Bose SoundLink : le son et l'élégance

Aurélien Audy
13 juillet 2012 à 16h29
0

Bose SoundLink

La notoriété de Bose n'est plus à faire. Mais ça, l'américain l'a tellement compris qu'il a une fâcheuse tendance à surfacturer ses produits. Dans le cadre de ce comparatif, la SoundLink est précisément la plus chère : 350 € dans cette finition avec cache en cuir. Fera-t-elle mieux qu'une Big Jambox à 300 € ?

0190000005290686-photo-bose-soundlink2-bis.jpg
La SoundLink de Bose


Présentation et ergonomie

0096000005293226-photo-bose-soundlinks.jpg
Avant de commencer, notez que la SoundLink existe également en version noire avec cache en nylon anthracite à 300 €, ce qui ramène donc l'engin exactement au même tarif que la Big Jambox.

Cette parenthèse refermée, passons au produit. La première chose qui nous a est venue à l'esprit en déballant la SoundLink, c'est sa ressemblance avec un vieux poste de radio, antenne télescopique en moins. Le public féminin verra peut-être plus un sac à main, selon l'inspiration. Quoiqu'il en soit, c'est un look assurément rétro, que conforte l'habillage de cuir, anachroniquement dans l'air du temps. Un peu à la façon d'une Smartcover, la plaque de cuir qui protège la façade (et fixée par magnétisme) se rabat pour devenir le socle qui fait tenir la SoundLink. Quand on referme cette couverture, l'enceinte s'éteint automatiquement.

012C000005290682-photo-bose-soundlink1.jpg
012C000005290690-photo-bose-soundlink3.jpg

La SoundLink de face couverture rabattue, puis de trois quart arrière avec la couverture servant de socle


Comme d'habitude chez Bose, le design et surtout la finition sont très haut de gamme. Cuir, plastique de qualité et beaucoup de métal composent cette enceinte de 1,278 kg. Seuls les sertissages des deux tranches sont faits d'un plastique chromé étonnamment douteux. Bien qu'étant la plus lourde de notre sélection, l'enceinte adopte un gabarit très pratique à transporter, car peu épais : 24,5 x 13 x 4,8 cm. Notez que la couverture de protection en cuir (ou en nylon selon le modèle) peut aisément s'enlever à l'aide d'une clé Allen, afin d'être remplacée par un des autres caches optionnels proposés par Bose (en cuir ou en nylon, de différents coloris).

En matière d'interface, Bose a fait dans la simplicité en respectant le bon vieux principe de « un bouton, une fonction ». On en trouve 6 sur le dessus de l'appareil : mise en route, entrée auxiliaire, Bluetooth, muet, volume + et -. À l'arrière sont situées les trois prises de la SoundLink : alimentation, entrée mini jack et service, cette dernière connectique (type micro USB) servant à effectuer les mises à jour de firmware de l'enceinte. En façade, dans la barre miroitante, Bose a logé des petits témoins lumineux.

00C8000005290694-photo-bose-soundlink5.jpg
00C8000005290692-photo-bose-soundlink4.jpg
00C8000005290696-photo-bose-soundlink6.jpg

Les commandes sur le dessus de l'enceinte, la connectique arrière et les témoins lumineux


Bose ne communique pas sur la version de Bluetooth utilisée, mais à priori, seul le profile A2DP est géré (pas de commande lecture, avant ou arrière de la musique depuis l'enceinte).

Autonomie et qualité audio

La SoundLink intègre une batterie lithium-ion de 2 100 mAh (remplaçable) supposée offrir jusqu'à 8 h de musique. En pratique, notre enceinte de test a tenu 12 h 43 !!! Peut-être que Bose réalise ses mesures en mettant le volume au maximum... La meilleure autonomie de notre comparatif, après l'increvable Big Jambox (18 heures) !

05297446-photo-autonomies.jpg
Les autonomies comparées en minutes


012C000005293298-photo-bose-soundlink-batterie.jpg
Une fois la couverture enlevée, on accède facilement à la batterie


En matière d'équipement audio, Bose ne livre traditionnellement aucune information et ne dérogera pas à la règle ici. Mais une fois l'emplacement batterie ouvert, et en regardant un peu à travers la grille, on voit que la SoundLink embarque quatre haut-parleurs actifs (environ 3 cm de diamètre) et deux radiateurs passifs de basses superposés, un orienté vers l'avant, l'autre vers l'arrière.

Ne tournons pas autour du pot, le rendu Bose est là. Déjà, si la SoundLink plafonne un peu moins haut que la Big Jambox en volume (97,4 dB contre 100,6 dB), elle sature nettement moins. Au point qu'on obtient un rendu impeccable à peine en dessous de la puissance maximum, et il reste encore 96,2 dB à 1 mètre !

05297448-photo-puissances-max.jpg
Les volumes maximum mesurés par notre sonomètre à 1 m des enceintes, sur le même morceau de test (Kid A de Radiohead)


05297450-photo-puissances-max-avant-disto.jpg
Même chose, mais en baissant les volumes pour chaque enceinte jusqu'à faire disparaître la saturation


De la puissance maîtrisée, mais aussi un son parfaitement équilibré, dense et précis. La SoundLink parvient à atteindre une profondeur étonnante dans les basses, de loin la plus impressionnante de notre sélection. Attention, profond ne veut pas dire boom-boom à toutes les sauces : quand il y a des graves intenses dans le morceau la SoundLink les restitue avec corps, mais s'il n'y en a pas elle ne tartine pas les fréquences de basses inexistantes. Cette très belle performance dans le bas du spectre s'accompagne de médiums bien détaillés et d'aigus nets et bien dosés (même s'ils sont un peu froids). Du rock à la musique classique en passant par le jazz ou l'électro-hiphop, la sonorité polyvalente de la SoundLink rend toujours très bien. Notre coup de cœur !

0190000005293858-photo-bose-soundlink-hp.jpg
Sur ce visuel Bose, on distingue vaguement deux des quatre haut-parleurs actifs ainsi que le radiateur passif au centre


La stéréo est moins impressionnante compte tenu du rapprochement des voix, disposées sur le même plan. Elle ne fait pas mieux dans ce domaine que la Wireless Boombox de Logitech par exemple. Enfin, notez que la connexion filaire mini jack engendre avec notre iPhone 4 une baisse de volume assez nette, même si pas franchement handicapante compte tenu des ressources de la SoundLink. À moins que vous n'ayez besoin de toute la puissance de la bête...

Conclusion

Difficile de ne pas flasher sur cette SoundLink. Si on exclut les jugements d'apparence, subjectifs, il reste tout de même beaucoup de points qui ont fait l'unanimité à la rédaction : la qualité de la finition, le gabarit plat pratique, le système de couverture / socle, l'autonomie et bien sûr la prestation audio. Un son aussi percutant et propre sur une enceinte de cette taille, c'est une belle performance dont Bose peut se féliciter. Bref, le seul réel bémol est le prix... Mais pour la version avec cache en nylon à 300 €, le tarif nous paraît relativement fondé.

Bose SoundLink

Les plus
+ Son riche et équilibré / basses
+ Puissance et très bonne tenue
+ Gabarit plat / couverture socle
+ Autonomie élevée
Les moins
- Aigus un soupçon froids
- Prix élevé
- Poids
Qualité sonore
Autonomie
Finition
5


UE Boom : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top