KX-6000G : l'APU du Chinois Zhaoxin offre la puissance GPU d'une NVIDIA GT 630

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
31 juillet 2022 à 17h00
13
Zhaoxin KX-6000G © WCCFTech
© WCCFTech

Soucieuse de sortir de sa dépendance vis-à-vis des géants américains, la Chine progresse vite dans le secteur des CPU et des GPU.

Il ne fait aucun doute que l'industrie chinoise du semi-conducteur monte petit à petit en puissance. Toutefois, les derniers produits de la société Zhaoxin laissent à penser que le chemin est encore long…

Procédé de gravure en 16 nm

Jusqu'à présent, lorsque nous parlions de Zhaoxin sur Clubic, c'était pour évoquer les CPU du groupe chinois et, notamment, le KaiXian KX-U6580 que l'on a par exemple retrouvé au sein du NAS TVS-675 de QNAP.

Zhaoxin KX-6000G © WCCFTech
© WCCFTech

Les choses sont un peu différentes aujourd'hui dans la mesure où il n'est pas question de CPU ni même de GPU d'ailleurs. En effet, le KX-6000G de Zhaoxin est bien ce que l'on appelle dans le milieu une APU dont la sortie doit permettre de remiser les vieillissants KX-5000 disponibles depuis plus de cinq ans maintenant.

À en croire les informations relayées par WCCFTech, le modèle le plus costaud de la gamme KX-6000G intégrerait 4 cœurs/8 threads avec une fréquence de 3 GHz. Il serait question de prendre en charge la DDR4 et le PCI Express 3.0 alors que le 16 nm est évoqué pour la finesse de gravure.

Des performances GPU au niveau de la GT 630

Les choses sont toutefois encore floues alors que plusieurs sources font état de l'intégration de cette puce à la carte graphique Glenfly Arise-GT-10C0 et évoquent alors 8 cœurs/16 threads pour une puissance de 1,5 TFLOPs : Zhaoxin aurait-il associé deux die sur le même package ?

Zhaoxin KX-6000G © WCCFTech
© WCCFTech

Cette puissance de 1,5 TFLOPs marque une augmentation de 318 % sur la précédente génération de GPU Zhaoxin. Augmentation qui se retrouve sur les résultats 3DMark 11 publiés par nos confrères : les conditions du test restent floues, mais le Zhaoxin KX-6000G décroche environ 1 000 points.

Zhaoxin KX-6000G © WCCFTech
© WCCFTech

Un score qu'il faut ramener à la puissance des solutions graphiques AMD et NVIDIA pour qu'il soit plus parlant : on tombe effectivement au niveau de performances d'un GT 630, une carte en architecture Kepler qui a été commercialisée il y a dix ans de cela.

Zhaoxin KX-6000G © WCCFTech
© WCCFTech

Un autre bench graphique a d'ailleurs été utilisé, GLMark 2. Là, le Zhaoxin KX-6000G obtient 3 116 points à mettre en parallèle des 10 516 d'un GPU NVIDIA GTX 1650 par exemple. Reste que les progrès de l'APU chinoise sont indiscutables d'autant que la partie CPU n'est pas trop mal.

Sur le test de décompression 7-Zip présenté par WCCFTech, on remarque que le KX-6000G fait jeu égal avec un Core i5-7500 signé Intel et se place devant le Ryzen 3 1300X, des processeurs sortis en 2017.

