NVIDIA GeForce GTX 670 : Kepler à moins de 400 euros

000000B901933580-photo-nvidia-logo.jpg
Une semaine après le lancement surprise du GeForce GTX 690, NVIDIA remet le couvert avec le lancement du GeForce GTX 670 !

Alors qu'il était question de très haut de gamme il y a peu, il s'agit cette fois pour la firme au caméléon de rendre les GeForce de la série 6 plus abordables. Première déclinaison grand public à destination des PC de bureau, le GeForce GTX 670 ne vise pas encore le milieu de gamme. Toutefois avec un prix public conseillé attendu de 399 euros TTC la carte s'annonce déjà plus accessible que sa grande sœur la GeForce GTX 680 dont le prix public flirte souvent avec les 500 euros TTC.

Dès lors, que faut-il attendre de la petite dernière de NVIDIA ? Quelles sont ses caractéristiques, mais aussi ses performances comparées au GeForce GTX 680 ? Autant de questions qui nous occuperont au travers de ce test.

020D000005149526-photo-nvidia-geforce-gtx-670.jpg

GeForce GTX 670 : les caractéristiques

Puisque la GeForce GTX 670 est une déclinaison de l'architecture Kepler animant le GeForce GTX 680, nous retrouvons logiquement au cœur de cette nouvelle venue une puce GK104. Déclinaison oblige, ses caractéristiques ont été légèrement revisitées, à la baisse évidemment.

Avant d'aller plus en détails, nous considérons que vous êtes déjà familier avec l'architecture Kepler. Si ce n'est pas le cas, un petit tour sur notre dossier consacré au GeForce GTX 680 devrait vous rafraîchir les idées. Rappelons au passage qu'avec Kepler NVIDIA propose une architecture graphique de classe DirectX 11.1 avec prise en charge native du PCI-Express 3.0.

 Radeon HD 7950Radeon HD 7970GeForce GTX 580GeForce GTX 670GeForce GTX 680
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3
Gravure0,028 µ0,028 µ0,040 µ0,028 µ0,028 µ
Transistors4,3 Milliards4,3 Milliards3 Milliards3,54 Milliards3,54 Milliards
T&LDirectX 11.1DirectX 11.1DirectX 11DirectX 11.1DirectX 11.1
Stream Processors1792204851213441536
Unités ROP3232483232
Unités de texture11212864112128
Mémoire embarquée3072 Mo3072 Mo1536 Mo2048 Mo2048 Mo
Interface mémoire384 bits384 bits384 bits256 bits256 bits
Bande passante240 Go/s264 Go/s192,4 Go/s192,26 Go/s192,26 Go/s
Fréquence GPU800 MHz925 MHz772 MHz915 MHz (base)
980 MHz (GPU Boost)
1006 MHz (base)
1058 MHz (GPU Boost)
Fréquence Stream Processors800 MHz925 MHz1544 MHz915 MHz (base)
980 MHz (GPU Boost)
1006 MHz (base)
1058 MHz (GPU Boost)
Fréquence mémoire1250 MHz - GDDR51375 MHz - GDDR51002 MHz - GDDR51502 MHz - GDDR51502 MHz - GDDR5


Évolution de l'architecture Fermi, Kepler conserve dans son agencement la notion de GPC, c'est-à-dire de Graphic Processing Cluster, mais introduit la notion de SMX en lieu et place des SM. Au cœur des blocs SMX, nous retrouvons les processeurs de flux CUDA, ces unités travaillant directement à l'exécution des programmes de shading. Typiquement, Kepler compte deux SMX par GPC ; c'est ainsi que le GeForce GTX 680, avec ses quatre GPC, dispose d'un total de 8 SMX soit 1536 cœurs CUDA. De son côté, le GeForce GTX 670 doit faire avec seulement 7 SMX. Le nombre de processeurs CUDA tombe donc à 1344.

Autre ajustement à la baisse : le nombre d'unités de textures qui passe de 128 à 112. Pour le reste, NVIDIA conserve avec la GeForce GTX 670 le même nombre d'unités ROP que sur la GeForce GTX 680. Le bus mémoire demeure lui aussi à l'identique avec un interfaçage sur 256 bits et la prise en charge de la GDDR5.

