Cool Drive U339V de PQI : enfin une "vraie" clé USB 3.0 ?

00FA000003751762-photo-cool-drive-u339v.jpg
PQI vient de lancer la commercialisation de la clé USB 3.0 plus petite que la moyenne, et pour cause : à l'inverse des autres périphériques proposés sur le marché, elle intègre un contrôleur unique pour gérer son espace de stockage flash.

En effet, les autres clés USB 3.0 du marché - y compris l'U368 de PQI - intègrent plusieurs contrôleurs montés en RAID, complétés par un pont réalisant la conversion vers l'interface USB 3.0 : un système qui, en plus de ne pas être particulièrement optimisé, prend une place physique non négligeable. La technologie USB 3.0 étant native sur la Cool Drive U339V, sa taille est donc amoindrie et sa fiabilité sans doute supérieure.

La Cool Drive U339V affiche ainsi des dimensions de 68 x 18,5 x 9 mm pour un poids de 13 grammes, et coiffe au poteau les modèles présentés précédemment. Reste un détail important puisque l'absence de RAID met en lumière des débits de transfert plutôt décevants : 54 Mo/s en lecture et 10 Mo/s en écriture pour le modèle 8 Go, 69 Mo/s et 17 Mo/s pour la version 16 Go et 68 Mo/s et 30 Mo/s en 32 et 64 Go. On est bien loin des performances affichées par les « grosses » clés USB 3.0 : on ne peut donc pas tout avoir, du moins pour le moment.

Le constructeur taïwanais n'a pour le moment pas dévoilé de prix ni de date de disponibilité en Europe pour ce nouveau produit.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une seconde alpha pour Opera 11
BoxWave Keyboard Buddy : un clavier slide pour iPhone 4
iAd : la régie d'Apple arrivera en France au mois de décembre
Le nouveau routeur T4000 de Juniper sera lancé au second semestre 2011
RIM dément tout accord avec l'Inde sur l'accès aux données
L'UMP met-elle des coups de canif dans l'Hadopi ?
Novell ZENworks 11 est disponible en release candidate 3
TeamViewer 6 : l'assistance à distance devient un jeu d'enfant
La Chine est accusée d'avoir détourné une partie du trafic Internet
LinkedIn : un nouvel inscrit chaque seconde
Haut de page