Les pilotes GeForce passent en version 285.62 WHQL

24 octobre 2011 à 14h48
0
Nvidia a mis en ligne lundi une nouvelle version des pilotes destinés aux cartes graphiques GeForce. Estampillée 285.62 dans ses déclinaisons Vista et Windows 7, elle vient essentiellement répondre à l'arrivée de titres phare tels que Battlefield 3, Batman Arkham City ou Rage.

00B4000004376770-photo-evga-geforce-gtx-570-hd.jpg
Après plusieurs versions bêta, Nvidia a mis en ligne lundi la première version finale des pilotes de la branche 285. Certifiée WHQL, elle doit selon le fabricant apporter des améliorations de performance et de compatibilité pour quelques titres récents de la scène PC. Elle corrige par ailleurs un problème de time out qui pouvait survenir avec les précédentes versions bêta.

Nvidia promet des gains de performance compris entre 5 et 13% pour une série de titres récents par rapport aux précédents pilotes officiels (280.26), sensible sur les cartes appartenant aux familles GTX 560 et GTX 580. Sont notamment concernés Battlefield 3, Call of Duty Black Ops ou, dans le cas des configurations en SLI, Crysis 2, Metro 2033, Lost Planet 2 ou F1 2010.

Les systèmes Windows XP reçoivent quant à eux une mise à jour dédiée, estampillée 285.58, avec des promesses similaires. Ces nouveaux pilotes peuvent être téléchargés depuis le site du fabricant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

NVIDIA : les nouvelles 30HX & 40HX dédiées au cryptominage reposent sur l'architecture Turing
Intel : le Core i7-11700K
The Handmaid's Tale saison 4 a enfin une date de sortie et un trailer
Soldes Bitdefender : achats en ligne sans risque à -69%
Google TV aura un mode basique sans son Assistant et sans applications
Meilleur forfait mobile : le comparatif de février 2021
Avis B&You : que valent les forfaits mobiles B&You sans engagement ?
Subnautica: Below Zero : le jeu est fini, nouvelle plongée le 14 mai
AL1 : une nouvelle trottinette électrique (abordable) signée… Lamborghini !
Test Ghosts’n Goblins Resurrection : entre nostalgie, difficulté, rage et déception
Haut de page