GeForce GTX 670 : la puce, GPU Boost encore et toujours

Nous le disions précédemment, le GeForce GTX 670 est animé par une puce GK104 qui demeure gravée en 28nm par TSMC. On retrouve comme sur le GeForce GTX 680 la bagatelle de 3,54 milliards de transistors et ce qui nous intéresse c'est bien entendu les fréquences de fonctionnement de la puce. De base, celles-ci sont identiques au récent GeForce GTX 690. Ainsi NVIDIA propose une fréquence de base de 915 MHz pour le GeForce GTX 670.

01DB000005150780-photo-nvidia-geforce-gtx-670-la-puce.jpg


0000007305051088-photo-nvidia-geforce-gtx-680-logo-gpu-boost.jpg
Naturellement, il nous faut nous intéresser à la fréquence en mode GPU Boost. Rappelons en effet que depuis l'avènement des GeForce GTX 680, NVIDIA propose une fonction d'overclocking automatique baptisée GPU Boost. Celle-ci a pour but de maximiser les performances de la carte, en augmentant dynamiquement la fréquence du processeur, dans les limites de certains paramètres physiques comme l'enveloppe thermique ou la consommation électrique, un peu à la manière du Turbo d'Intel. Dans les faits notre GeForce GTX 670 a deux fréquences annoncées : 915 MHz pour la puce graphique comme évoqué plus haut et 980 MHz en mode GPU Boost.

En réalité, et c'est tout le problème de la technologie GPU Boost, la fréquence de 980 MHz, si elle est effectivement atteinte, est souvent dépassée. Notre échantillon de test va ainsi régulièrement à 1084 MHz : largement au-delà de la fréquence GPU Boost annoncée. Cela pose problème, car il faut bien être conscient que cette très bonne prestation ne se retrouvera peut-être pas sur les cartes du commerce alors que la fréquence annoncée de 980 MHz n'est au final qu'un minimum garanti qui ne correspond pas à grand-chose. Du coup, on ne sait jamais vraiment à quelle fréquence fonctionne la puce et c'est ennuyeux. Les variations d'un modèle à l'autre peuvent être significatives, la variabilité n'étant pas uniquement fonction des conditions d'utilisation, mais également des aptitudes de chaque puce à monter plus ou moins haut en fréquence.

01BD000005152246-photo-nvidia-geforce-gtx-670-gpu-boost.jpg

Fréquence de pointe GPU Boost : 1084 Mhz pour notre carte de référence. Bien au delà des 980 MHz annoncés !


Au final, c'est comme si une grande marque d'électroménager vous proposait un réfrigérateur de classe énergétique B qui peut être un classe A ou mieux A+ suivant votre chance, la température de votre cuisine ou le nombre de patates que vous logerez dans le compartiment à légumes. Nous ne saurions trop conseiller à NVIDIA, pour plus de clarté, d'adopter la même transparence qu'AMD et Intel : les deux fabricants communiquent pour leur CPU des fréquences de fonctionnement Turbo maximales et non minimales. Tout de suite, cela change tout.

En ce qui concerne la mémoire, NVIDIA propose la même fréquence de fonctionnement que pour sa GeForce GTX 680 soit 1502 MHz. Précisons que la puce est accompagnée de 2 Go de mémoire.

012C000005152248-photo-nvidia-geforce-gtx-670-pilote.jpg

La GeForce GTX 670 vue par les pilotes NVIDIA

GeForce GTX 670 : la carte

Quel contraste ! Il y a une semaine, NVIDIA nous proposait avec la GeForce GTX 690 une finition exceptionnelle, jamais vue auparavant sur une carte graphique. Si la GeForce GTX 690 se destine au marché très haut de gamme, et que nous ne nous attendions évidemment pas à retrouver le même niveau de finition sur les cartes plus abordables, la finition du GeForce GTX 670 pose problème et laisse sérieusement à désirer.

012C000005150990-photo-nvidia-geforce-gtx-670-la-carte-7.jpg
012C000005150992-photo-nvidia-geforce-gtx-670-la-carte-8.jpg

GeForce GTX 670 mise à nue : une carte drôlement compacte !


