Une nouvelle arnaque bancaire par téléphone signalée par la DGCCRF

Thibaut Popelier
Par Thibaut Popelier, Spécialiste Gaming.
Publié le 18 mai 2022 à 12h55
© fizkes / Shutterstock
© fizkes / Shutterstock

La prudence est de mise, puisque la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF, c'est plus simple) nous alerte au sujet de l'avènement d'une arnaque aussi inédite que bien ficelée.

Nous allons donc découvrir la méthode pernicieuse employée par les escrocs pour arriver à leurs fins.

Un coup de fil à éviter

Pour faire simple, une personne se faisant passer pour un agent de la répression des fraudes appelle la victime dans le but de lui notifier une fraude en cours sur son compte en banque. L'escroc demande alors les coordonnées bancaires de son interlocuteur pour soi-disant arrêter la transaction illégale qui n'a bien évidemment jamais eu lieu. Plus sournois encore, le faux agent peut également indiquer que les données de carte bancaire de la personne ont été dérobées et que des achats sont effectués à l'aide de celle-ci.

Bien évidemment, il ne s'agit que de mensonges visant à dérober des informations privées à la victime pour ensuite se servir sur ses comptes bancaires. Ce type de fraudes est hélas courant, que ce soit via de faux sites web se faisant passer pour des services administratifs ou bien par l'intermédiaire d'e-mails qui réutilisent l'identité visuelle de certains services publics (ou autres).

L'alerte est lancée !

La GDCCRF s'est exprimée à ce sujet le 7 mai dernier via un communiqué publié sur Twitter (voir ci-dessous). L'administration française prend le temps d'expliquer que son service « RéponseConso » n'appelle jamais un consommateur qui ne l'a pas sollicité au préalable. Ainsi, un vrai agent ne pourra pas vous contacter de son propre chef. Ce sera forcément une arnaque.

De plus, le service n'a normalement pas l'autorisation de directement réclamer les identifiants d'un compte bancaire. Vous voilà désormais prévenus ! Donc, en cas de doute, ne communiquez jamais des données privées par téléphone, ou même par e-mail, et contactez plutôt la véritable administration pour lui signaler ces demandes suspectes.

Source : Le Figaro

Thibaut Popelier
Par Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming

Fan de jeux vidéo et de nouvelles technologies, je suis rédacteur dans ce milieu depuis déjà plusieurs années. J'aime partager ma passion à travers les news, tests et autres dossiers. J'adore aussi le catch et Harry Potter (et les chats bien sûr !)

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
MPM2019

Non mais allô quoi ! Y a encore en 2022 des personnes qui donnent leurs infos bancaires permettant un débit de leur compte à un inconnu qui les appelle !!
A ce stade on ne peut plus rien pour eux

Kahn-San

oui souvent des personnes âgées, seules, influençables, qui ne regardent/comprennent pas toutes les news sur le net parlant arnaque et cybersécurité

SlashDot2k19

C’est vrai qu’avant il n’y avait pas d’arnaqueur :expressionless:
D’ailleurs dans les pays plutôt répressifs, il n’y a bien sûr aucun arnaqueur… :roll_eyes:

jcc137

C’est tout à fait ça, ce sont des personnes qui sont complètement dépassées par les nouvelles technologies liées à l’informatique. Je les comprends d’autant plus que moi aussi, pourtant bien rompu à l’exercice, ça me gonfle un peu de devoir tout le temps passer par un espace-client.
Le summum du gonflage, c’est pour aller voir son toubib qui te demande auparavant de prendre rdv sur le site Doctissimo

lawyer

Y’a encore en 2022 des gens qui pensent être le centre du monde et que internet est partout…

sant69

Ces arnaques sont très bien ficelées, l’arnaqueur donne des informations (numero de carte bancaire ou de compte, adresse, etc et vous propose même un numéro de téléphone qui s’apparente à celui de votre banque pour rappeler un complice). Vu de l’extérieur c’est certes grossier, mais la personne qui reçoit un coup de fil en debut de soirée, le we, voir en pleine nuit (banque fermée donc source de stress) se trouve assez déstabilisée pour donner les infos confidentielles nécessaireà l’arnaque. Et cela fonctionne aussi très bien aussi sur des jeunes Bac+4 si j’en crois mon entourage au travail.

zoup01

je ne sais pas ce que ça vaut, mais j’ai activé sur mon téléphone (samsung) le filtre d’appel Hiya…
je dois dire que cela bloque régulièrement des appels indésirables (pas tous, mais une grosse majorité).

à propos d’arnaque bien ficelée, j’en ai reçu une récemment de veolia par sms, je ne me suis rendu compte du truc qu’en allant sur le site de véolia pour vérifier l’information.

xryl

Le vrai problème, c’est que la police/gendarmerie ne fait strictement rien en cas de fraude (ni la banque, d’ailleurs). Il y a une tétrachiée d’arnaqueurs sur Le bon coin qui vous contacte dès que vous mettez en vente quelque chose de valeur.

Sans décrire l’arnaque (qui est toujours un peu différente), leur méthode est toujours la même (le même message, le même numéro de téléphone, etc…). Les arnaqués déposent tous une plainte à la gendarmerie (qui est maintenant envoyée sur /dev/null direct). Une petite partie signalent cette fraude/arnaque sur le site signal-arnaque. Pourtant, les arnaqueurs sévissent toujours. On parle d’une centaine d’arnaque par individu sur plusieurs mois.

Vu qu’en France, il est obligatoire d’avoir une pièce d’identité pour ouvrir une ligne téléphonique, pourquoi les autorités n’ont pas encore identifié les auteurs du crime ?

Comment ça se fait qu’ils n’ont pas installé un filtre sur le bon coin, qui, lorsque le même message « Bonjour, je suis M. Machin. Je suis intéressé par votre produit, … » l’IP soit transmise directement à la police pour interpellation et le message envoyé à la poubelle (ou, encore plus vicieux, provoque une réponse automatique aléatoire pour que l’arnaqueur reste en ligne plus longtemps) ?

Normalement, un virement bancaire ou un paiement bancaire n’est pas réversible, sauf en cas avéré de fraude (règlement 260/2012 du Parlement européen et du Conseil du 14 mars 2012). Cependant, aucune banque française ne retourne le paiement, il faut attaquer la banque en justice, ce qui, en général, n’est pas fait par la victime qui a probablement autre chose à faire durant les 2 prochaines années…

Or il s’avère que la plupart des arnaqueurs utilisent des comptes type PLS/PLF qui sont « anonymes » (non ouvrable en France, car contraire à la législation).

Qu’attendent les autorités pour obliger les banques à ne pas procéder aux virements/transferts immédiats à destination de comptes dont le titulaire n’est pas identifiable ? Car, si les fonds étaient bloqués pendant 4 à 5 jours, il serait possible de retourner les fonds en cas d’arnaque après un dépôt de plainte. Cela inciterait les utilisateurs légitimes de ces comptes à utiliser un compte identifié (pour éviter ces délais), et limiterait le nombre de dépôts de plaintes également.