Archos Pocket Video Recorder AV400

0
00FA000000092516-photo-archos-av400-tv.jpg
Alors que Creative dominait le marché, Archos fût le premier à proposer des alternatives sérieuses aux produits originaires de Singapour. Ses baladeurs "jukebox" de qualité lui ont rapidement permis de se faire un nom et lui ont même donné les moyens d'innover avec le premier baladeur audio / vidéo, le Jukebox Multimédia. Archos a par la suite décidé de poursuivre dans cette voie avec, entre autres, l'AV300 un baladeur "jukebox" très complet accompagné d'un écran enfin expoitable par tout un chacun.

Depuis la sortie de ces produits innovants, Microsoft a mis au point la plate-forme Portable Media Center et de nombreux fabricants se sont lancés dans l'aventure. Archos reste toutefois fidèle à son approche "propriétaire" et pour reste sur le devant de la scène propose l'AV400 que nous avons eu la chance de pouvoir tester. Reste donc à voir si ce nouveau modèle permet à la firme de conserver la pole position et s'il contribue à améliorer le concept de baladeur universel inité par Archos.

Présentation et spécification

Avec l'AV400, Archos a une fois de plus décidé de changer radicalement le design de son baladeur et si on retrouve bien les quatre classiques morceaux de caoutchouc aux coins du baladeur, le reste n'a plus grand chose à voir avec son prédécesseur. L'AV400 semble en effet plus raffiné et plus "classe" en évitant notamment l'aspect monolithique de l'AV300. Doté de bords arrondis et légèrement courbés, il adopte une robe gris foncé qui se marie parfaitement avec le gris clair des caoutchouc et le "métallisé" des boutons de contrôle. Comme sur l'AV300, ceux-ci ont d'ailleurs tous été rassemblés à droite de l'écran LCD qui mesure ici 9 cm de diagonale. Le petit joystick si contesté de l'AV300 est de l'histoire ancienne puisqu'il a été remplacé par un pavé quadri-directionnel, au centre duquel se trouve un bouton permettant de valider les choix de l'utilisateur.

Une autre touche placée à proximité permet d'allumer/d'éteindre le baladeur, de revenir en arrière dans les menus ou d'arrêter une lecture. En dessous du pavé directionnel, un autre groupe de trois boutons permet d'accéder aux choix proposés en bas de l'écran du baladeur lorsque celui-ci est sous tension. Toujours sur cette partie droite de l'AV400, on aperçoit trois indicateurs LED (utilisation du disque, mise sous tension et recharge de la batterie) et un mini haut-parleur intégré.

La partie connectique reste assez classique. On trouve ainsi une prise casque, agrémentée de deux autres connecteurs qui servent à relier le baladeur à sa station d'accueil. Outre cela, on peut également noter la présence d'une prise pour l'adaptateur secteur et pour l'USB 2.0. Dans un tout autre registre, l'AV400 possède également un connecteur CompactFlash qui permet d'exploiter les photos qui se trouvent sur les cartes mémoires de ce type et au sommet du baladeur, on peut apercevoir un un récepteur infra-rouge (pour utiliser la télécommande fournie avec l'AV400), un microphone intégré et un bouton pour faire basculer l'affichage entre écran LCD intégré et télévision. Enfin, à l'arrière de l'AV400 on remarque la présence d'une trappe qui accueille tout simplement la batterie du produit : elle peut donc être changée très facilement par l'utilisateur. L'AV400 sera décliné en plusieurs versions en fonction de sa capacité de stockage. La première version disponible est celle que nous avons pu tester, elle offre une capacité de 20 Go via un disque dur de 1.8 pouces. Mais il est important de préciser que des versions 40, 80 et même 100 Go seront prochainement proposées.