Assez courte, la carte dispose par défaut d'un PCB noir d'une longueur de 17,5 centimètres. Cette taille inhabituelle s'explique par l'emplacement de l'étage d'alimentation à 4 phases qui n'est pas comme le veut la tradition à la droite de la puce graphique mais à sa gauche. Si le PCB est relativement compact, NVIDIA a cru bon de le rallonger avec un système de refroidissement qui déborde et porte la longueur totale de la carte à 24 centimètres. Système de refroidissement qui est constitué d'un radiateur à ailettes à cœur cuivre reposant sur la seule puce graphique, le tout étant enchâssé dans un carénage de plastique. On retrouve à l'extrémité de l'ensemble un ventilateur de type cage d'écureuil qui expulsera l'air chaud à l'arrière du système. Pour la petite histoire, on retiendra qu'il s'agit du même ventilateur que sur les GeForce GTX 680. À noter la présence d'un radiateur métallique clipsé sur les composants de l'étage de l'alimentation. À l'usage, la carte est silencieuse. Toutefois, lors de nos essais d'overclocking, en contrôlant manuellement la vitesse de rotation du ventilateur et en élevant cette dernière, un bruit strident assez désagréable s'est fait entendre. Il s'avère que le ventilateur des cartes distribuées à la presse se montre défectueux avec des manifestations différentes d'une carte à l'autre, certains de nos confrères profitant du bruit strident sans même overclocké la carte. Il faudra donc voir comment se comporte les cartes du commerce en la matière. Quant au TDP de la carte, il est annoncé par NVIDIA à 170 Watts.

Du côté des fréquences, pas de surprise, modèle de référence oblige. En ce qui concerne GPU Boost, nous avons pu observer des pointes à 1084 MHz pour une fréquence variant en général entre 1019 MHz au plus bas et 1058 ou 1071 MHz la plupart du temps en fonction de la température de la puce. On reste donc bien au-delà des 980 MHz annoncés par NVIDIA en GPU Boost. Côté température, la puce a pu grimper lors de nos sollicitations à 82° C tout de même.



Frappée du logo GeForce GTX sur sa tranche, la carte propose deux connecteurs SLI et deux connecteurs d'alimentation PCI-Express 6 broches. Si l'ouverture pratiquée au-dessus de ceux-ci est généreuse, elle laisse apparaître le niveau de finition très moyen de la carte : on voit en effet le fil tressé d'alimentation du ventilateur courir au-dessus de ces connecteurs. A noter enfin un petit changement pour les GeForce : si l'on oublie de relier l'un ou l'autre des connecteurs d'alimentation PCI-Express à la carte graphique, le système démarre quand même pour afficher à l'écran que les câbles électriques ne sont pas reliés.

015E000005150994-photo-nvidia-geforce-gtx-670-la-carte-9.jpg

Gros plan sur le fil d'alimentation du ventilateur : une finition clairement pas au niveau du prix de la carte


En sortie, la carte propose deux ports DVI Dual-Link, un connecteur HDMI et un connecteur DisplayPort. À noter que la carte utilise des composants Hynix pour la mémoire.

Gros plan sur la consommation

Comme de coutume, nous avons vérifié la consommation électrique de nos cartes graphiques. Nous procédons à deux mesures : au repos, sur le bureau Windows, puis en charge avec un 3DMark 11 Extreme s'exécutant en 2560x1600. La mesure est effectuée à la prise, au moyen d'un wattmètre. Il s'agit donc de la consommation électrique globale de notre machine de test.

05152310-photo-nvidia-geforce-gtx-670-consommation.jpg


Au repos, la consommation de nos cartes graphiques est sans surprise pour les nouvelles générations. Le système équipe d'une GeForce GTX 670 consomme aussi peu que la même configuration en GeForce GTX 680 : c'est toutefois un peu plus que pour les Radeon HD de la série 7000. En charge, surprise, la consommation du GeForce GTX 670 est identique au GeForce GTX 680... La faute au GPU Boost ? La consommation reste toutefois bien inférieure à ce que nous obtenions avec les GeForce de la série 500 et en droite ligne avec l'offre d'AMD. Si le GeForce GTX 670 consomme plus que le Radeon HD 7950, il consomme moins que le Radeon HD 7970.
0000008C05146328-photo-corsair-air-series-dans-un-carbide-300r.jpg
Au cœur de ce test, nous retrouvons le sujet des performances. Voici la configuration utilisée :
  • Carte mère Asus Maximus Rampage IV Extreme (BIOS 1202),
  • Processeur Intel Core i7 3960X,
  • 16 Go (4x 4 Go) Mémoire DDR3-1600 Corsair @ 1600,
  • SSD Samsung Serie 830 256 Go
Sur cette plate-forme, nous testerons un large échantillon de cartes : Radeon HD 5850 pour le devoir de mémoire, GeForce GTX 560 Ti, GeForce GTX 570, GeForce GTX 670 évidemment, GeForce GTX 680, mais aussi Radeon HD 7950 et Radeon HD 7970 sans oublier le Radeon HD 7870 ou encore les Radeon HD 6950 et Radeon HD 6970.

