Les encyclopédies multimédia

12 février 2002 à 10h47
0
0096000000051850-photo-encyclop-die.jpg

Encyclopédie : (nom féminin) (latin de la Renaissance encyclopaedia, du grec egkuklopaideia)
Ouvrage où l'on expose méthodiquement ou alphabétiquement l'ensemble des connaissances universelles (encyclopédie générale) ou spécifiques d'un domaine du savoir (encyclopédie spécialisée).
copyright Larousse / VUEF 2001




Généralités

00C8000000051849-photo-encyclop-die-diderot.jpg
L'encyclopédie sous sa forme moderne liée à l'ordre alphabétique date du 18ème siècle dont le premier modèle du genre fut l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. On peut la trouver actuellement chez différents éditeurs. L'encyclopédie est beaucoup plus riche en contenu qu'un simple dictionnaire qui se contente de décrire le sens, la valeur et l'emploi des mots. L'encyclopédie traite par définition de toute la connaissance humaine et va donc plus loin dans ses analyses tant et si bien que les éditeurs ont été obligés de les publier en plusieurs tomes.

La démocratisation de l'informatique dans les années 90 et surtout l'avènement du multimédia ont fait que les mêmes éditeurs de ces encyclopédies papier se sont naturellement portés sur ce nouveau support. Le multimédia permet contrairement au papier de disposer d'enregistrements vidéos et sonores et surtout une grande interactivité. Outre ces éditeurs de nature, d'autres ce sont intéressés à ce domaine et sont venus concurrencer les ténors sur leur propre domaine enrichissant ainsi l'offre faite au consommateur qui dispose maintenant d'un réel choix.

Les encyclopédies multimédia

Actuellement 5 encyclopédies multimédia sont disponibles dans le commerce. Parmi celles-ci on retrouve celles connues pour leur version papier (Larousse, Hachette, Encyclopaedia Universalis) et les autres vendues par des éditeurs non spécialisés dans ce domaine.
Il est à noter que la plupart de ces encyclopédies dépassent le principe même de ce type d'ouvrage, s'apparentant de plus en plus à un assistant éducatif pour les collégiens et lycéens avec par exemple des tests de connaissances.
Lors de votre achat vous aurez plusieurs facteurs à prendre en compte notamment si vous devez prendre une version plus ou moins riche en contenu ainsi que bien sur l'aspect financier. Sur ce dernier point il est une chose importante à souligner car si l'on peut trouver des encyclopédies à des prix très élevés, il faut savoir qu'un tel produit peut être utilisé plusieurs années sans devenir pour autant obsolète. De plus, chaque année la plupart des éditeurs, vendent une version appelée "mise à jour" qui vous permettra de réactualiser le contenu de votre encyclopédie, même deux ans après.
Pour résumer, il ne s'agit pas d'acheter moins cher avant tout mais surtout de prendre le bon produit qui correspondra à votre utilisation.


0058000000052040-photo-boite-larousse.jpg
Larousse réputé pour ses dictionnaires et encyclopédies papier est arrivé il y a quelques temps au multimédia avec sa première encyclopédie baptisée Kléio.

L'encyclopédie universelle Larousse est disponible en version « mise à jour » pour les détenteurs d'une précédente édition mais aussi « classique » et « l'intégrale ». La version « l'intégrale » se différencie de la version « classique » par un contenu enrichit d'un atlas géographique et du dictionnaire français anglais Chambers.

Après une installation fastidieuse, on regrette de devoir insérer le CD ou le DVD à chaque utilisation, ce qui à force risque de limiter la fréquence d'utilisation puisqu'elle ne sera pas disponible à chaque instant.
Autre problème et non des moindres, l'interface utilise beaucoup de ressources système et nous avons été confronté à beaucoup de gel d'écran et même à des plantages complet de la machine.
01C0000000052079-photo-tableau-larousse.jpg

00C8000000052045-photo-larousse-recherche-sur-balzac.jpg
00C8000000052046-photo-larousse-statistiques.jpg
00C8000000052047-photo-larousse-animation-3d.jpg

Passé ces inconvénients on accède à une interface austère non personnalisable où les différentes rubriques proposées ne permettent pas toutes une identification immédiate du contenu qu'elles offrent tant et si bien qu'il faudra « visiter » pour explorer les différentes fonctions.
Le contenu est riche sans toutefois être extraordinaire, Larousse s'étant contenté de reprendre le contenu de Kléio sans y apporter de nouveautés dignes de ce nom. On retrouvera donc dans la partie multimédia, les mêmes vidéos, les mêmes enregistrements sonores ainsi que les mêms animations 2D et visites 3D. Ce contenu bien qu'amusant ne représente qu'un intérêt limité pour l'utilisateur une fois passé l'aspect "découverte". Les utilisateurs de la version 2001 ne trouveront, eux, aucune nouveauté de ce coté ci.