015E000000097626-photo-archos-av400-2.jpg


Au niveau compatibilité, le chip de décompression interne de l'AV400 prend en charge la lecture des fichiers audio WAV / MP3 / WMA (avec ou sans DRM). Pour la partie vidéo, il autorise la lecture des formats MPEG4 Simple Profile, DivX, XviD et prochainement WMV DRM dans une résolution maximale de 704x480 à 30 images par seconde : le MPEG2 n'est hélas pas supporté. L'AV400 est aussi en mesure de décoder les fichiers images JPG / BMP et il peut enregistrer de la vidéo au format DivX dans une résolution maximale de 512x384. Dans sa boîte, l'AV400 est très bien accompagné et le nombre d'accessoires mais surtout le nombre de câbles est impressionnant. On trouve ainsi une station d'accueil qui réunis le transformateur, deux paires de câbles RCA (entrée et sortie) et un câble S-Vidéo. Deux adaptateurs RCA vers péritelle, un câble USB, un casque stéréo type oreillette, un CD d'installation, une housse de protection, une notice en français et une télécommande accompagnent le tout.

Installation, transfert des fichiers et compatibilité

Comme pour les autres produits Archos, l'installation de l'AV400 est simple comme bonjour pourvu que vous soyez sous Windows XP/2000. Le baladeur étant compatible UMS (USB Mass Storage), il est immédiatemment reconnu par le système d'exploitation qui le considère tout bonnement comme un disque externe à part entière. Il suffit alors de simples copier/coller ou glisser/déplacer pour transférer tel et tel fichier vers le disque dur de l'AV400. Dans le cas de Windows 98/ME, la situation est un peu moins rose sans toutefois être très complexe : il faudra simplement installer un petit pilote avant d'être en mesure d'exploiter le baladeur. Comme nous l'avons précisé lors de la présentation du produit, l'AV400 prend en charge l'USB 2.0. Etant donné que ce type de produits est principalement destiné à recevoir de nombreux fichiers audio/vidéo, la vitesse de transfert reste un critère important. Dans ce domaine, nos tests ont montré que l'Archos AV400 était en mesure d'offrir un taux de transfert réel de 13.48 Mo/s. Il s'agit tout simplement de la meilleure performance relevée sur un périphérique de ce type à ce jour et, pour comparaison, l'AV300 nous avait permis d'atteindre à l'époque quelques 12 Mo/sec. De fait, il vous faudra environ 23 minutes pour remplir d'un seul trait les 20 Go ou plutôt les 18.6 Go exploitables offerts par l'AV400.

015E000000097627-photo-archos-av400.jpg


L'AV400 est en mesure de stocker n'importe quel type de fichier et à son titre de baladeur multimédia s'ajoute donc celui de disque dur amovible. On regrette toutefois qu'Archos n'aie pas pensé à proposer avec son baladeur un mini câble USB qui aurait pu se glisser dans la housse de protection (comme celui que l'on trouve avec le Muvo² de Creative). En l'absence de ce genre d'accessoire, il faudra se promener avec le long câble USB fourni pour exploiter son baladeur sur n'importe quel PC. Comme cela a été dit précédemment, l'AV400 supporte de nombreux formats de fichiers. Au niveau audio on peut lire sans problème n'importe quel titre au format MP3, WAV et WMA. La présence de noms de fichiers longs ne pose aucun problème et la largeur de l'écran du baladeur permet généralement de les afficher en une seule fois. Les fichiers avec accents et autres caractères spéciaux sont supportés sans difficulté : comble du bonheur, même les fameuses playlists au format m3u sont exploitables ! En fait, seuls certains utilisateurs pourront déplorer l'absence renouvelée du support Ogg Vorbis. Bien sûr, l'AV400 peut être mis à jour au niveau de son firmware, mais d'après les informations que nous avons pu récolter, le support du Ogg ne serait pas vraiment au programme chez le fabricant français... Dommage. Grâce à son grand écran, l'AV400 est également en mesure de lire vos fichiers photos JPEG et BMP, pratique pour faire découvrir quelques photos de vacances à vos amis dans le métro en rentrant du boulot !
00C8000000094100-photo-divx-5-2-fran-ais.jpg

