Amax DAV326

24 janvier 2003 à 14h39
0
Alors que les fabricants sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la production de Disques durs intégrés, quelques marques continuent de faire confiance aux bons vieux CD avec leurs Discman MP3. Amax / NAPA fait partie de ces fabricants et nous propose aujourd'hui un nouveau Discman d'entrée de gamme, le DAV326. Nous allons dans cet article voir si ce nouveau Discman MP3 architecturé autour d'une mécanique signée Sony, offre comme le prétend Amax, un très bon rapport qualité / prix.


Un design sobre et classique, mais très plastique

00FA000000056410-photo-amax-dav326-le-lecteur.jpg
Pour le design de son nouveau Discman, Amax a visiblement décidé de jouer la carte de la sobriété. En effet, ce baladeur CD n'affiche aucune forme ou couleur exotique, nous sommes donc en présence d'un Discman affichant un design classique basé autour de formes rondes et de seulement deux couleurs : gris foncé (utilisé sur l'ensemble du baladeur) et gris chrome (uniquement présent au niveau des différents boutons).

L'ensemble ne paraît pas pour autant désagréable à l'oeil, pour peu que l'on ne soit pas à la recherche d'un baladeur au design très futuriste ou exotique. Malheureusement la véritable déception se ressent surtout au toucher, en effet, on remarque très rapidement que le baladeur est très rigide puisqu'il est entièrement en plastique dur. Il aurait sûrement été plus judicieux non seulement pour le design, mais également pour l'ergonomie du produit, d'utiliser une autre matière plus agréable au toucher, ne serait-ce que pour les boutons du baladeur.

Au niveau de la taille, le DAV326 affiche des mensurations très proches de celles des Discman conventionnels, à savoir : une largeur de 13.5cm, une longueur de 14cm et une épaisseur de 2cm.


Des capacités techniques complètes

00C8000000056411-photo-amax-dav326.jpg
Le dernier baladeur CD d'Amax n'a pas grand chose à envier aux Discman haut de gamme sur le plan technique. En effet, l'essentiel y est, à savoir : le support des formats audio les plus répandus (MP3, WMA et CD-Audio), une mémoire tampon de 8 minutes en mode MP3, pour résister aux secousses les plus prononcées et les plus longues dans le temps. On trouve même un support ID3 qui permet d'afficher les titres des chansons sur son écran LCD rétro-éclairé (maximum 3 lignes) ou encore un support des playlists au format M3U. Les utilisateurs les plus exigeants seront également heureux de découvrir la présence d'un égaliseur personnalisable, en plus des 5 réglages prédéfinis (classic, pop, jazz, rock, normal).

Au niveau de la lecture des pistes, on retiendra également la possibilité d'utiliser des modes de lecture très variés (au hasard, continue, en boucle, répétition d'un répertoire...), ainsi qu'une fonction de programmation des pistes (jusqu'à 32 pistes programmées), malheureusement le modèle que nous avons pu tester était dépourvu de cette dernière fonctionnalité. Bien sûr les différents types de CD sont supportés : CD-R, CD-RW et CD-audio, tout comme les formats de fichiers ISO9660 et Joliet, ainsi que la technologie CD-Text pour les CD-Audio.

En réalité il ne semble manquer qu'une seule et unique chose au DAV326 : une possible mise à jour du firmware du lecteur, en effet, le fabricant ne communique nullement sur ce sujet. En ce qui concerne l'autonomie de l'appareil, Amax annonce la possibilité de lire 15 heures de musique non-stop avec seulement deux piles AA, bien sûr nous avons vérifié lors de notre test cette valeur et nous l'avons évalué à 12 heures avec un volume moyen.


Un discman accompagné de peu d'accessoires

Comme on pouvait sans douter avec le marché visé par ce Discman, le bundle accessoires qui accompagne le DAV326 est assez réduit, mais l'essentiel y est. On trouve donc le Discman, deux piles AA nécessaires à son fonctionnement, une notice explicative et un transformateur, ainsi qu'un casque stéréo de type oreillettes.

018C000000056412-photo-amax-dav326-vue-latt-rale.jpg


Comme c'est souvent le cas avec les baladeurs MP3, le DAV326 n'est pas accompagné d'une télécommande mais elle est prévue en option puisqu'un connecteur prévu à cet effet est visible sur le Discman. Cela dit on aurait quand même aimé trouver un câble stéréo / double jack pour pouvoir connecter le baladeur à sa chaîne hi-fi ou à son PC grâce à sa sortie ligne.

Une ergonomie plutôt réussie

00FA000000056413-photo-dav326.jpg
La prise en main du DAV326 est plutôt simple et rapide. Ainsi, la plupart des fonctions utilisables sur le baladeur sont accessibles directement à partir des boutons présents en façade. Ces boutons permettent notamment de changer de piste, de lancer la lecture, de l'arrêter, ou encore de modifier le volume. A côté de cela, le mini-pad présent sur le baladeur permet d'effectuer les fonctions classiques liées à la lecture et permet également de naviguer dans les différents menus de configurations ou encore dans l'arborescence d'un CD-MP3.

