Les logiciels GPS pour PDA et Smartphone : test de tomtom 7

20 novembre 2008 à 13h18
0
0001000001779674-photo-annonce-article-tomtom-7-carr.jpg

Introduction

Il y a quelques années encore, le fait de pouvoir doter son PDA ou son Smartphone d'un programme de cartographie avancé était impensable. Par bonheur, la déferlante GPS est venu chambouler cette triste donne. De nos jours, il est aisé de transformer son compagnon électronique en un véritable atlas « intelligent ». Pour ce faire, il suffira d'opter pour l'un des nombreux programmes de navigation disponible sur Windows Mobile, Symbian, ou UIQ. Bien sûr, vous devrez également être équipés d'un PDA compatible, ou d'un récepteur externe. Quelles sont les forces et les faiblesses des différents programmes disponibles ? Commençons par décortiquer l'application de Garmin.

Les logiciels de navigation se suivent mais ne se ressemblent pas. En fonction du programme choisi, l'ergonomie pourra varier du tout au tout. Sur le plan technique cette fois, on pourra noter de grosses différences d'optimisation en fonction de l'application. Ces considérations techniques sont importantes, mais elles ne font pas tout. En effet, les meilleurs logiciels GPS se distingueront en apportant une base de données POI conséquente, en embarquant des données cartographiques récentes et surtout, en proposant une ergonomie sans failles.




01730982-photo-logo.jpg


GPS à installer : des caractéristiques héritées du PDA

Plusieurs points différencient les GPS autonomes des applications à installer sur PDA ou Smartphone. Tout d'abord, on pourra remarquer que de nombreuses caractéristiques techniques varieront en fonction de l'appareil hôte. Par exemple, certains points importants comme la réponse de l'écran tactile, sa lisibilité en plein soleil, l'autonomie, la robustesse du matériel, la vélocité du processeur, la puissance du haut-parleur ou la rapidité d'accroche du signal GPS auront un profond impact sur le confort d'utilisation.
0258000001488508-photo.jpg


Programmes à installer ou GPS autonomes : avantages et inconvénients :






Forces des GPS autonomesForces du couple mobile GPS + logiciel
Il s'agit toujours d'une solution tout-en-un prête à l'emploiGénéralement possible de chercher une adresse dans les du PDA ou du Smartphone
Parfois, l'appareil complet coûte le prix d'un logiciel de navigation pour PDA ou SmartphoneL'appareil ne se limite pas à la navigation, il est doté de nombreuses autres fonctionnalités
Conviennent souvent mieux aux utilisateurs novices 



Faiblesses des GPS autonomesFaiblesses du couple mobile GPS + logiciel
Généralement limités à leur fonction de baseLisibilité de l'écran au soleil pas toujours optimale en fonction du mobile.
 La rapidité d'exécution peut varier en fonction de la puissance du mobile
 Le système de fixation est rarement fourni
 Souvent obligé de jongler avec la carte du logiciel de navigation et celle qui contient les données personnelles.
 Si tête externe : deux appareils à gérer (encombrement, deux chargeurs allume-cigare en voiture, etc.)


Tableau comparatif des applications GPS pour PDA et Smartphones





 Qualités principalesPrix indicatifNote Accès au test

Mobile XT
-Multi plate-forme80-90 euros en version France.
120 euros en version Europe
0001000001779674-photo-annonce-article-tomtom-7-carr.jpg
012C000001777608-photo-tomtom7-020.jpg

Sommaire




Compatibilité / Vidéo









008C000001776970-photo-tomtom7-010.jpg
Compatibilité : À l'heure ou nous écrivons ces lignes, aucune version installable pour PDA et Smartphones n'est disponible à la vente en France. En effet, depuis la version 7, le célèbre constructeur aux mains rouges a décidé de distribuer exclusivement son programme phare en version préchargée sur PDAphone. C'est aux opérateurs de téléphonie qu'incombe la décision d'intégrer Navigator 7. Malheureusement, aucune décision n'a été prise pour le moment dans l'Hexagone. Pas de panique, la future version 8 devrait renouer avec la tradition. Cette dernière devrait être portée sur la quasi-totalité des environnements mobiles, Android compris.