Enfin, la partie la plus intéressante concerne bien entendu, la prise en charge de la vidéo. L'AV400 peut ainsi lire les vidéos DivX dans une résolution maximale de 704x480 à 30 images par seconde (contre 640x368 pour l'AV300), preuve que la puissance du processeur de l'AV400 a été revue à la hausse. Il faut toutefois mettre en relief quelques limitations de l'AV400. Tout d'abord, seul le MPEG4 "Simple Profile" est au programme et tout autre version de ce format (DivX Pro par exemple) ne sera pas lisible. En outre, la plupart des vidéos DivX (créées par nos soins ou téléchargées sur Internet) dont nous disposions pour ce test ont posé problème : saccades, problèmes avec les pistes son AC3. Heureusement le logiciel "MPEG4 Translator" livré avec le baladeur permet de corriger ces problèmes : il repose sur le célèbre VirtualDub et permet de ré-encoder les vidéos afin que leur lecture soit optimale sur l'AV400. Une fois les séquences ré-encodées, on peut effectivement retrouver une lecture parfaite. On regrettera malgré tout la relative longueur de la tâche puisque selon la puissance de votre machine, la longueur de la vidéo et le taux de compression employé cela prendra plus ou moins longtemps : il faut compter 45 minutes pour ré-encoder un vidéo de très bonne qualité longue de 90 minutes sur un Athlon XP 2400+ avec DivX v5.2.

Ergonomie de l'AV400

Grâce à son nouveau design et surtout à ses nouveaux boutons, l'ergonomie de l'AV400 est clairement supérieure à celle que nous avions pu goûter sur l'AV300 avec son mini-joystick pas toujours facile à manier. Le pavé quadri-directionnel qui est également accompagné du bouton de validation des choix permet de naviguer dans les menus, de lancer des lectures, de revenir en arrière très rapidement et avec une facilité bienvenue ! Tout est clair, rapide, limpide et la prise en main du baladeur se fait vraiment en une poignée de minutes seulement. L'interface du baladeur, très proche de celle d'un Windows, permet aux utilisateurs de prendre rapidement leurs marques et reste agréable à utiliser d'autant que tout est plutôt bien espacé et que les couleurs et les icônes sont sympathiques, bien que très classiques.

012C000000097632-photo-archos-av400-cran-interface.jpg
012C000000097633-photo-archos-av400-et-apple-ipod.jpg


On apprécie également les informations affichées sur le baladeur qui permet d'être renseigné en un seul coup d'œil : heure, volume, état de la batterie, mode de lecture, répertoire où se trouve le fichier joué... Enfin, les trois boutons situés en dessous du pavé directionnel permettent d'accéder rapidement et simplement aux différents menus disponibles et affichés sur l'écran du baladeur. Lorsqu'on se promène dans les menus, on peut par exemple effacer ou renommer (via un véritable clavier virtuel qui s'affiche sur l'écran) le fichier ou le répertoire de son choix en appuyant sur l'un de ces boutons lorsqu'on utilise le navigateur intégré. Comme avec l'AV300, l'écran de l'AV400 permet de profiter d'une très bonne visibilité et vous donne ainsi la possibilité de visionner jusqu'à 11 fichiers / répertoires composés de plusieurs dizaines de caractères en une seule fois !

015E000000092517-photo-archos-av400.jpg

Qualité et fonctions sonores

00FA000000097628-photo-archos-av400-et-casque.jpg
Lors de la lecture d'un fichier audio, un mini lecteur similaire à un véritable player PC s'affiche, il communique à l'utilisateur : le titre joué, le nom de l'album, de l'interprète, la fréquence et le bitrate du fichier... Une jaquette peut même être affichée pourvu qu'elle soit présente dans le baladeur et précisée dans le tag ID3 du fichier MP3. Comme sur la plupart des baladeurs, de nombreux modes de lecture audio sont proposés par l'AV400 (répertoire, tous, un seul titre, queue, intro seulement, modes répétition et aléatoire ...). L'AV400 offre également la possibilité de créer très simplement et très rapidement des playlists directement à partir du baladeur. Elles peuvent bien évidemment être sauvegardées afin de les utiliser ultérieurement. La création d'une playlist se fait en quelques secondes, à partir d'une fenêtre scindée en deux parties : à gauche se trouve le contenu du disque du baladeur et à droite se trouve la playlist en cours de création, il suffit alors de faire basculer des titres de gauche à droite pour créer sa propre programmation musicale.