On retrouvera la classique échelle chronologique malheureusement peu conviviale et fournissant des réponses parfois trop évasives. Un QUIZ fort bien réalisé vous proposera de tester vos connaissances dans différentes matières selon votre niveau scolaire.

En ce qui concerne l'utilisation et ce malgré un outil de recherche fort pratique et intuitif, on s'étonnera parfois de l'ordre dans lequel sont présentés les résultats sensés être classés par pertinence. De quoi dérouter nombre d'utilisateurs, particulièrement chez les plus jeunes. Les définitions sont elles parfois trop longues et manquent même par moment de clarté. Une recherche sur Balzac par exemple nous renvoie en premier lieu à un cépage et non à l'écrivain. Drole de priorité.
Toutefois la plus grande partie du contenu reste intéressant et les liens Internet qui vous seront proposés lors d'une recherche vous permettront sans aucun doute d'approfondir le sujet abordé.
00C8000000052048-photo-larousse-atlas.jpg
00C8000000052049-photo-larousse-chronologie.jpg
00C8000000052050-photo-larousse-quiz.jpg

En conclusion, on peut affirmer que Larousse n'a toujours pas réussi à nous proposer une encyclopédie multimédia digne de ce nom. Malgré la présence du contenu de la version papier, l'intégration de celui-ci dans un logiciel sensé être intuitif et utilisable par tous est plutôt un échec. Enfin on regrettera l'absence de réelles nouveautés dans cette version.Un produit à éviter en espérant que Larousse procède à une complète refonte de son logiciel pour la prochaine édition
01B0000000052084-photo-note-larousse.jpg


005B000000052041-photo-boite-micro-application.jpg
Micro Application réputé pour ses logiciels proposé à bas prix s'est également essayé à cet exercice périlleux qu'est l'encyclopédie multimédia.

Disponible en une seule version CD ou DVD, La Grande Encyclopédie nous propose pour moins de 25 Euros un contenu pauvre et inégal.

Après une installation longue mais simple, on a le droit à chaque démarrage à une éphéméride rappelant des évènements historiques et des phrases célèbres. Il est possible d'en savoir plus sur ces évènements ou personnages en cliquant sur des liens. Un moyen simple et efficace de découvrir chaque jour un nouveau thème et surtout d'approfondir ses connaissances.
01B1000000052081-photo-tableau-micro-application.jpg

00C8000000052051-photo-micro-application-interface.jpg
00C8000000052052-photo-micro-application-ph-m-ride.jpg
00C8000000052053-photo-micro-application-puzzle.jpg

Passé cette heureuse surprise nous avons droit au lancement de l'encyclopédie à une interface claire et intuitive. A cet instant il est possible de lancer une recherche par mot clef ou par phonétique. Attention tout de même à ne pas pousser trop loin les recherches, vous risqueriez d'être déçu. En effet, le contenu global de cette encyclopédie est très pauvre et souvent les réponses aux requêtes ne suffisent pas pour étayer un quelconque travail scolaire, tant et si bien que l'on reste constamment sur notre faim. Il est également impossible de trouver la trace d'une commune de douze mille habitants aussi bien dans le dictionnaire que sur l'atlas. L'atlas n'a d'ailleurs d'atlas que le nom tant il est succin et ne permettra aucune recherche un tant soit peu poussée.

Par définition on peut dire que le contenu n'est pas à vraiment à la hauteur du mot "encyclopédie".

La partie multimédia vidéo et son fait ici aussi un peu gadget, on ne trouve pas grand intérêt à consulter ces fichiers plus d'une fois. Reste toutefois la chronologie qui propose à l'aide d'une échelle de replacer les évènements historiques, scientifiques ou de société dans le temps. Il s'agit sans conteste avec l'éphéméride, de la partie la plus réussie du soft.

Enfin, une partie « jeux et activités » vous permettra soit d'apprendre à jouer aux échecs, soit à participer à des QUIZ ou bien même à reconstituer des puzzles. Amusant mais on se demande encore si on ne s'éloigne pas de ce que doit être une encyclopédie.

