coût au gigaoctet du SSD. Cela n'a toutefois rien de vraiment nouveau, Crucial faisait déjà de même sur le P1 avec, toutefois, la mise en place d'un cache à base de SLC pour accélérer les transferts. Petit changement en revanche, le contrôleur Silicon Motion SM2263EN cède ici la place à un Phison PS5013-E13.

Crucial P2 500
Tout nu ! Rien à signaler au dos du SSD © Nerces pour Clubic

En dehors d'un problème de performances par rapport à de la TLC - et donc de la SLC / MLC - l'utilisation de mémoire QLC a toutefois un défaut plus tangible : elle offre une endurance plus faible. Dans les faits, Crucial semble toutefois davantage confiant qu'avec le P1 puisqu'il est maintenant question d'écrire jusqu'à 150 To contre 100 To auparavant. Cela vous semble peu ? Nous aussi, mais relativisons, car cela représente plus de 8 ans d'activité à raison de 50 Go de données écrites quotidiennement. De plus, pour rassurer encore davantage, Crucial conserve sa garantie de 5 ans.

Crucial P2 500
© Crucial

Débits en lecture / écriture et échauffement

Sur le papier, la combinaison du contrôleur Phison PS5013-E13, de la mémoire QLC et du cache SLC doit permettre d'atteindre 2300 Mo/s. en lecture et encore 940 Mo/s., mais il est à noter que plus lente en lecture (2100 Mo/s.), la version 250 Go va officiellement jusqu'à 1150 Mo/s. en écriture. Nous n'avons hélas pas pu avoir ce modèle entre les mains.

CrystalDiskMark Crucial P2 500

Nous n'avons pas démultiplié les mesures, mais avec CrystalDiskMark, nous atteignons autour de 2300 Mo/s., et ce, sur toutes nos prises de mesure. En revanche, excellente surprise en écriture dans la mesure où nous dépassons non seulement les performances du P1, mais également les valeurs avancées par Crucial. CrystalDiskMark réglé sur 1 Go, nous dépassons ainsi légèrement les 1800 Mo/s. et nous nous maintenons à plus de 1300 Mo/s. en sélectionnant le 512 Ko.

ATTO Disk Benchmark Crucial P2 500

Nous avons enchainé avec ATTO Disk Benchmark. Là encore, des résultats convaincants, supérieurs aux valeurs présentées par Crucial. Le P2 500 semble réaliser des progrès notables par rapport au grand frère, le P1 500. Nous avons toutefois l'habitude de prendre les résultats ATTO Disk Benchmark avec une certaine distance et le relevé en écriture est pour le moins troublant. On voit mal des puces QLC parvenir à un tel niveau de performance : l'influence du cache ?

Copie Windows 10 Crucial P2 500

Nous avons logiquement cherché à valider ces résultats sur des tests plus « pratiques », surtout en ce qui concerne la valeur en écriture. Nous n'avons pas retrouvé de telles valeurs en copie de fichiers « classique » sous Windows 10. En revanche, les débits ont tout de même flirté en moyenne avec les 1 Go/s., un résultat plus qu'honorable... et encore au-dessus des débits présentés par Crucial.

Cache Crucial P2 500

Pour en terminer avec les débits, nous voulions déterminer l'influence du cache sur les performances. Dans une situation ordinaire, ledit cache accélère les débits de manière transparente, mais dès que la copie dépasse la taille du cache, les débits s'effondrent : cela pouvait tomber à 80 Mo/s. sur le P1 500. Crucial nous a précisé que sur le P2, la NAND QLC 3D peut être utilisée dynamiquement en mode SLC ou QLC. Ainsi, lorsque le disque est relativement vide, 20% de son espace est utilisé en mode SLC afin de booster les performances. À mesure que le P2 se rempli, cette portion « SLC » se réduit. L'impact sur les performances est assez notable sur notre graphique ci-dessus où nous sommes passés de 1 Go/s. à 410 Mo/s. : une chute réelle donc, mais rien de comparable avec le P1.

Température Crucial P2 500

Enfin, compte tenu de l'absence de tout dissipateur thermique, nous souhaitions vérifier la montée en température P2 500. Au repos, les choses se stabilisent autour de 26°C. Après d'intenses sessions de copie de fichiers, l'échauffement est notable avec une stabilisation à un maximum de 52°C. Cela n'a toutefois rien d'inquiétant dans la mesure où Crucial certifie une température maximale en fonctionnement de 70°C. On a encore de la marge !

Crucial P2 500
© Crucial

Crucial Storage Executive : un soft perfectible

Chaque SSD est Crucial vient accompagné d'un petit logiciel que l'on télécharge sur le site du constructeur, le Crucial Storage Executive. Un tel programme est parfaitement dispensable et, dans notre cas, Windows n'en pas l'utilité pour gérer notre SSD. En revanche, le soft peut apporter quelques informations supplémentaires, quelques fonctionnalités appréciables comme le taux d'occupation du disque ou sa température.

Crucial Storage Executive
Une interface claire, mais qui ne communique que peu d'informations © Nerces pour Clubic

Hélas, c'est à peu près tout ce que le Crucial Storage Executive propose. Impossible de voir le nombre d'octets écrits, le temps d'activité ou le nombre de démarrages. Impossible également d'avoir un outil de mesure intégré pour garder une idée de la dégradation des performances. On devra se contenter d'une appréciation de « bon état de santé » qui veut tout et rien dire à la fois. Si, une chose tout de même, une option permet heureusement de vérifier / effectuer la mise à jour du micrologiciel.

Crucial P2 500
© Crucial

Crucial P2 500 : l'avis de Clubic

Avec la sortie du P2 500, Crucial ne révolutionne clairement pas le monde du SSD NVMe. Il revient toutefois sur quelques soucis de son grand frère, le P1 500, et signe notamment de meilleures performances tout en garantissant une endurance plus importante. Le cache semble également mieux alors que l'échauffement ne pose aucun problème particulier. Un disque fiable, performant et « frais »... Que demande le peuple ? Peut-être une endurance plus importante et une politique tarifaire un peu plus claire ? Autant à 70 euros, nous le trouvons très intéressant, autant à 95 euros, c'est moins le cas. Forcément.

Crucial P2 500

Les plus
+ Débits intéressants
+ Échauffement contenu
+ Garantie 5 ans
+ Tarification mesurée
Les moins
- Endurance de 150 To seulement
- Logiciel perfectible
- Débits limités en « bout de cache »
Performances
Gestion thermique
Endurance
3.5

Modifié le 25/05/2020 à 12h14
23
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top