Archos Jukebox Multimédia

Vincent Ramarques
22 juillet 2002 à 05h28
0

Une ergonomie sans faille ou presque ...



00FA000000053792-photo-jukebox-multimedia-1.jpg
L'ergonomie proposée par Archos sur le Jukebox Multimédia est un modèle du genre les utilisateurs ayant pour habitude de jongler avec l'explorateur Windows ne seront pas dépaysés puisque le système mis au point par Archos pour naviguer sur le disque du baladeur s'en inspire très fortement. Tout est donc organisé sous la forme d'une arborescence classique "(Repertoire) / (Sous répertoire) / Fichier" qui a déjà fait ses preuves en terme de simplicité. Le tout étant accompagné d'un système d'icône servant d'identifiant (un petit dossier pour un répertoire, une note de musique pour un fichier MP3, une pellicule pour une vidéo, un appareil photo pour une photographie ...).

La navigation est donc rapide, simple et efficace grâce aux différents boutons bien dissociés au sein du baladeur et facilement accessibles.

L'efficacité est d'autant plus renforcée qu'il est possible, comme nous l'avons précisé précédemment, d'effectuer de nombreuses "opérations d'organisation" (création de répertoire, renommer les fichiers ...) directement à partir du baladeur. On notera également la possibilité de créer ses propres listes musicales (Playlist) à l'aide de quelques pressions de boutons sur le Jukebox.

A retenir également, la présence de nouvelles fonctions qui contribuent à allier efficacité et simplicité comme par exemple les différents modes de lecture (aléatoire, répétition, lecture de tous les titres présents sur l'ensemble du disque, lecture par répertoire ...). On appréciera tout autant, les nombreuses informations affichées sur l'écran couleur rétro éclairé (que l'on peut donc observer sans problème dans l'obscurité), comme le nom du titre joué accompagné de celui de l'artiste, l'état de la batterie, le volume utilisé, le mode de lecture et même l'heure.

Pour finir on remerciera Archos d'avoir (enfin) placé sur le casque livré en standard une petite molette de contrôle pour modifier le volume sans à avoir à sortir le Jukebox Multimédia de sa poche. Finalement le tableau aurait pu être parfait, si seulement Archos aurait intégré en standard une télécommande, qui ne sera finalement proposée qu'en option, comme c'est souvent le cas et ce malgré le fait que le Jukebox Multimédia soit un produit haut de gamme.

La qualité de restitution



Une restitution sonore très réussie !


00FA000000053796-photo-casque-jukebox-multim-dia.jpg

Comme avec les premiers Jukebox d'Archos, la restitution sonore délivrée par le Jukebox Multimédia est particulièrement réussie. Le son est clair et de très bonne qualité d'autant plus qu'il est possible d'écouter des fichiers MP3 encodés avec un bitrate élevé (supérieur à 128 Kbps). Mais la force du Jukebox Multimédia pour la partie sonore réside surtout au niveau des réglages, sur lesquels l'utilisateur peut agir pour adapter la restitution en fonction de ses goûts et du type de musique écoutée .

Le Jukebox MultiMédia propose ainsi toute une panoplie de réglages qui n'avait pas été aussi fournie dans le passé. Il est ainsi possible de modifier le niveau des basses et des aigus, mais le baladeur offre également une option pour renforcer la présence des graves sur l'ensemble des fréquences (loudness) ou encore une autre pour amplifier légèrement les basses fréquences (bassboost).

Grâce à toutes ces options n'importe quel mélomane devrait trouver chaussure à son pied, ou plutôt écouteur à son oreille.

En parlant d'écouteurs, sachez que le casque livré avec le Jukebox Multimédia est cette fois-ci de bonne de qualité, il s'agit d'ailleurs du même que celui qu'on trouve avec le modèle Jukebox 20 Recorder, on s'en réjouira puisque c'est sur ce même casque que se trouve la fameuse petite molette de contrôle du volume.

Toutefois on pourra reprocher à Archos son choix quant à la forme étrange de ce casque, qui de par son système de fixation ne s'adapte pas àtous les types d'oreilles et provoque même parfois, après une dizaine minutes d'utilisation, des douleurs assez désagréables.

Un bon début pour la vidéo



00C8000000053797-photo-jukebox-multimedia-vid-o.jpg
Pour ce qui est de la qualité de la restitution vidéo le tableau est encore très réussi. Ainsi, la représentation des couleurs et la finesse de l'image est excellente pour un écran de ce type. De plus la possibilité de régler le contraste, la luminosité, ainsi que le niveau du rétro éclairage permet d'adapter l'affichage en fonction de ses goûts et des conditions d'éclairage dans lesquelles on se trouve et ce afin de pouvoir profiter d'un affichage optimal.

Le rafraîchissement de l'écran est également suffisamment élevé pour afficher les vidéos (encodées à 25 images/seconde) sans la moindre saccade, nous n'avons pas non plus relevé d'effet de dégradation de l'image pendant les "animations" brusques, ni de phénomène de "traînées".

Toutefois malgré ces nombreuses qualités, l'emploi de la vidéo en pratique est, comme nous allons le voir dans la suite du test, plus ou moins soumise à certaines conditions d'utilisation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top