Test Kingston V+ 100 : l'alternative au TRIM

Kingston V+ 100

Après ses SSDNow V, V+, V G2 et V+ G2, revoilà Kingston avec une nouvelle gamme et deux déclinaisons, les V 100 et les V+ 100. Quel choix de contrôleur pour ce dernier et pour quelles performances ?

Comme pour son V+ G2, Kingston a choisi de faire confiance à Toshiba en ce qui concerne le contrôleur de son V+ 100. C'est donc le très joliment nommé T6UG1XBG qui fait son apparition. Ce contrôleur gère évidemment le TRIM, mais surprise, pas le NCQ, à l'instar d'ailleurs du V+ G2. Toshiba aurait-il quelque chose contre le NCQ ? Kingston revendique en revanche un système permettant de compenser l'absence de gestion de la commande TRIM sur Windows XP ou Mac OS X. Le dispositif always-on garbage collection a d'ailleurs convaincu Apple, qui utilise le nouveau contrôleur de Toshiba dans son MacBook Air. Pourtant, le procédé n'a rien de réellement innovant, puisque OCZ l'employait jadis pour ses SSD avec contrôleur Indilinx. Si la baisse de performance est effectivement évitée, même sans commande TRIM, les inconvénients sont connus : les puces sont particulièrement sollicitées et s'usent plus rapidement alors que l'occupation CPU engendrée par ce procédé est réelle, bien que limitée.

012C000004030730-photo-kingston-v-100.jpg

Le Kingston V+ 100 existe en 5 versions différentes : 64, 96, 128, 256 ou 512 Go, pour des prix évoluant entre 150 et 1 200 euros (tout de même). Et contrairement à de nombreuses marques, Kingston ne succombe pas à la tentation de sacrifier les performances des modèles les moins onéreux. Tous proposent en effet les mêmes débits, à savoir 230 Mo/s en lecture et 180 Mo/s en écriture. Des débits limités lorsqu'on les compare avec ce que peut faire la concurrence. De même, Kingston reste cantonné au SATA 3 Gbps quand d'autres (OCZ, Crucial) font le choix du SATA 6 Gbps. En revanche le procédé de gravure des puces passe de 43 à 32 nm.

Dans la pratique, le contrôleur Toshiba souffre, comme son aîné, d'écritures aléatoires toujours aussi chaotiques, mais ne souffre en revanche d'aucune baisse de performance après écriture. Garantis 3 ans, ces SSD sont prévus pour fonctionner un million d'heures en moyenne sans erreur. Comme leurs prédécesseurs, ils peuvent être vendus seuls ou accompagnés d'un kit de mise à niveau qui comprend une version allégée du logiciel Acronis True Image.


00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Tests synthétiques et pratiques

Que donne ce SSD face à un logiciel de test comme Everest ? Quels résultats dans des tests pratiques de transferts de données ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :
  • Les tests synthétiques
  • Les tests pratiques


Kingston SSDNow V+100 Series

6

Les plus

  • Gestion de la copie proche
  • Écriture de gros fichiers

Les moins

  • Débits avec les petits fichiers
  • Le prix

Performances synthétiques5

Performances pratiques7

Performances / prix5


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Le premier transistor recyclable est là ! Vers une solution pour les déchets électroniques ?
Essai Hyundai Kona Electric restylé : un coup de plumeau et plus d’autonomie
Le Samsung Galaxy S20+ 5G de 128 Go à un très bon prix ce week-end !
Haut de page