Guidage visuel (affichage, itinéraires)



Lisibilité de la carte

Un mot sur le rendu : Tomtom à choisi d'opter pour un rendu classique, mais efficace. L'éditeur nous livre un affichage sans fioritures, épuré et parfaitement lisible. Aucune information annexe ne viendra empiéter sur l'affichage de la carte. Ces dernières ont toutes été regroupées dans le bas de l'écran, dans ce que Tomtom appelle la « barre d'état ».
Informations et contrôles
  • Les différentes informations : en standard, la barre d'état affichera les informations suivantes :
-panneau d'orientation du prochain virage ;
-vitesse réelle exprimée en kilomètres heure ;
-force du signal GPS ;
-heure actuelle ;
-heure d'arrivée prévue ;
-nom de la rue sur laquelle vous vous trouvez ;
  • Les raccourcis : Il suffira de cliquer sur une zone active de l'écran pour accéder aux principales rubriques et options. Ainsi, vous pourrez à tout moment modifier le volume, le niveau de zoom de la carte, visualiser le carnet de route, ou accéder au menu racine.




00FA000001776990-photo-tomtom7-019.jpg
00FA000001776966-photo-tomtom7-008.jpg

Un affichage clair et sans fioritures, du tout bon.


Possibilités de personnalisation



Peut-on personnaliser les informations affichées ? . Vous pourrez activer ou désactiver l'affichage de certaines informations (distance restante, durée restante, heure actuelle, etc.). En outre, même si un coté ce gadget se dégage immanquablement de la chose, Tomtom propose de remplacer le curseur bleu par un dessin de voiture. L'idée est amusante, mais pour revenir au modèle original, nous avons été dans l'obligation de restaurer les paramètres par défaut...
Est-il possible de modifier les couleurs de la carte ? Lors de la phase de paramétrage, le programme vous proposera de faire votre choix parmi huit palettes de couleurs différentes (quatre pour le mode jour, quatre autres pour le mode nocturne). Les quatre vignettes de prévisualisation ne sont pas très lisibles (voir photo d'écran), mais au besoin, vous pourrez toujours modifier ce paramètre en passant par le menu des options.


00FA000001777024-photo-tomtom7-037.jpg
00FA000001776980-photo-tomtom7-015.jpg

Couleurs, informations, curseurs, affichage des POI : les possibilités de personnalisation sont nombreuses.


Quels sont les différents modes d'affichage ? en standard, vous aurez droit à une classique vue 3D dont le niveau de zoom varie en fonction de la vitesse (paramètre modifiable). Deux autres vues 2D viendront compléter cette représentation (carte orientée vers le Nord ou vers l'arrivée).

00FA000001776978-photo-tomtom7-014.jpg
00FA000001776964-photo-tomtom7-007.jpg

Un zoom automatique fait son apparition.

Guidage vocal (voix et consignes)



Intonation de la voix



Sur ce point (comme sur les autres ?), les habitués des précédentes versions de Tomtom ne seront pas dépaysés. On retrouvera donc nos deux habituels comparses que sont Catherine et Jacques. Ces deux jeux de voix sont très agréables à écouter. Leur ton est si naturel que l'on pourrait presque penser qu'un véritable assistant est assis à côté de nous. Passons maintenant aux choses qui fâchent (voir paragraphe suivant)...

Text-to-speech ?

0078000001660038-photo-copilot-live026.jpg
Qu'est que le Text-to-Speech : Dans la pratique, le Text-to-speech est une technologie qui permet d'énoncer vocalement un texte. Les programmes compatibles sont généralement capables d'annoncer vocalement le nom des rues ou des embranchements d'autoroute (par exemple). Cette caractéristique renforce la sécurité de façon significative, elle est donc particulièrement importante. En effet, la richesse des instructions vocales réduit considérablement le temps d'observation de la carte. Dans ce cas, le conducteur pourra alors concentrer toute son attention sur la route.

