Une cyberattaque d'ampleur paralyse les stations-service iraniennes

28 octobre 2021 à 17h03
19
gas station iran © Efired Shutterstock
Station-essence iranienne, ici à Teheran (© Efired / Shutterstock)

L'Iran est frappé par une attaque informatique qui paralyse cette semaine le parc de stations-service du pays. Pour l'heure, son origine reste inconnue.

La cyberattaque a fait la une de nombreux journaux iraniens. Le mardi 26 octobre, la distribution du carburant a été brusquement interrompue en Iran. Autour de midi, le système informatique qui pilote les stations-service du pays est tombé, paralysé par une attaque qui a provoqué d'innombrables files d'attente dans diverses parties du territoire, et qui pose question autour de son origine.

Des milliers de stations hors-service

Environ 48 heures après les premiers effets de l'attaque, aucun groupe ne s'est encore officiellement revendiqué. Et si un problème technique était avancé au départ, les autorités ont rapidement évoqué le terme « cyberattaque ». « Les détails de l'attaque et son origine font l'objet d'une enquête », a dans un premier temps indiqué la télévision d'État. Mercredi, la majorité des 4 300 stations-service demeuraient paralysées.

Dans les faits, la carte numérique utilisée par les Iraniens pour leur essence était inutilisable. Cette carte permet habituellement de profiter d'un quota d'essence subventionnée, mensuel, qui permet de profiter d'un prix à la pompe trois fois moins cher que le tarif dit « libre ».

Des Iraniens ont relayé des photos, sur le web, de messages défilant sur des panneaux installés sur les autoroutes, certains interpellant directement le chef suprême, plus haute autorité du pays, à l'aide d'un « Khamenei ! Où est notre essence ? ».

Une attaque similaire avait déjà paralysé l'Iran en juillet dernier

Du côté des stations-service, les écrans semblaient afficher, selon l'agence de presse semi-officielle ISNA, le message « cyberattack 64411 ». Si ce numéro ne semble pas être lié à un quelconque groupe de cybercriminels précédemment identifié, il est loin d'être inconnu en Iran. Le 64411 peut en effet faire référence à une hotline rattachée au secrétariat de l'ayatollah Ali Khamenei, ligne censée traiter les questions sur la loi islamique. Mais l'ISNA a ensuite indiqué avoir elle-même été piratée.

Ce numéro interpelle à double titre puisqu'il fut aussi utilisé lors d'une attaque ayant visé les panneaux d'affichage des trains du pays, pas plus tard qu'au mois de juillet. Cette attaque estivale, qui avait provoqué une pagaille monstre en Iran, fut ensuite attribuée à un groupe baptisé Indra par les chercheurs de Checkpoint, répondant au nom du dieu hindou de la guerre, de la foudre et des orages. Indra a, par le passé, déjà ciblé des entreprises syriennes. Beaucoup ont encore en mémoire l'attaque opérée par le virus Stuxnet, qui avait sévèrement frappé le programme nucléaire iranien en septembre 2010, causant de nombreuses pannes de centrifugeuses utilisées pour l'enrichissement de l'uranium.

Mercredi, le président iranien Ebrahim Raïssi a déclaré considérer cette attaque comme un moyen de « mettre les gens en colère en créant du désordre et des perturbations ». Cela sous-entend donc que le président de la république islamique d'Iran attribuerait cette cyberattaque à des forces anti-iraniennes. Le ministère de l'Intérieur iranien a, de son côté, écarté toute volonté d'augmenter les prix du carburant, très bas sur place. L'Iran fêtera le 15 novembre prochain le deuxième anniversaire des violentes manifestations de 2019, qui avaient éclaté suite à l'annonce d'une augmentation du prix de l'essence.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
14
SlashDot2k19
On parle pas encore de la transition écologique là bas
metta
centralisation …
PierreKaiL
«&nbsp;le système informatique qui pilote les stations-service du pays est tombé&nbsp;»<br /> Nous avons un système informatique qui pilote nos stations-service en France ?
benben99
Qui a fait du cyberterrorisme?<br /> Tres probablement Israel ou les USAs<br /> Ce sont les seuls avec les capacites et la determination a mettre des batons dans les roues de l Iran en violant.leur souverainete<br /> L Iran devrait loger une plainte a l ONU
toast
Je ne me lasse pas…
Catstom
pourquoi connecter ce genre de réseaux «&nbsp;critiques&nbsp;» à Internet aussi ???
benben99
bah quand tu sais qu Israel a assasiner des scientifiques iraniens et a admis lattaque contre les centrifugeuses… ca semble plausible
benben99
surement mais la France n a pas d’ennemi qui lui en veut assez pour attaquer son reseau je pense
ultrabill
Parce que ça coûte moins cher que de monter un réseau fermé.
MattS32
Pas un, mais chaque réseau de station a son système informatique, oui. Et il peut tomber en panne.<br /> C’est arrivé il y a quelques jours avec le réseau informatique des stations Ionity par exemple : Ionity : panne généralisée un jour de départs en vacances<br /> Et il y a quelques années, c’était Total qui était planté : Panne informatique : toutes les stations-service Total du pays perturbées | Actu
MattS32
Parce que c’est beaucoup moins cher que de déployer un réseau dédié.
PierreKaiL
Bonsoir, merci pour ta réponse
Voigt-Kampf
C’est un prêté pour un rendu ? Ou y rend, ou y raque ?
wackyseb
A quand la même chez nous pour avoir un prix à lanpompe de 50 centimes le litre. Hihi
zoup01
ça peut arriver n’importe où sur la planète avec des pompes automatiques à carte bancaires.<br /> par défaut, cela passe par internet.
twenty94470
Aucun groupe n’a revendiqué l’attaque, ça serait pas mal d’avoir les mêmes réserves quand l’attaque cible les usa… Même quand il accuse à tour de rôle Chine Russie iran Corée du Nord sans preuve.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

120 millions de dollars en crypto pour un braquage sans violence de la plateforme décentralisée BadgerDAO
VPN : CyberGhost, Surfshark ou NordVPN ? La sélection à lire pour faire votre choix !
La suite de cybersécurité Avast Ultimate à prix bas : l'idéal pour une protection complète et efficace
Peut-on interdire les mots de passe par défaut ? C'est ce que veut le gouvernement britannique
L'excellent antivirus optimisé Mac en promo : pourquoi Intego est un service indispensable ?
Surfshark VPN fait encore chuter ses tarifs, un service VPN performant à ne pas manquer !
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
CyberGhost n'arrête plus de casser ses prix, faut-il craquer pour ce VPN au top ?
Plus de 150 000 cartes bancaires françaises trouvées en vente sur le dark web
Bitdefender poursuit les promos, un antivirus complet pour une protection efficace et abordable
Haut de page