Ce système de double-navigation peut également être utilisé pour déplacer / copier des fichiers d'un emplacement à un autre. Il faut en ourte préciser que l'ArcLibrary intégré au baladeur permet de classer et de filtrer rapidement les titres en fonction du nom de l'artiste, de celui de l'album, du titre, du style ou de l'année de parution. En ce qui concerne la qualité de restitution, on atteint ici un niveau très appréciable, notamment grâce à un égaliseur entièrement personnalisable (basses, aigus, balance, bass boost) qui permet d'adapter la restitution à ses goûts musicaux. On peut cependant regretter l'absence totale d'égaliseur prédéfinis (rock, pop, classique ...) pourtant présents aujourd'hui sur la quasi-totalité des baladeurs. Comme d'habitude, la qualité de restitution sonore reste tributaire de celle du casque fourni avec le baladeur. On peut ici se réjouir de voir qu'Archos a enfin abandonné son ancien modèle de casque à la forme étrange pour un classique casque de type oreillette accompagné d'une molette de contrôle du volume. Malheureusement, la qualité offerte par ce nouveau modèle reste toujours très moyenne, avec des basses très peu présentes. C'est bien dommage pour un produit haut de gamme.


Qualité et fonctions vidéos

00FA000000097625-photo-archos-av400-vid-o.jpg
Grâce à son écran de qualité de 9 cm de diagonale et à son support pour les résolutions allant jusqu'au 704x480, l'AV400 offre une très bonne qualité d'affichage : l'image est nette, sans bavure et les mouvements sont fluides pour peu que vous ayez converti les vidéos utilisées avec le logiciel fourni avec le baladeur. Regarder un long métrage, dans le train, ne devrait donc pas poser trop de problèmes aux utilisateurs qui peuvent se contenter d'un écran de taille réduite. Sur la TV, la qualité est encore très correcte mais on reste loin de ce que peut offrir par exemple, un DivX sur une platine de salon et la qualité de restitution des vidéos n'a, comme on pouvait s'en douter, pas grand chose à voir avec ce que peut offrir un DVD vidéo. Contrairement à l'AV300, l'AV400 intègre directement des fonctionnalités de magnétoscope numérique. Ainsi, une fois relié à un magnétoscope ou un décodeur numérique à travers sa station d'accueil (en RCA, en S-Video ou avec l'adaptateur péritel), il est tout à possible d'enregistrer et de programmer des enregistrements TV.

Pour cela rien de plus simple, il suffit d'entrer la date, l'heure de début, l'heure de fin du programme et enfin la chaîne concernée. La qualité obtenue avec un bitrate correct et une résolution maximale 512x384 permet de profiter d'enregistrements d'une qualité supérieure à ceux d'une cassette VHS et ils passent très bien sur l'écran LCD du baladeur. En utilisant le petit adaptateur avec une forme de ventouse sur le capteur infrarouge de votre magnétoscope, il est possible d'employer la télécommande de l'AV400 pour diriger le baladeur à distance : on peut alors lancer la lecture de vidéos stockées sur le baladeur ou bien démarrer un enregistrement. La télécommande demande une petite période d'adaptation pour pouvoir la maîtriser vraiment, mais elle permet réellement d'exploiter toutes les fonctions de l'AV400 à distance.

012C000000097635-photo-archos-av400-station.jpg
012C000000097636-photo-archos-av400-t-l-commande.jpg



Les autres fonctions

Comme nous l'avons précédemment dit, l'AV400 offre également la possibilité de visionner des photos. Grâce à son port CompactFlash (et aux futurs adaptateurs pour les autres formats de cartes), ce baladeur vous permettra de visionner et même de décharger vos cartes mémoires utilisées dans vos appareils photos numériques. L'opération se fait très facilement et très rapidement. En quelques pressions, vous choisissez les photos que vous souhaitez transférer (ou toutes les photos présentes) et vous validez pour déclencher le transfert qui peut prendre quelques secondes ou plusieurs minutes (en fonction du nombre et de la taille des photos).