Côté pilotes, nous avons utilisé les tous derniers Catalyst 12.4 avec le CAP1 pour les Radeon HD de la série 7000, ainsi que les pilotes 301.33 pour les dernières GeForce de la série 6. Notre machine opérait sous Windows 7 Edition Intégrale avec Service Pack 1 x64. Nous retenons deux résolutions pour ce test : le 1920x1080 des écrans 23,6/24 pouces notamment, et le 2560x1600.

3DMark 11 - Mode Extrême

05152312-photo-nvidia-geforce-gtx-670-3dmark-11.jpg

Classique des classiques, 3DMark 11 profite logiquement au GeForce GTX 680 qui se retrouve en tête. Le GeForce GTX 670 termine second avec un avantage infime face au Radeon HD 7970. La comparaison avec le Radeon HD 7950 fait ressortir un gain de performances de 21%. Face au GeForce GTX 570, le GeForce GTX 670 est 56% plus performant tandis qu'il tient la dragée haute au vénérable Radeon HD 5850, ici lanterne rouge.

Dirt 3 - Ultra - 4x

05152320-photo-nvidia-geforce-gtx-670-dirt-3.jpg

Le jeu de courses Dirt 3 profite de DirectX 11. Comme sous 3DMark 11, les deux premières places reviennent respectivement aux GeForce GTX 680 et GeForce GTX 670. La petite dernière de NVIDIA est ici 3% plus rapide que le Radeon HD 7970 et 28% plus performante que le Radeon HD 7950. Face au Radeon HD 7870, l'écart grimpe à 38%. Le GeForce GTX 670 affiche des performances 45% plus élevées que le GeForce GTX 570. Quant à l'écart entre GeForce GTX 680 et GeForce GTX 670, il s'élève à 14%.

Mafia II - AA - AF 16x

05152324-photo-nvidia-geforce-gtx-670-mafia-ii.jpg

Mafia II confirme les bonnes prestations du GeForce GTX 670 à ceci près que le Radeon HD 7970 remonte sur la deuxième marche du podium. La carte d'AMD est ici 9% plus rapide que la petite dernière de NVIDIA. Face au Radeon HD 7950, le GeForce GTX 670 est 6% plus rapide en 2560x1600. Et n'allez pas croire qu'avec une résolution plus faible cet écart est moindre : c'est le contraire puisqu'en 1920x1080 le GeForce GTX 670 est 16% plus rapide que le Radeon HD 7950. Avec des performances 35% supérieures au GeForce GTX 570 en 2560x1600, le GeForce GTX 670 reste en retrait face à son grand frère. Le GeForce GTX 680 conserve un avantage de 13% en 2560x1600.

Unigine 2.5 - Heaven - High - AF 16x

05152330-photo-nvidia-geforce-gtx-670-unigine.jpg

Plus synthétique que pratique, Unigine se concentre sur les performances en géométrie de nos puces graphiques et particulièrement sur les aspects ayant trait à la tesselation. On retrouve le GeForce GTX 680 en tête alors que le Radeon HD 7970 est en deuxième position. Une position relative puisqu'en 1920x1080, le GeForce GTX 670 fait mieux que la carte d'AMD... mais pas en 2560x1600. Dans cette dernière résolution, le nouveau GeForce GTX 670 est 12% plus rapide que le Radeon HD 7950, cet écart étant de 23% en 1920x1080. Le GeForce GTX 680 demeure 12% plus performant que le GeForce GTX 670. Ce dernier offre des performances 50% supérieures au GeForce GTX 570.

Batman Arkham City - FXAA - MVSS - HBAO

05152314-photo-nvidia-geforce-gtx-670-batman-ac.jpg

Retour dans les rues ou plutôt sur les toits d'Arkham City. Pas de grande surprise ici, les deux GeForce 6 occupent le haut du classement : GeForce GTX 680 en première place et GeForce GTX 670 en seconde. Alors que l'écart entre les deux cartes oscille entre 3,5 et 6% suivant la résolution, le Radeon HD 7970 est en embuscade et fait aussi bien que la petite dernière de NVIDIA en 2560x1600. Reste que la firme au caméléon propose une GeForce GTX 670 15% plus rapide que la Radeon HD 7950 en 2560x1600 et 21% en 1920x1080. On retrouve des performances 50% supérieures pour le GeForce GTX 670 face au GeForce GTX 570 en 1920x1080.