Tout ce contenu peut être mis à jour gratuitement chaque mois pendant l'année en cours sur le site web de l'éditeur.
00C8000000052054-photo-micro-application-atlas.jpg
00C8000000052055-photo-micro-application-chronologie.jpg
00C8000000052056-photo-micro-application-vue-panoramique.jpg

Micro application ne réussit pas à approcher les ténors dans le domaine et cette Grande Encyclopédie bien que proposée à un prix très bas ne propose pas un contenu assez attrayant et utile pour approfondir ses connaissances.
01AE000000052085-photo-note-micro-app.jpg


0061000000052042-photo-boite-encarta.jpg
Encarta est devenue une référence depuis son introduction en 1997. Ayant perdu son principal défaut qui était d'être trop « américanisée », l'encyclopédie multimédia selon Microsoft a réussi à damer le pion à quelques ténors du genre.

Encarta est proposée en plusieurs versions qu'elle soit Standard, Deluxe ou Collection. Les différences entre les versions sont de taille puisqu'elles ne se limitent pas à des fonctions supplémentaires mais disposent d'un contenu plus riche comme vous le montre le tableau ci-dessous.
024C000000052080-photo-tableau-encarta.jpg

En version Collection, l'installation vous prendra plus de 1400Mo, c'est le sacrifice nécessaire pour pouvoir se passer d'insérer le CD ou le DVD par la suite et pouvoir consulter librement le contenu à n'importe quel moment.

L'interface est sobre, non personnalisable et prend la forme d'un navigateur dans lequel vous trouverez un outil de recherche et les différents onglets pour vous permettre de naviguer d'une rubrique à l'autre.
La première remarque que l'on puisse faire est que le contenu est très riche et même peut être trop tant et si bien que parfois on ne retrouve plus son chemin pour aller à telle ou telle fonction intéressante, le moteur de recherche n'étant d'aucune utilité à ce stade. Mais cette trop grande richesse ne pénalise en aucun cas l'aspect général du soft qui reste très agréable.

Devenu maintenant incontournable dans ce genre de produit, le contenu multimédia est des plus classiques. Visites virtuelles, vidéos, enregistrements sonores, autant de curiosités qui malheureusement ne serviront pas tellement dans le temps. Autre rubrique commune à toutes les encyclopédies multimédia, le QUIZ, qui reste ici un produit amusant... Mais seulement pendant un temps.
A classer également dans la catégorie « gadgets », la météo et les radios en direct qui vous permettront de connaître le temps qu'il fait ou tout simplement d'écouter l'une des radios présélectionnée à condition que vous possédiez une connexion internet (une partie de contenu provenant sans aucun doute du service MSN de Microsoft).
00C8000000052057-photo-encarta-interface.jpg
00C8000000052058-photo-encarta-recherche.jpg
00C8000000052059-photo-encarta-chronologie.jpg

La partie principale reste cependant la recherche d'un sujet et de tout ce qui en découle et là c'est un pur bonheur. Une simple recherche sur Honoré de Balzac et vous voilà avec de quoi lire pendant des heures. Tout y est tant sur l'auteur que sur les dates de parution de chacune de ses oeuvres. De quoi combler une personne en quête de savoir même si parfois le nombre élevé de réponses doit obliger à un débroussaillage pour arriver au but.

Le public visé par Microsoft est sans aucun doute contitué par les collégiens et lycéens qui ont sans cesse besoin d'outil dans ce genre pour documenter leurs exposés ou autres devoirs. Un sentiment conforté par la présence d'outils éducatifs comprenant notamment le guide scolaire de la sixième à la terminale qui comprend tout le programme scolaire officiel du ministère de l'éducation. Cet outil permet à l'élève de rechercher le sujet abordé en cours dans n'importe quel matière et d'accéder directement à tous les documents concernant ce thème.

Un autre point fort de l'encyclopédie Encarta est sans nul doute l'atlas qui a acquis une excellente réputation tant sa précision est excellente. En effet contrairement aux produits concurrents il vous sera possible, du moins dans la version Collection, de retrouver n'importe quel village dans le monde.

Encarta bénéficie de nombreuses mises à jour par Internet durant l'année de parution. Le lien avec Internet est d'ailleurs devenu l'une des fonctions majeures d'Encarta puisqu'à chaque instant il vous est possible d'approfondir le sujet abordé en allant sur l'un des sites sélectionné.
00C8000000052060-photo-encarta-atlas.jpg
00C8000000052061-photo-encarta-guide-scolaire.jpg
00C8000000052062-photo-encarta-visite-virtuelle.jpg

Encarta est donc bien un outil pratique et presque indispensable pour aider collégiens et lycéens tout au long de leurs études. Toutefois, en enrichissant année après année le contenu de son encyclopédie, Microsoft devrait prendre garde à ne pas en faire un outil confus comme peut le paraître parfois cette édition 2002.
01AE000000052086-photo-note-encarta.jpg


0060000000052043-photo-boite-hachette.jpg
Hachette, un autre ténor de l'édition papier nous gratifie depuis quelques années d'une encyclopédie multimédia.

