Du GPU vers le CPU : NVIDIA porterait Optimus sur les PC de bureau

26 avril 2011 à 10h46
0
NVIDIA aurait, selon le site VR-Zone, l'intention d'annoncer prochainement la transposition de sa technologie Optimus, qui sur un ordinateur portable permet aujourd'hui de désactiver la carte graphique dédiée au profit d'un contrôleur intégré, dans l'univers des PC de bureau.

Initialement conçue pour les ordinateurs portables, la technologie Optimus permet pour mémoire de basculer automatiquement d'une carte graphique dédiée NVIDIA vers le contrôleur graphique intégré (IGP) au processeur ou à la carte mère de la machine. L'objectif, ici, est de réserver l'emploi du GPU aux applications qui en ont réellement besoin (3D, calculs massivement parallèles), en laissant l'IGP se charger des opérations courantes telles que l'affichage d'un bureau en deux dimensions, de façon à minimiser la consommation électrique de l'ensemble. Lancée sur les PC portables début 2010, Optimus fonctionne essentiellement de façon logicielle. Rien ne s'oppose donc à ce que cette technologie soit transposée vers les PC desktop.

0190000004207092-photo-slide-vr-zone-synergy-nvidia.jpg

D'après VR-Zone, NVIDIA pourrait annoncer cette évolution de la technologie Optimus début juin, à l'occasion du salon Computex. Sur PC fixe, elle adopterait un nouveau nom : Synergy. Opérant là encore de façon logicielle (par l'intermédiaire des pilotes), elle permettrait de basculer automatiquement de l'affichage assuré par le contrôleur intégré aux derniers processeurs Sandy Bridge d'Intel à la carte graphique dédiée à la volée, sans intervention manuelle de l'utilisateur et sans que la machine ait besoin d'un redémarrage. Le GPU NVIDIA ne serait donc activé que pour les opérations tirant spécifiquement parti des interfaces de programmation CUDA ou pour l'affichage de scènes en 3D. Le CPU conserverait la main pour le reste, et notamment pour l'encodage vidéo, dopé par l'intégration de Quick Sync aux derniers Sandy Bridge.

Si l'information est confirmée, cette implémentation sera relativement proche de ce que propose la société israélienne Lucid avec son logiciel Virtu. La bonne nouvelle, côté Synergy, résiderait dans le fait que NVIDIA proposerait cette technologie gratuitement aux fabricants de cartes mères, sans que ces derniers aient à s'acquitter d'une licence. D'après VR-Zone, les cartes mères munies d'un chipset H61, H67 ou Z68 seraient susceptibles de faire fonctionner Synergy à l'aide d'un simple BIOS adapté et, bien sûr, des pilotes fournis par NVIDIA.

Bien que le besoin d'économiser l'énergie consommée par un GPU se fasse moins pressant sur un PC de bureau que sur un portable, NVIDIA voit vraisemblablement dans cette solution un argument susceptible de pousser les fabricants de cartes mères à conseiller l'utilisation de ses cartes graphiques GeForce.

Pour aller plus loin :

- NVIDIA Optimus: maximiser l'autonomie des portables
- Virtu GPU : bascule logicielle entre Sandy Bridge et carte graphique
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top