Crysis 2 - DirectX 11 - Ultra - Textures HR

05152318-photo-nvidia-geforce-gtx-670-crysis-2.jpg

En attendant Crysis 3, retour sous Crysis 2 avec le patch 1.9 et les fonctions DirectX 11 activées, tout comme le mode textures haute résolution. Le jeu est testé sous FRAPS. Les deux premières places reviennent au GeForce GTX 680 et au Radeon HD 7970. Ce dernier se fait pourtant distancer par le GeForce GTX 670 en 1920x1080, mais pas en 2560x1600. Selon la résolution considérée, le GeForce GTX 670 est 18 ou 12% plus rapide que le Radeon HD 7950. Plus la résolution augmente plus l'avantage du GeForce GTX 670 diminue. Face au GeForce GTX 580, le nouveau GeForce GTX 670 est 23% plus rapide. Quant à comparer la nouvelle GeForce de NVIDIA au Radeon HD 5850, les performances vont du simple au double tout simplement.

Battlefield 3 - Ultra - AA 4x / AF 16x - Kaffarov

05152316-photo-nvidia-geforce-gtx-670-battlefield-3.jpg

Battlefield 3 fait parti de ces titres que nous testons avec FRAPS. Les GeForce 6 dominent : GeForce GTX 680 en tête, et GeForce GTX 670 à quelques encablures, sans contestation de la part des Radeon. Ici le GeForce GTX 680 est tout juste 5% plus véloce que le nouveau GeForce GTX 670. Ce dernier fait mieux que le Radeon HD 7970 et le Radeon HD 7950. Et pas qu'un peu puisqu'en 1920x1080, le GeForce GTX 670 est 11% plus rapide que le plus véloce des Radeon, le Radeon HD 7970. Si l'on compare le GeForce GTX 670 au GeForce GTX 560 Ti, il est 76% plus rapide. La même comparaison avec le GeForce GTX 580, ancien porte étendard de NVIDIA, donne un avantage de 20% à la nouvelle venue.

STALKER - Call Of Pripyat - Extrême

05152328-photo-nvidia-geforce-gtx-670-stalker.jpg

Stalker confirme nos précédentes observations avec un couple GeForce GTX 680 et GeForce GTX 670 qui truste le haut du pavé. Pour AMD, la claque fait mal : en 1920x1080, le GeForce GTX 670 est 17% plus rapide que le Radeon HD 7970 soit la puce graphique la plus avancée de l'ex-fondeur ! Et face au Radeon HD 7870, c'est le grand écart : 46% de performances en plus pour le GeForce GTX 670. Quant au gain de performance prodigué par le GeForce GTX 670 face au GeForce GTX 570, il est de 40%.

Metro 2033 - Très haut - AAA - AF 16x

05152326-photo-nvidia-geforce-gtx-670-metro-2033.jpg

On vous épargnera les railleries sur Metro 2033, qui tant d'années après sa sortie rame toujours autant en DirectX 11. Le jeu est testé avec FRAPS et permet à AMD de relever la tête ! Le Radeon HD 7970 se retrouve premier alors que le Radeon HD 7950 est second. Ce dernier est 17% plus rapide que le GeForce GTX 670, lequel est très proche du GeForce GTX 680 : seulement 6% séparent les deux cartes. Les bonnes performances des Radeon permettent au GeForce GTX 670 d'être seulement 10% plus rapide que le Radeon HD 7870.

Tom Clancy's H.A.W.X. 2 - DirectX 11

05152322-photo-nvidia-geforce-gtx-670-hawx-2.jpg

On termine avec H.A.W.X. 2. GeForce GTX 680 et GeForce GTX 580 sont ici à égalité en tête. Le GeForce GTX 670 est troisième avec des performances 2,5% inférieures à son grand frère. Face au GeForce GTX 570, le GeForce GTX 670 est 16% plus rapide alors que l'avantage monte à 20% face au meilleur des Radeon HD, le Radeon HD 7970, ici relégué en 5 ème position.