Cette application GPS est-elle compatible ? Malheureusement, sur ce point, la référence qui a été longtemps incarnée par Tomtom perd de sa superbe. Alors que certains concurrents se dotent d'un module Text-to-Speech diablement efficace, le développeur norvégien fait encore l'impasse sur cette fonctionnalité majeure.

00FA000001777046-photo-tomtom7-048.jpg
00FA000001776994-photo-tomtom7-021.jpg

Catherine et Jacques sont toujours de la partie, mais malheureusement, vous n'aurez pas droit à du Text-to-Speech...


Précision des indications (comment parle l'appareil ?)

Pour vous donner une idée des indications proférées, nous avons listé une suite de consignes prononcées par l'assistante virtuelle
  • « Virage à gauche imminent » ;
  • « Après 600 mètres, tournez à gauche puis, tournez à droite » ;
  • « Faites le tour du rond-point, quatrième sortie, puis, prenez l'autoroute » ;
  • « Après 100 mètres tournez à gauche puis restez sur la file de gauche » ;
  • « À la fin de la route, tournez à gauche » ;
  • « Tournez à droite puis, virage à droite imminent » ;
  • « Virage à gauche imminent » ;
  • « Après 200 mètres, tournez à gauche puis au rond-point, tournez à gauche, deuxième sortie » ;
  • « Après 800 mètres tenez la gauche puis, prenez la sortie » ;
  • « Vous êtes arrivés à destination » ;
En résumé, on retrouve le jeu d'instructions vocales qui accompagne Tomtom depuis de nombreuses versions. Les fameux « tenez la gauche » (ou la droite) peu évocateurs seront donc toujours de la partie. Un brin de changement n'aurait pas fait de mal et nous regrettons amèrement l'absence de prise en charge de la technologie Text to Speech.


Convivialité et rapidité



Ergonomie générale

l'ergonomie chère aux amoureux de la marque reste inchangée. Cette fois encore, on pourra reprocher l'immobilisme des développeurs. Certains menus se sont allongés (plus de six pages pour certaines rubriques) et de ce fait, l'absence d'une touche précédent se fait plus que jamais ressentir. La possibilité de revenir en arrière a également été oubliée avec de nombreuses suites d'étapes. Au final, le constructeur nous livre une copie conforme de la précédente mouture, avec tous les avantages et les inconvénients que cela comporte. Les grosses touches restent pratiques, mais les novices auront toujours du mal à se repérer dans l'arborescence des menus. Nous avons également regretté l'absence d'un clavier prédictif (d'ores et déjà proposé par certains concurrents).

00FA000001776984-photo-tomtom7-017.jpg
00FA000001777296-photo-dhbcfvhh.jpg

On retrouve le système de menu qui à contribué au succès du logiciel. Seul problème (à droite) : en présence de six pages, on aurait apprécié de pouvoir revenir en arrière.


Saisie des adresses

Les touches ont gagné en taille, mais malheureusement, vous n'aurez pas droit à un clavier prédictif. Cette absence est d'autant plus étonnante que la majorité des concurrents intègrent cette technologie pour faciliter les saisies. Second oubli : la touche de correction des caractères disparaît lorsque l'on quitte le mode alphabétique.


Les différentes possibilités d'atteindre un but : La touche justement nommée « naviguer vers » vous donnera la possibilité d'atteindre :
-votre domicile ;
-une adresse précise ;
-l'une des dernières destinations (enregistrées dans l'historique) ;
-une coordonnée favorite enregistrée récemment ;
-un point d'intérêt situé à proximité, dans une ville, sur votre route, à destination, ou proche de votre domicile.
-un point précis de la carte ;
-une coordonnée GPS (longitude de latitude)
-un contact ;
-un contact utilisant le système« ami Tomtom » ;
Les possibilités sont très nombreuses. Dans ce domaine, il est difficile de faire plus complet.

A propos de la saisie d'une adresse : La saisie des adresses s'effectuera en utilisant le clavier tactile. Malheureusement, vous n'aurez pas droit à un système de saisie prédictive.



00FA000001777298-photo-screen01hfdghsdfgdfgdfg.jpg
00FA000001776962-photo-tomtom7-006.jpg

Pas de clavier prédictif... dommage.


