🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Coronavirus : un nouveau scanner thermique pour repérer plus vite les symptômes

14 février 2020 à 15h00
2
virus
© Pixabay

Face à l'épidémie du coronavirus, l'Asie déploie d'importants efforts, notamment en matière de dépistage. À ce titre, la société Kronikare et IHiS (Integrated Health Information Systems) ont co-développé, en l'espace de deux semaines, un détecteur thermique capable de déceler l'un des symptômes du Covid-19 : la fièvre.

Baptisé iThermo, l'appareil est actuellement en phase de test. Si des appareils de ce genre existent déjà, les chercheurs attendent de lui qu'il améliore considérablement la rapidité des diagnostics.


La réponse aux files d'attente

Selon Chua Chee Yong, le responsable des services et capacités d'IHiS, l'iThermo est en mesure de scanner entre huit et dix personnes par minute, contre deux ou trois avec les appareils conventionnels. Et surtout, l'iThermo est un appareil automatisé. Chua Chee Yong affirme ainsi : « [ En dépistage manuel ], cela va de 20 à 30 secondes pour une lecture... C'est le maximum qu'ils puissent faire. Pour l'iThermo, nous observons environ 8 à 10 [ lectures ] par minute ».

iThermo virus

Les autorités souhaitent ainsi installer des appareils de ce type à l'entrée de bureaux ou de bâtiments publics afin de scanner continuellement le flux des passants. Ces derniers jours, de longues files d'attente pour l'obtention d'un diagnostic se sont créées à Singapour, certaines avoisinant les 40 minutes. Le dépistage manuel prenant un certain temps et nécessitant de la main-d'oeuvre, l'iThermo propose d'apporter une nouvelle solution de rapidité. L'appareil, dont l'utilisation nécessite un smartphone, mesure 25 centimètres de haut pour 12 cm de large et un poids de 650 grammes.


Son fonctionnement repose sur trois objectifs photos : celui du smartphone, et ceux d'une caméra laser et d'une caméra thermique. En utilisant les images issues des trois appareils, l'iThermo peut déterminer la température corporelle d'un individu en tenant compte de la distance à laquelle il se trouve et de la température ambiante. Si une personne est fiévreuse, l'iThermo émet un son particulier.

Il peut ainsi scanner des personnes jusqu'à une distance de trois mètres. Si ce détecteur est encore en période de test, les essais réalisés jusque-là ont été jugés « encourageants » par IHiS. Kronikare, de son côté, affirme avoir constaté une efficacité de diagnostic de 100 %.

Source : Channel News Asia
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
PierreKaiL
« Si ce détecteur est encore en période de test »<br /> Il doit déjà être effectif car cela expliquerait les 10.000 nouveaux cas en 24h sur le site gisanddata.maps.arcgis alors que jusque là c’était plus de l’ordre de 2000 par jour, je suppose…
wedgantilles
C’est juste un système de prise de température au final. rien de spécifique au Coronavirus, quelqu’un ayant la grippe ou autre sera tout aussi marquée.
wedgantilles
Non a priori il y a eu un changement du mode de comptage en chine qui explique cela. Le scanner de température ne peut prévenir que d’une personne ayant de la température, ce qui ne permet pas de déterminer qu’une personne à le coronavirus. N’improte quel autre maladie provoquant de la fièvre sera détecté de la même manière.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

NVIDIA estime que le coronavirus va lui coûter 100 millions de dollars au premier trimestre
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Final Fantasy VII Remake : Square Enix diffuse la cinématique d'ouverture
Les DICE Awards 2020 dévoilent leur palmarès des jeux de l'année
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Sony peine à trouver le « juste prix » de sa future PS5
Le lancement du téléscope James Webb (JWST) pourrait à nouveau être reporté
Manette sans fil Xbox One grise et verte à 44,99€ pendant les ventes flash Fnac
Lenovo devrait annoncer son premier smartphone gaming Legion : voici ce qu'on en sait
Haut de page