012C000000097631-photo-archos-av400-compactflash.jpg


Outre cela, il est également possible d'effectuer sur les photos visionnées des rotations et des zooms à différents niveaux pour voir les clichés sous toutes leurs coutures. On peut également noter la présence d'un navigateur qui permet de voir plusieurs photos en une seule fois à l'aide de petites vignettes (mode 4 et 9 images). Pour finir sachez, que grâce à son microphone intégré, l'AV400 peut aussi faire office de véritable dictaphone de poche, capable d'encoder en temps réel au format MP3.

Utilisation courante

Au quotidien, l'AV400 ne pose pas de problème majeur. Il rend de bons et loyaux services aux amateurs de contenu multimédia et saura se montrer rapidement indispensable tant sur de courtes distances que pour de plus longs trajets. Pratique pour les départs en vacances : il permet par exemple de transporter toute votre vidéothèque ! Certains regretteront qu'il soit un peu encombrant pour une utilisation "baladeur audio-numérique" mais l'AV400 reste malgré tout l'un des baladeurs multimédia les plus discrets et les plus raffinés de sa catégorie. Avec sa mémoire tampon de 2 Mo, il ne craint d'ailleurs pas les secousses pendant lesquelles la lecture reste parfaitement fluide. Au niveau de l'autonomie, on obtient de très bons résultats puisqu'en mode vidéo nous avons pu le faire fonctionner pendant un peu plus de 4 heures alors qu'il pratiquement tenu 11 heures en mode audio avec un volume moyen suffisant pour une bonne écoute.

00FA000000097629-photo-archos-av400-et-batterie.jpg
00FA000000097634-photo-archos-av400-pochette-cuire.jpg


On regrettera toutefois que quelques points moins enthousiasmants viennent ternir le tableau. Ainsi, un véritable bouton "hold" pour verrouiller les touches du baladeur aurait été le bienvenu. Un mini-adaptateur USB externe ou intégré au baladeur n'aurait pas non plus été de refus et il aurait permis d'apporter un certain plus à la fonction "disque dur mobile" de l'AV400.


Pour conclure

Avec l'AV400, Archos améliore une fois de plus les capacités des baladeurs audio / vidéo numériques. Comme nous avons pu le voir au travers de ce test, on dispose ici d'un produit très complet qui devrait satisfaire n'importe quel fan de technologie mobile. Malgré quelques petits reproches et encore quelques problèmes de compatibilité en mode vidéo (MPEG4 Advanced Profile), l'AV400 devrait satisfaire n'importe quel utilisateur à la recherche d'un baladeur audio / vidéo très abouti et en mesure d'assurer de nombreuses autres fonctions (dictaphone, magnétoscope numérique, disque dur amovible...). L'addition reste toutefois relativement salée pour qui n'a pas besoin de toutes ces fonctions, l'AV400 étant quand même vendu la bagatelle de 540 - 600 euros TTC dans sa version 20 Go. Les déclinaisons 40 Go, 80 Go (730€) et 100 Go battront sans aucun doute des records.

Archos AV400

6

Les plus

  • Fonctionnalités audio & vidéo !
  • Autonomie & ergonomie
  • Accessoires très complets

Les moins

  • Le prix !
  • Toujours pas de MPEG4 ASP
  • Pas d'adaptateur mini-USB

Note globale7

Note audio8

Note Vidéo7

Accessoires8


Cet article vous intéresse ? Retrouvez le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Archos Pocket Recorder AV420 !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Altec Lansing présente l'inMotion iM3
Comme prévu, Doom 3 se vend très bien...
Archos Pocket Video Recorder AV400 sur Clubic !
Cossacks 2 répoussé au premier semestre 2005
Support DVD-R/-RW pour le BenQ DW1600
Insolite : CompactFlash et 272 kg d'explosifs
Protections CD-Audio : Fnac & EMI en examen
Firmware 2.8.8 pour les platines DVD/DivX KiSS
Prochaine génération de platines DVD/DivX
Le Memory Stick PRO de Sony passe à 2Go
Haut de page