Optimisation et réactivité

Rapidité d'exécution : Tomtom a toujours été réputé pour proposer un logiciel bien optimisé. Bonne nouvelle, cette règle reste de mise. Les différents menus répondent au doigt et à l'œil et l'affichage de la carte se fait sans trop d'à-coups. On pourra simplement reprocher un relatif manque de fluidité en vue 3D (avec affichage de tous les POI activé), mais on se situe toujours dans une moyenne acceptable. Ce problème était peut-être dû au manque de tonus de notre appareil de test (HTC Diamond).

Calculs d'itinéraires : Le calcul d'itinéraire s'effectue très rapidement. Nous n'avons rien à signaler de particulier si ce n'est que sur cette partie, le programme affiche de bonnes performances.

00FA000001776974-photo-tomtom7-012.jpg
00FA000001777000-photo-tomtom7-024.jpg

Les itinéraires longs sont calculés rapidement / À droite, remarquez la taille des caractères imprimés sur le bouton du milieu.


Des possibilités d'optimisation ? Vous disposez d'un PDA ou d'un Smartphone aux performances relativement faibles ? Si tel est le cas, vous aurez toujours la possibilité de désactiver l'affichage des POI sur la carte pour gagner en rapidité. En effet, le placement des icônes des points d'intérêt sur la carte 3D récalme de nombreux calculs.

00FA000001776956-photo-tomtom7-001.jpg
00FA000001777050-photo-tomtom7-050.jpg

Désactivez l'affichage des POI pour gagner en puissance. / À droite, l'affichage des POI a été supprimé.

Options de calcul d'itinéraire




00DC000001776998-photo-tomtom7-023.jpg
Différentes possibilités de rallier un lieu : Vous aurez toujours droit aux traditionnelles options de calcul d'itinéraire proposées par Tomtom. Il sera donc possible de :
  • Privilégier les courtes distances (au détriment du temps de trajet) ;
  • Planifier un parcours pédestre (évite les autoroutes et ne tient pas compte des sens de circulation) ;
  • Planifier un parcours cyclable (évite les autoroutes, mais respecte les sens de circulation) ;
  • Calculer un itinéraire adapté à un véhicule dont la vitesse est limitée ;
En plus de ces différentes options, vous pourrez bien évidemment éviter les routes à péage. Comme avec Copilot live, on ne pourra que regretter l'absence d'une option permettant d'éviter les autoroutes. En effet, les péages peuvent être évités, mais toutes les autoroutes ne sont pas payantes.

Les suites d'étapes

La logique de mise en place d'un itinéraire à étapes multiples est loin de tomber sous le sens. Tout d'abord, chaque nouvelle étape ajoutée sera représentée par un panneau d'arrivée ! Après avoir fini votre saisie, vous devrez choisir chacune des étapes intermédiaires pour signaler au programme qu'il s'agit d'une étape et non d'une arrivée (pourquoi faire simple quand...). En résumé, sur cette partie, l'ergonomie est clairement à revoir.

00FA000001777002-photo-tomtom7-025.jpg
00FA000001777010-photo-tomtom7-029.jpg

La mise en place d'un itinéraire à étapes multiples ne brille pas par sa simplicité.

Les options de contournement

Toute application de navigation digne de ce nom est équipée d'une option d'itinéraire bis. Tomtom 7 ne déroge pas à la règle et propose toute une série de possibilités bienvenues. En cas de besoin, le programme pourra:
-calculer un itinéraire bis ;
-éviter uniquement un tronçon de l'itinéraire prévu (entre 100 et 5000 m) ;
-vous faire passer par un lieu intermédiaire ;
-éviter une ou plusieurs des routes de votre parcours ;
-éviter automatiquement les portions de routes encombrées (nécessite l'activation de l'option TMC).
Sur ce point, Tomtom signe un sans-faute, il est difficile de faire plus complet.


00C8000001777012-photo-tomtom7-030.jpg
00C8000001776988-photo-tomtom7-018.jpg
00C8000001777014-photo-tomtom7-031.jpg

Difficile de faire plus complet en matière d'options de contournement.


