Archos Pocket Video Recorder AV400

Par Vincent
le 25 août 2004 à 15h04
0
00FA000000092516-photo-archos-av400-tv.jpg
Alors que Creative dominait le marché, Archos fût le premier à proposer des alternatives sérieuses aux produits originaires de Singapour. Ses baladeurs "jukebox" de qualité lui ont rapidement permis de se faire un nom et lui ont même donné les moyens d'innover avec le premier baladeur audio / vidéo, le Jukebox Multimédia. Archos a par la suite décidé de poursuivre dans cette voie avec, entre autres, l'AV300 un baladeur "jukebox" très complet accompagné d'un écran enfin expoitable par tout un chacun.

Depuis la sortie de ces produits innovants, Microsoft a mis au point la plate-forme Portable Media Center et de nombreux fabricants se sont lancés dans l'aventure. Archos reste toutefois fidèle à son approche "propriétaire" et pour reste sur le devant de la scène propose l'AV400 que nous avons eu la chance de pouvoir tester. Reste donc à voir si ce nouveau modèle permet à la firme de conserver la pole position et s'il contribue à améliorer le concept de baladeur universel inité par Archos.

Présentation et spécification



Avec l'AV400, Archos a une fois de plus décidé de changer radicalement le design de son baladeur et si on retrouve bien les quatre classiques morceaux de caoutchouc aux coins du baladeur, le reste n'a plus grand chose à voir avec son prédécesseur. L'AV400 semble en effet plus raffiné et plus "classe" en évitant notamment l'aspect monolithique de l'AV300. Doté de bords arrondis et légèrement courbés, il adopte une robe gris foncé qui se marie parfaitement avec le gris clair des caoutchouc et le "métallisé" des boutons de contrôle. Comme sur l'AV300, ceux-ci ont d'ailleurs tous été rassemblés à droite de l'écran LCD qui mesure ici 9 cm de diagonale. Le petit joystick si contesté de l'AV300 est de l'histoire ancienne puisqu'il a été remplacé par un pavé quadri-directionnel, au centre duquel se trouve un bouton permettant de valider les choix de l'utilisateur.

Une autre touche placée à proximité permet d'allumer/d'éteindre le baladeur, de revenir en arrière dans les menus ou d'arrêter une lecture. En dessous du pavé directionnel, un autre groupe de trois boutons permet d'accéder aux choix proposés en bas de l'écran du baladeur lorsque celui-ci est sous tension. Toujours sur cette partie droite de l'AV400, on aperçoit trois indicateurs LED (utilisation du disque, mise sous tension et recharge de la batterie) et un mini haut-parleur intégré.

La partie connectique reste assez classique. On trouve ainsi une prise casque, agrémentée de deux autres connecteurs qui servent à relier le baladeur à sa station d'accueil. Outre cela, on peut également noter la présence d'une prise pour l'adaptateur secteur et pour l'USB 2.0. Dans un tout autre registre, l'AV400 possède également un connecteur CompactFlash qui permet d'exploiter les photos qui se trouvent sur les cartes mémoires de ce type et au sommet du baladeur, on peut apercevoir un un récepteur infra-rouge (pour utiliser la télécommande fournie avec l'AV400), un microphone intégré et un bouton pour faire basculer l'affichage entre écran LCD intégré et télévision. Enfin, à l'arrière de l'AV400 on remarque la présence d'une trappe qui accueille tout simplement la batterie du produit : elle peut donc être changée très facilement par l'utilisateur. L'AV400 sera décliné en plusieurs versions en fonction de sa capacité de stockage. La première version disponible est celle que nous avons pu tester, elle offre une capacité de 20 Go via un disque dur de 1.8 pouces. Mais il est important de préciser que des versions 40, 80 et même 100 Go seront prochainement proposées.

015E000000097626-photo-archos-av400-2.jpg


Au niveau compatibilité, le chip de décompression interne de l'AV400 prend en charge la lecture des fichiers audio WAV / MP3 / WMA (avec ou sans DRM). Pour la partie vidéo, il autorise la lecture des formats MPEG4 Simple Profile, DivX, XviD et prochainement WMV DRM dans une résolution maximale de 704x480 à 30 images par seconde : le MPEG2 n'est hélas pas supporté. L'AV400 est aussi en mesure de décoder les fichiers images JPG / BMP et il peut enregistrer de la vidéo au format DivX dans une résolution maximale de 512x384. Dans sa boîte, l'AV400 est très bien accompagné et le nombre d'accessoires mais surtout le nombre de câbles est impressionnant. On trouve ainsi une station d'accueil qui réunis le transformateur, deux paires de câbles RCA (entrée et sortie) et un câble S-Vidéo. Deux adaptateurs RCA vers péritelle, un câble USB, un casque stéréo type oreillette, un CD d'installation, une housse de protection, une notice en français et une télécommande accompagnent le tout.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Vous pouvez désormais acheter les manettes Stadia... mais pas forcément les utiliser
Google et Sanofi : un laboratoire pour développer les services de santé du futur
General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
scroll top