Seagate lance le premier disque dur de 3 To, mais à quoi bon ?

29 juin 2010 à 17h24
0
0000014003337726-photo-seagate-freeagent-goflex-desk-hard-drive.jpg
La roue tourne... et c'est aujourd'hui au tour de Seagate d'atteindre un nouveau cap dans le domaine du disque dur. Le fabricant a effectivement annoncé le premier disque dur de 3 To au format 3,5 pouces au monde, succédant ainsi à son éternel rival Western Digital qui avait quant à lui remporté la course des 2 To il y a un an et demi.

Le nouveau recordman n'est toutefois proposé pour le moment qu'en version externe. Le Seagate FreeAgent GoFlex de 3 To n'offre en outre en standard qu'une interface USB 2.0, qui requiert au bas mot une quinzaine d'heure pour le remplir, en prenant l'optimiste hypothèse qu'il fonctionne au débit maximal théorique de l'interface (480 Mbps soit 60 Mo/s). Mais il bénéficie du concept modulaire GoFlex, qui permet d'en remplacer la base par un modèle optionnel, prenant en charge le FireWire 800, l'eSATA ou encore l'USB 3.0.

Seagate n'a malheureusement pas détaillé les caractéristiques techniques du disque dur abrité par ce boitier, pas plus qu'il n'a mis en garde contre ses pré-requis. On ne connait donc ni sa vitesse de rotation, ni sa quantité de mémoire cache, ni son interface interne (Serial ATA à 3 ou 6 Gbps), ni le nombre et la densité de chacun de ses plateaux, ni même les taux de transferts qu'il offre.

Trois téraoctets pour quel usage ?

Tout juste peut-on soumettre l'hypothèse qu'il n'est pour l'heure disponible que sous forme externe parce qu'il se heurte à de trop nombreux obstacles ? En effet, nul doute que certains utilisateur ont déjà ou auront prochainement l'utilité de 3 To, tels que ceux qui manipulent de grandes quantités de fichiers en haute définition ou sans compression (photo, audio ou vidéo), mais un disque dur de 3 To n'est pas à mettre entre toutes les mains.

La malédiction du 3 reprend de plus belle. En effet les systèmes d'exploitations qui ne tirent pas parti de plus de 3 Go de mémoire vive (notamment toutes les versions 32 bits de Windows), mais d'autres aussi, sont aussi celles qui ne prennent pas en charge une partition de 3 To. En cause, la méthode d'adressage LBA qui plafonne en 32 bits à 2,1 To. Solution : découper son disque dur en plusieurs partitions inférieures à 2,1 To ou utiliser un système d'exploitation 64 bits, encore qu'il y ait aussi des problèmes avec le secteur de démarrage MBR (utilisé par Windows), le RAID ou certains contrôleurs de disque dur. En le cantonnant à un usage externe, Seagate en écarte donc l'utilisation au sein d'une grappe RAID ou l'utilisation en disque de démarrage, et évince ainsi la plupart des limitations.

Quoi qu'il en soit le Seagate FreeAgent GoFlex de 3 To est d'ores et déjà commercialisé aux Etats-Unis au prix public de 250 dollars. Son prix et sa date de lancement en Europe n'ont pour l'heure pas été évoqués.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un groupe d'espions russes arrêté par les geeks du FBI
Facebook, allié de choix dans les divorces américains
Les chercheurs en disent plus sur la faille des iPad
Freebox TVReplay : la télévision de rattrapage généralisée (Màj)
NVIDIA 3D Vision Surround : les pilotes disponibles
Un groupe d'espions russes arrêté par les geeks du FBI
Cloud computing : SFR lance son
Firefox s'accorde mal avec Norton
Moins de 4% des certificats SSL seraient valides
Un développeur réalise 4 portages du jeu Lemmings en moins de 36 heures
Haut de page