Calculez votre POI idéal (point d'intérêt) + radars




Qualité de la base de données, facilité d'accès.



Qualité de la base des points d'intérêt : L'évaluation du nombre exact de points d'intérêt est impossible. Malgré cela, il ne fait aucun doute que depuis la version 6, de nombreuses enseignes ont été ajoutées. Il faut dire qu'à l'époque, cette caractéristique était loin de constituer le point fort du programme. Du chemin a donc été fait, mais il faudra tout de même garder à l'esprit que les bases POI des logiciels de navigations ne sont jamais aussi complètes qu'on pourrait l'espérer.

Possibilités de rechercher un POI : Cette fois encore, toutes les options que l'on est en droit d'attendre seront de la partie. Vous pourrez naviguer vers un POI situé :
-à proximité
-proche de votre domicile
-dans une ville en particulier ;
-sur votre route.
Après avoir fait votre choix, vous n'aurez plus qu'à sélectionner votre catégorie de POI. Il sera également possible de scruter toutes les rubriques en soumettant une chaîne de caractères.

00FA000001777006-photo-tomtom7-027.jpg
00FA000001777004-photo-tomtom7-026.jpg

À gauche, on note la présence de grosses touches bienvenues

Et les radars ?

0050000001777030-photo-tomtom7-040.jpg
Les radars font partie de l'offre « Plus » de Tomtom. Pour obtenir une base à jour, vous devrez souscrire un abonnement (25 euros pour l'Europe et pour un an). Bien sûr, vous aurez également la possibilité d'ajouter manuellement un fichier .OV2 contenant ces précieuses informations (vous devriez être en mesure de trouver votre bonheur sur http://www.radarsenfrance.com/ ou sur tomtomheaven ).

Gestion des cartes et possibilités d'évolutions



Est-il possible d'éviter les jonglages de cartes SD ?



Avec Navigator 7, la question ne se pose pas. Comme expliqué en introduction, pour l'heure, le logiciel est uniquement disponible en version préchargée dans un appareil neuf.

Mise à jour des cartes et synchronisation

Toutes les mises à jour, achats et synchronisations s'effectueront le plus simplement du monde en passant par TomTom Home, une application dédiée (une version Mac OS X est également disponible). Connectez votre PDA en USB, fermez le programme mobile, lancez ce synchroniseur... il ne vous restera alors qu'à choisir une liste d'éléments à acheter et/ou à télécharger gratuitement.


0258000001776972-photo-tomtom7-011.jpg
Tomtom home : un outil de synchronisation particulièrement abouti pour Mac et Windows.




Les fonctionnalités annexes


Fonction MapShare

Nous touchons probablement l'une des fonctionnalités majeures apportées par cette nouvelle version. Dans la pratique, il s'agit d'un système de correction et de signalement d'erreurs de cartographie. Lorsque vous en aurez l'occasion, vous pourrez modifier la carte à votre guise. Envie d'ajouter un rond-point manquant ? De renommer une rue dont le nom a récemment été modifié ? De changer un sens de circulation ? Vous pourrez réaliser toutes ces actions le plus simplement du monde en utilisant l'éditeur intégré.

00FA000001777038-photo-tomtom7-044.jpg
00FA000001777042-photo-tomtom7-046.jpg

La fonction MapShare est vraiment redoutable.


Entraidons-nous ! L'aspect correction est une chose, la notion de partage et de collaboration en est une autre. En utilisant le logiciel TomTom Home, vous pourrez soumettre vos modifications au service tomtom-share qui redispatchera ces nouvelles données à l'ensemble de la communauté ! Bien sûr, must du must, il sera également possible de profiter des découvertes des nombreux autres utilisateurs (pas moins de quatre millions de corrections ont été effectuées jusqu'à ce jour).