La navigation est d'ailleurs simplifiée à son maximum, les noms des différentes pistes MP3 s'affichent sur l'écran du baladeur et les répertoires du CD sont représentés par leur nom entre crochets. Une simple pression sur le bouton "piste suivante" permet d'entrer dans les répertoires, tandis que le bouton piste précédente permet d'en sortir. Les boutons du baladeur sont suffisamment gros pour être accessibles dans une poche de manteau, même si cela est bien évidemment moins pratique que d'avoir recours à une simple télécommande, on aurait d'ailleurs aimé disposer d'au moins d'une molette de contrôle du volume directement intégrée sur le casque.

Qualité de restitution

Nous avons été plutôt surpris par la qualité de restitution sonore offerte par le DAV326, qui n'a rien à envier aux modèles haut de gamme. En effet, grâce à ses réglages personnalisables aux niveaux de l'égaliseur il est possible d'obtenir une restitution adaptée à ses goûts musicaux. Cerise sur le gâteau, le casque stéréo, de type oreillette, fourni avec le baladeur reste de bonne qualité, même si cela ne vaut toujours pas ce qu'on peut trouver avec les autres appareils haut de gamme comme les Mini-Disc. Il faut enfin féliciter Amax pour avoir choisit une forme relativement classique de casque. Contrairement à ce que l'on trouve sur certains baladeurs, le casque ne sera pas ici l'occasion de douleurs aux oreilles... Merci Amax !


Une compatibilité soumise à conditions

0096000000051166-photo-spindle-cd-rw.jpg
La compatibilité avec les différents formats de CD est un critère essentiel que l'acheteur doit prendre en compte lorsqu'il compte investir dans un Discman MP3. Sur le papier, le DAV326 ne souffre d'aucun problème technique puisqu'on nous annonce que le baladeur est compatible aussi bien avec le CD-R, les CD-RW , ainsi que les CD-Audio. Malheureusement, dans la pratique, la situation est radicalement différente. Ainsi pour profiter d'une lecture agréable et sans sautes où autres blocages, il faudra fournir au DAV326 des CD de préférence de marque, très propres et sans rayures ou presque.


Autant vous dire que nous avons été très surpris par le fait que le DAV326 n'accepte pas des CD légèrement rayés ou encore des CD "propres" No-Name mais qui pouvaient pourtant être lus sur d'autres Discman, sur un lecteur PC ou encore sur des classiques platines de salon. Sur ce point le DAV326 déçoit, car on espérait autre chose d'un discman MP3 pourtant construit autour d'une mécanique signée Sony ! De ce fait, c'est plutôt la partie électronique et la lentille optique que nous serions tentés de mettre en cause ici.


Utilisation courante

Une fois que vous aurez trouvé un CD qui daigne bien vouloir fonctionner dans le DAV326, ce baladeur dans la vie de tous les jours devrait vous combler pour peu que vous soyez habituer à vous balader avec un Discman en poche. La lecture en mode MP3 est vraiment très "robuste" puisque grâce à sa mémoire tampon de 8 minutes, elle résiste très bien aux chocs. En mode CD-Audio la mémoire tampon ne s'élève qu'à 2 minutes environ, ce qui reste toutefois suffisant pour offrir une lecture agréable sans coupure, sauf si vous courrez pour rattraper un bus qui vient de vous passer sous le nez !

Même si les boutons du baladeurs restent simple d'accès on aurait malgré tout aimé trouver une télécommande filaire pour simplifier encore l'ergonomie de ce baladeur une fois en poche, mais il ne faut oublier que l'on parle ici d'un Discman d'entrée de gamme.


Pour conclure ...

00FA000000056415-photo-dav326-autre-vue.jpg
Pour environ 90€, le DAV326 affiche de multiples qualités pour un baladeur d'entrée de gamme. Malheureusement ces qualités évidentes sont plombées par une mauvaise compatibilité qui pourrait rapidement devenir très ennuyeuse. Disons que si vous êtes à la recherche d'un bon Discman d'entrée de gamme et que vous êtes soigneux avec vos CD-R (de préférence de marque) alors le DAV326 devrait faire votre bonheur.

En revanche que les possesseurs de CD moyennement bien entretenus passent leur chemin, ils ne pourraient qu'être déçu par cet apparail pourtant pétri de qualités... Dommage !

Amax DAV326

4

Les plus

  • Prix
  • Qualité audio
  • Fonctionnalités complètes

Les moins

  • Aspect trop plastique
  • Problèmes liés à la compatibilité

Note globale6

Qualité audio8

Fonctionnalités7

Compatibilité4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Successeurs de l'Athlon 64 : San Diego & Victoria
Baisse de prix sur le graveur Sony DRU-500A ?
Les premières GeForce FX produites
Discman MP3 Amax DAV326 testé sur Clubic
Prix et disponibilité des GeForce FX Terratec
Retour de la chaine 'Clubic sur PDA' (Avantgo)
Toute la gamme Athlon XP en 0,13 micron disponible
Baisse de prix sur les Radeon 9700 ?
Trident en difficultés avec son XP4
AMD perd des parts de marché
Haut de page