Overclocking

Nous avons bien sûr tenté d'overclocker notre GeForce GTX 670. De ce côté-ci, il n'y a pas de miracle ou de surprise comme avec les puces GK104 testées jusqu'alors. Nous avons pu atteindre un gain maximum de 165 MHz, soit une fréquence de fonctionnement de 1250 MHz. Ces 165 MHz s'entendent ajoutés à la fréquence maximale GPU Boost qui était pour mémoire de 1084 MHz pour notre échantillon de test (et non la fréquence moyenne avancée par NVIDIA de 980 MHz). Au-delà des 165 MHz, la carte n'était plus stable et ce malgré tous nos essais et tentative de refroidissement

01DB000005152972-photo-nvidia-geforce-gtx-670-overclocking.jpg

Conclusion

Arrivé au terme de ce dossier, que faut-il penser du GeForce GTX 670 ? Du strict point de vue des performances c'est un sans faute, tout simplement. La nouvelle venue partait pourtant avec un handicap avec un nombre d'unités de calcul moindre face à sa grande sœur, la GeForce GTX 680. Pour autant dans les faits l'écart de performance entre ces deux cartes dépasse rarement 6% quand l'écart de prix est de 25% ; la GeForce GTX 680 se négociant dans les 499 euros TTC alors que NVIDIA annonce un prix public conseillé de 399 euros TTC pour la GeForce GTX 670.

À première vue donc la GeForce GTX 670 est une excellente carte aux performances solides, capable bien souvent de damner le pion à la plus rapide des Radeon, la Radeon HD 7970. Oui, mais voilà, au pays du caméléon tout n'est pas toujours rose ou... vert en l'occurrence. C'est ainsi que les très bonnes performances du GeForce GTX 670 trouvent leur origine dans le comportement du GPU Boost, cette technologie d'overclocking automatique. Mais quand NVIDIA annonce une fréquence minimale de 980 MHz en GPU Boost, notre carte de référence grimpe régulièrement à 1084 MHz en GPU Boost. Soit un écart de 10% par rapport à la fréquence annoncée... Prudents, nous nous interrogeons si cet écart se retrouvera sur les cartes du commerce, une fois les premiers lots écoulés. Si c'est le cas, félicitations à NVIDIA car la GeForce GTX 670 est alors un superbe produit. Si d'aventure ce n'était pas le cas, la firme nous entraîne sur un terrain dangereux où les performances d'une même carte sont variables d'un modèle à l'autre, sans aucun moyen de le savoir à l'achat, une pratique que nous ne pouvons cautionner un seul instant.

01C2000005150980-photo-nvidia-geforce-gtx-670-la-carte-2.jpg


Autre grief à l'encontre du GeForce GTX 670 : la finition. Alors qu'avec le GeForce GTX 690 NVIDIA se faisait tout récemment le champion de la qualité de fabrication, cette nouvelle GeForce GTX 670 surprend. Pour une carte vendue 400 euros, on a droit à une finition plastique digne d'une carte commercialisée 150 euros avec en prime le fil d'alimentation du ventilateur qui traîne vers les connecteurs d'alimentation PCI-Express.

Bref NVIDIA aurait pu soigner sa copie. Dans tous les cas, nous enjoignons la marque à être plus transparente quant à sa technologie GPU Boost pour communiquer à l'avenir sur une fréquence maximale garantie en overclocking et non une fréquence minimale laissant la porte ouverte à toutes les mauvaises surprises imaginables.

Pour conclure, nous aimons la GeForce GTX 670, vraiment. Mais ces deux taches au tableau nous empêchent de lui décerner une Sélection Clubic, pourtant bien méritée par ailleurs. Quant au positionnement, n'allez pas croire que la GeForce GTX 670 remplace la GeForce GTX 570. Si la petite dernière offre des performances bien supérieures, les deux cartes sont amenées à cohabiter sur la durée alors que le prix de la GeForce GTX 570 devrait progressivement chuter.

NVIDIA GeForce GTX 670

8

Les plus

  • Bonnes performances
  • Consommation maîtrisée

Les moins

  • GPU Boost nébuleux
  • Finition indigne
  • Prix trop élevé

Performances8

Fonctionnalités8

Qualité / prix7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L’Arcep va mener l’enquête sur Free Mobile et l'accueil des MVNO
Rachat Elpida : Micron proposerait 2,5 milliards de dollars (MàJ)
Fujifilm XP170 et Olympus TG-1 : des baroudeurs Wi-Fi et experts
Acer G6 : nouvelle gamme de moniteurs de 19 à 27 pouces
Un nouveau p-dg chez Yahoo! ?
Microsoft : un brevet de manette biométrique
Présidentielle : le Conseil constitutionnel valide le scrutin malgré les
Google Maps 6.7 pour Android inaugure le guidage d'intérieur
Free Mobile : rattacher un compte Freebox pour payer son forfait moins cher
Neutralité du réseau : la France est-elle en retard ?
Haut de page