Un modèle commercial critiqué, mais logique : Lors de l'enregistrement au service, un message d'avertissement annonce fièrement que l'adhésion à Tomtom Share est gratuite. Dans la pratique, il n'en est rien. La première année est effectivement gratuite, mais à l'issue de celle-ci, il faudra impérativement acheter une nouvelle carte pour continuer à bénéficier du service. À première vue, le procédé est douteux, mais après réflexion et au regard de ce que propose la concurrence, on comprend ce choix. Avec les autres programmes de navigation, l'obtention d'une carte à jour se fera :
  • En rachetant une mise à jour presque aussi chère qu'une version complète du programme.
Ou ;
  • En rachetant purement et simplement une nouvelle version complète (programme + carto).
Les informations de cartographie sont relativement onéreuses, on ne voit donc pas pourquoi Tomtom devrait ramer à contre-courant en proposant des mises à jour gratuites à vie (que les données soient agrégées par les utilisateurs, ou non). De plus, le système MapShare ne fonctionne pas tout seul. Les données sont revalorisées et vérifiées par les services de Tomtom. Le coût de gestion de système n'est pas nul, il est donc logique qu'une contrepartie soit réclamée.


00FA000001777020-photo-tomtom7-035.jpg
00FA000001777032-photo-tomtom7-041.jpg

Le système est bien pensé : tout est mis en place pour éviter de rapatrier de fausses modifications.


Fonction « Aidez-Moi »

La seconde grande amélioration de cette mouture 7.0 pourra être trouvée derrière le bouton de menu justement nommé « Aidez-moi ». Il ne sera pas ici question d'attendre une quelconque rubrique d'aide, mais plutôt d'accéder à un panel de services particulièrement utiles en cas de pépin. Par exemple, vous pourrez composer instantanément le numéro des services suivants :
  • Numéro d'urgence ;
  • Une assistance auto (partenariat avec ACTA ) ;
  • Commissariat, médecin ou hôpital le plus proche ;
  • Transport public ou service de réparation auto le plus proche, etc.
La fonction « Où suis-je » est également très appréciable : elle vous indiquera clairement le nom de l'emplacement géographique dans lequel vous vous trouvez. En bref, nous avons affaire à une sorte de caisse à outils de détresse regroupant une liste de numéros de téléphones et de POI utiles en cas d'incident. L'idée est bonne, il ne reste qu'à espérer que vous n'ayez jamais besoin de faire appel à cette option.


00C8000001777016-photo-tomtom7-033.jpg
00C8000001777036-photo-tomtom7-043.jpg
00C8000001777018-photo-tomtom7-034.jpg

Il ne reste qu'à espérer que vous n'ayez jamais besoin de faire appel à cette option.


Options de sécurité

Toutes les options relatives à la sécurité ont été regroupées dans un menu dédié. Par exemple, vous pourrez verrouiller le programme pendant la conduite, demander d'afficher un message de recommandations de pauses, activer un avertisseur de limitation de vitesse, ou désactiver la carte au dessus d'une certaine vitesse. On retiendra également la présence des options : «M'avertir à proximité des lieux de culte et des écoles » et « M'indiquer le sens de la conduite (gauche ou droite) lors d'un changement de pays.

00FA000001776996-photo-tomtom7-022.jpg
00FA000001777048-photo-tomtom7-049.jpg

Tomtom à clairement mis l'accent sur la sécurité


La TMC

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, la TMC est une technologie qui consiste à récupérer des informations de trafic par le biais d'ondes FM (gratuit) ou en utilisant une liaison DATA (des couts de connexion seront engendrés). Tomtom 7 prend toujours en charge cette technologie, mais sauf erreur de notre part, les données pourront uniquement être récupérées en utilisant une liaison DATA de type GSM. Notre PDA de test était pourvu d'un tuner FM, mais nous avons uniquement pu utiliser le service en activant la liaison sans fil.

00FA000001776982-photo-tomtom7-016.jpg
00FA000001777500-photo-tomtom7x.jpg

L'option TMC est parfaitement intégrée... dommage que le RDS (radio FM) ne soit pas de la partie.


Pour ce qui est des fonctionnalités offertes, on retrouvera la barre d'indication de trafic sur la partie droite de l'écran. Cette dernière représente la distance restante à parcourir (position actuelle en bas, arrivée en haut). Dès que le système détecte un incident sur votre parcours (travaux, bouchon, accident), un symbole apparait (voir photos d'écran). Bien sûr, lors d'une planification, vous aurez la possibilité d'optimiser votre trajet en tenant compte de ces précieuses informations.