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
Sampro
C’est très bien petit a petit
pagnelli
Comme disaient certains… c’est déjà pas mal la Chine avance. quel processeur peut-on proposer en Europe comme alternative à Intel et AMD ? Nous sommes complètement dépendants
pecore
Oui, c’est toujours mieux que rien, sans doute. Un petit peu mieux.
MattS32
Les processeurs ARM sont principalement conçus en Europe. Et avec STMicro, certains sont fabriqués en Europe (surtout des petits modèles, mais techniquement ST serait tout a fait capable d’en faire des « gros »).<br /> Et on travaille actuellement en Europe sur des implémentations ARM et RISC-V ciblant le domaine du HPC et de de l’automobile.
gothax
C’est bien si la Chine arrive rapidement à une indépendance sur ce plan … Bravo mais il reste du chemin
ullbach
Ils ont en d’autres beaucoup plus puissantes. Comme Biren ou Innosilicon, voir Jingshia<br /> Et je ne pense pas qu’ils font de zhaoxin (un X86) leur fer de lance. Je pense plutôt aux loongson . Loongson ont beaucoup porté l’architecture MIPS avant de développer la leur (longArch) Ce sont des loongson qui équipent la station spatiale chinoise ou les distributeurs de banques.<br /> sans parler d’autres architectures plus spécifiques comme les Shenwey (supercalulculateurs) ou encore les coeurs customisés ARM (hisilicon, phytium). On peut aussi citer les processeurs développés sur Risc-V comme celui d’Alibaba (le plus puissant au monde, pingtouge Xuanti). Ils avancent vite aussi dans les processeurs d’intelligence artificielle (NPU), les co-processeurs audio ou imagerie (oppo, vivo, xiaomi)<br /> Le défi pour la Chine n’est plus la conception mais la gravure
pecore
Très bel exposé et pour ta conclusion, puisses tu avoir raison même si là, tout de suite, je ne vois pas tellement de point de rapprochement entre les deux pays. Surtout maintenant que la Chine a choisi de soutenir la Russie au lieu de rester neutre.<br /> Mais oui, je préférerai moi aussi que la Chine et les USA trouvent un accord par rapport à Taïwan, un vrai et avec Taïwan. Cela changerait que des hommes arrivent à s’entendre pour une fois.
bennukem
bah une chine, deux systèmes, ça fonctionne<br /> Honnêtement ici, la majorité des taïwanais ne se sentent pas chinois mais bien taïwanais. Et encore plus depuis la guerre en Ukraine auquel ils se comparent.<br /> XiJingping, le seul accord qu’il voit,c’est écraser l’autre. Mais bon, avec leur système économique qui se casse la gueule, je pense qu’il aura d’autres chats à fouetter ou alors, peut être un suicide (poussé) depuis le haut d’une tour.
pecore
Malheureusement, faire la guerre a toujours été utilisé par les dictateurs et même certains mauvais présidents élus démocratiquement, pour faire oublier ou compenser les faiblesses intérieures du pays, ou juste pour asseoir leur autorité.<br /> Alors si la Chine décline, mais là je te laisse la responsabilité d’une telle affirmation, leur réflexe risque d’être, au contraire, de hâter leur plan d’invasion, pour tenter d’enrayer ou au moins de faire oublier un tel déclin.
bmustang
en effet, on a vu ce WE ce que cela donne coté lanceurs, c’est pas encore ça et pas très rassurant comment la chine communique sur ses problèmes leur manque peut être des connaissances ou alors du papier et un crayon ?
Kriz4liD
La Moitié des gens roulent avec des configurations moins puissantes.<br /> C’est très bien pour un pc bureautique.
Pernel
« Cette puissance de 1,5 TFLOPs marque une augmentation de 318 % sur la précédente génération de GPU Zhaoxin »<br /> Vous avez des infos dessus, je trouve aucun bench des anciens modèles.
bmustang
si tu veux des bench, regardes où a terminé le lanceur chinois ce WE
ullbach
Il a terminé en petits morceaux carbonisé dans l’océan. Les chinois lancent à un rythme effréné et on parle ici d’un des lanceurs les plus lourds de tous les tems. En 16h, ils avait déjà amarré leur module. Ils ont de mémoire au moins trois sociétés qui bossent sur du réutilisable. Que font les autres entre temps ?<br /> tu lis trop les gros titres sans filtres, dès que j’ai lu 'retour incrôlé lanceur chinois dans le titre" ça me suffisait. Il faut discréditer les efforts de l’autres, c’est une tendance vendeuse actuellement. Tout les lanceurs lourds ont ces même phénomènes. Et puis si tu veux voir la communication de l’agence spatiale chinoise, tu vas lire directement à la source, par un site d’info continue à sensation. Penses tu que la nasa te communique tout ? Il y a beaucoup de classifié dans le spatiale et je ne baserai pas un jugement sur une vidéo de 30 secondes d’LCI si tu as ce que je veux dire.<br /> Ils ont complété en un temps record l’amarrage d’un autre module spatiale à leur station , tout en faisant tourner un rover sur mars. Ils étaient inexistants il y a dix ans, ils ont désormais la station spatiale la plus moderne du monde.<br /> A noter aussi qu’on parle ici d’un GPU intégré et non pas d’une carte dédiée. Il y a des cartes mères zhaoxin avec des cartes dédiées (j’ai plus le nom). Ce zhaoxin servira à mon sens de support de compatibilité, je doute qu’il s’impose sur le marché chinois face à d’autres acteurs locaux (loongson par exemple)<br /> ps : à noter que les puces qui animent le spatial chinois sont des puces spécifiques traitées anti-radiations et qu’ils maitrisent depuis des décennies. On n’est pas dans les exigences du civil. Tu ne connaitrais jamais le détail de ces puces. Pour les os, c’est pareil mais il est fort à parier que ni les usa, ni les russes, ni les chinois n’utilisent du windows pour ça, c’est de l’unix/linux avec du code propriétaire à chaque agence pour des usages donnés. On ne va pas chercher de la gravure fine, mais des procédés éprouvés et adaptés à des tâches spécifiques
bmustang
quand on est capable de lancer et amarrer un module dans un temps record comme tu dis, on doit être capable de récupérer son lanceur sans que celui-ci risque de te péter à la gueule. La performance comme tu la décris c’est bien, mais la sécurité passe avant tout !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page