00FA000001776968-photo-tomtom7-009.jpg
00FA000001776976-photo-tomtom7-013.jpg

Sur les longues distances, le gain de temps ne sera pas toujours spectaculaire.


TomTom amis

Décidément, il semblerait bien que les fonctionnalités communautaires aient le vent en poupe. Le célèbre programme de navigation ne déroge pas à la règle. Ainsi, avec « Tomtom Amis », vous pourrez localiser les contacts utilisant un système de navigation compatible (ces derniers seront bien évidemment limités à la marque aux mains rouges). Il sera également possible d'envoyer des messages textes. Que les paranoïaques se rassurent, la confidentialité sera assurée par un système d'invitation. Il sera également possible de masquer sa position pour passer inaperçu. Poursuivons avec les choses qui fâchent : pour que le système fonctionne, il faudra bien évidemment disposer d'un abonnement DATA conséquent, ce qui encore loin d'être le cas de tous les Mobinautes.

00FA000001776960-photo-tomtom7-004.jpg
00FA000001777028-photo-tomtom7-039.jpg

Cette option fait plus office de gadget amusant que de réelle fonctionnalité.

Naviguer vers un contact

Par rapport aux GPS autonomes, cette option apporte un plus non négligeable. Depuis la version 6, il est possible de « naviguer vers un contact » sans avoir à saisir son adresse. La version 7 apporte LA fonctionnalité qui faisait tant défaut à la précédente mouture. Cette fois, vous pourrez filtrer les noms en saisissant une chaine de caractères !

00FA000001777040-photo-tomtom7-045.jpg
00FA000001777022-photo-tomtom7-036.jpg

À droite : un moteur de recherche a été implanté dans la liste des contacts


Notes et conclusion



Conclusion

00FA000001776970-photo-tomtom7-010.jpg
Les plus : On ne présente plus Tomtom. Ce logiciel de navigation a accompagné les trajets routiers de nombreux amateurs de PDA et autres Smartphones. La bonne aura qui entoure ce programme est-elle méritée ? Il ne fait aucun doute que le navigateur aux mains rouges n'est pas devenu populaire sans raison. Depuis ses débuts, ce programme gâte nos sens. L'interface à six touches est aussi conviviale qu'adaptée aux grosses mains. Sur le plan visuel cette fois, on ne pourra que saluer le travail réalisé. L'affichage clair et sans fioritures de la carte 3D et des différentes informations de route est appréciable. Avec Tomtom 7, on retrouve tous ces points forts et par bonheur, ces derniers sont accompagnés d'une série d'améliorations. Au rang des principaux ajouts, on notera l'arrivée d'une fonction « SOS » particulièrement aboutie (voir chapitre consacré aux fonctionnalités avancées). Une seconde innovation majeure sera de la partie. En effet, on note l'arrivée bienvenue de la prise en charge de MapShare. Dans la pratique, vous pourrez modifier la carte à votre guise et partager ces précieuses informations avec la communauté des utilisateurs Tomtom. Bien sûr, il sera également possible de profiter des modifications réalisées par les autres membres. En bref, ce cru 07 reprend les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes versions tout en ajoutant quelques améliorations bienvenues.

Les moins : Comme expliqué dans le chapitre précédent, Tomtom 7 est une copie quasi conforme de la version précédente à quelques exceptions près (menu SOS et prise en charge Mapshare). Il est bien évident que cette constatation pourrait vite prendre l'apparence d'une critique exacerbée. Depuis plusieurs années, les ajouts apportés par les nouvelles versions sont distribués au compte-goutte. Tomtom nous fait systématiquement le coup du copié/collé auquel on ajoute une pincée d'évolutions mineures. Pourtant, sans bouger le petit doigt (ou presque), le mastodonte parvient à rester dans la course. Cette constatation permet de mieux palper l'avance qui était celle de Tomtom Navigator lors de son introduction sur le marché. Seul problème, la simple présence du mot « était » en dit long sur la position actuelle du leader... Les constructeurs qui remplacent leur oreiller par une couronne de laurier ne tardent pas à se faire rattraper par la concurrence. C'est précisément ce qui est en train de se produire avec les versions PDA et Smartphones de Tomtom. Aujourd'hui, les programmes de navigation de gamme « moyenne » font aussi bien que le géant aux mains rouges. En revanches, les concurrentes directs de la première heure (Navigon, au hasard) ont clairement dépassé le maître ! On attendait (au minimum) l'intégration de la technologie Text-to-Speech
012C000001777608-photo-tomtom7-020.jpg
(prononciation orale des noms des voies et sorties d'autoroute). Malheureusement, Tomtom s'est contenté d'implémenter les jeux de voix classiques des précédentes versions ! Pour le reste, nous aurions également apprécié que les programmeurs développent une interface améliorée sur le plan ergonomique. Au lieu de cela, les menus s'allongent et il est toujours impossible de revenir en arrière pour éviter les défilements de page intempestifs...

Au final : Depuis des années, Tomtom fait le coup de la vraie fausse nouvelle version. Cette mouture 7 ne déroge pas à la règle. En conclusion, les personnes qui possèdent déjà la version 6 n'auront rien à regretter. De toute façon, il n'était pas question d'investir. En effet, cette version 7 fait figure d'exception dans la mesure où elle n'est pas distribuée séparément (ni même en pack sur l'Hexagone). Que les fans de la marque se rassurent, Tomtom entend bien renouer avec les traditions avec la version 8. Cette dernière sera à nouveau proposée séparément. Il ne reste qu'à espérer que cette fois, les innovations soient (enfin) de la partie. Pour revenir à l'application qui fait l'objet de ce test, il faut bien avouer que le choix de la notation finale fut loin d'être aisé. À la vue des faibles nouveautés, notre premier réflexe a été d'opter pour une note correcte, mais modérée. Pourtant, il faut bien avouer que le rejeton Neerlandais parvient encore à s'en tirer de justesse en sortant un atout qu'il est impossible d'ignorer. En effet, la fonction MapShare n'est pas seulement inédite, elle est également particulièrement pertinente. Il ne fait aucun doute que la fiabilité des informations cartographiques est cruciale avec les programmes de ce type. Sur ce point, Tomtom jette un pavé dans la mare en redistribuant judicieusement les nombreuses corrections (4 millions jusqu'à ce jour) apportées par la communauté des utilisateurs ! De plus, le rachat récent du cartographe Teleatlas laisse augurer le meilleur pour la suite. En effet, les modifications validées par Tomtom ont d'ores et déjà été intégrées dans les nouvelles cartographies. En bref, la déception qui risque de suivre la découverte de la cuvée 7 ne doit pas nous faire oublier qu'une fonctionnalité majeure a tout de même fait son apparition. Le vent de fraicheur tant attendu va-t-il enfin pointer le bout de son nez avec la version 8 ? Réponse dans le courant de l'année 2009...

Tableau des notes



Tomtom Navigator 7

6

Les plus

  • Système collaboratif MapShare
  • TMC (trafic) DATA bien intégré
  • Fonction SOS « aidez-moi »
  • Nombreuses possibilités pour rallier un point

Les moins

  • Pas de Texte to Speech
  • Pas de clavier prédictif
  • Pas de TMC radio
  • Très peu de changement depuis la V6

0

Ergonomie7

Optimisation6

Guidage visuel6

Guidage vocal6



Télécharger TomTom HOME pour Windows.
Modifié le 18/09/2018 à 14h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Qualcomm intégrera le WPS de Skyhook Wireless sur la plateform gpsOne
Test de tomtom navigator 7 sur Mobinaute.com
Rentabiliweb aurait des vues sur Hi-Media
Yahoo! OneSearch s'installe sur les téléphones de T-Mobile
Portrait d’Entreprenaute : Stephan Ramoin, Gandi.net
Sécurité: Microsoft va faire dans le gratuit avec Moro
Rencontre : Be2 lève 15 millions d’euros
Guides d’achat : Ciao passe devant Kelkoo et LeGuide
Google abandonne le réseau social  Lively
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Haut de page