Uniquement disponible en version CD, l'encyclopédie Hachette ne nous propose aucun installation complète nous permettant de se passer des supports, ce qui comme d'accoutumée aura la fâcheuse tendance à limiter le nombre d'utilisations. Toutefois seuls les fichiers multimédias ne seront pas installés permettant tout de même d'accéder déjà à une grande partie du contenu.

Passé l'épisode de l'installation, nous avons accès à une interface simple mais n'utilisant pas le mode plein écran. L'accès aux différentes rubriques se fait à l'aide d'un menu clair. Cependant deux gros points noirs apparaissent dès les premiers instants. D'une part le logiciel est gourmand en ressources système et comme le produit Larousse il est très difficile de faire tourner deux programmes simultanément et ceci même sur une grosse configuration bien dopée en mémoire. Le second problème que nous classerons dans la catégorie des oublis de programmation est que lorsque vous avez ouvert des fenêtres comportant des images ou textes et que vous les fermez à l'aide de la petite croix située en haut à droite, vous vous retrouvez avec l'interface de démarrage mais exempt de tout menu ce qui vous obligera à redémarrer le soft.
019F000000052082-photo-tableau-hachette.jpg

00C8000000052065-photo-hachette-interface.jpg
00C8000000052066-photo-hachette-recherche.jpg
00C8000000052067-photo-hachette-chronologie.jpg

Au niveau de l'utilisation, il est possible de cliquer sur chaque mot afin d'afficher une liste d'articles s'y apportant. Simple mais fort pratique pour approfondir le sujet ou simplement connaître la signification d'un mot.
Si l'on se réfère à la richesse de son fond documentaire et à la qualité des sons, des photos et des vidéos le contenu est de qualité, nettement satisfaisant pour les collégiens, lycéens ou étudiants. Les dictionnaires français Hachette et français anglais Hachette-Oxford sont intégrés dans l'encyclopédie et représente un plus non négligeable tant leur qualité n'est plus à prouver.

Malheureusement, malgré un contenu de grande qualité, l'ensemble reste assez confus. Une simple recherche sur Balzac et vous avez une liste de documents s'y rapportant dont le contenu est difficile à identifier. Un manque qui vous fera tâtonner l'utilisateur à chaque recherche pourtant précise. Le deuxième inconvénient nuisant à la clarté est qu'à force d'ouvrir des fenêtres pour accéder à des informations complémentaires le bureau se trouve vite rempli. Il devient alors difficile de retrouver le point de départ. Une meilleure organisation du fenêtrage de la part de l'éditeur aurait permis d'éviter ce problème.

Parmi les rubriques, vous retrouverez les habituels fichiers multimédias et QUIZ dont l'intérêt nous parait toujours aussi limité. Hachette a abordé la chronologie sous une autre forme que ses concurrents et c'est une totale réussite tellement il est simple d'accéder d'abord à l'époque puis à l'évènement recherché. Dommage qu'un telle clarté et simplicité d'utilisation n'ait pas été appliquée à l'ensemble.

00C8000000052068-photo-hachette-atlas.jpg
00C8000000052069-photo-hachette-fichiers-ultim-dia.jpg
00C8000000052070-photo-hachette-dictionnaire-oxford.jpg

Malgré un contenu de très grande qualité, l'encyclopédie Hachette est pénalisée par un moteur de piètre qualité tout comme le produit Larousse. A croire que c'est une maladie chez les éditeurs d'encyclopédies papier. La lourdeur du logiciel et ses quelques bugs finissent par donner une très mauvaise note à l'ensemble qu'il est malheureusement conseillé d'éviter.
01B2000000052087-photo-note-hachette.jpg


0098000000052044-photo-boite-universalis.jpg
Encyclopaedia Universalis est réputé comme le must des encyclopédies papier. Tuons tout de suite le suspens et disons qu'il s'agit ici de la meilleure encyclopédie multimédia présente sur le marché. Le prix assez élevé d'environ 166 Euros et les quelques 2,5 Go que nécessite l'installation complète sur votre disque dur peuvent présager le contenu.

Toutefois ne nous y trompons pas car si les produits concurrents concernent principalement les collégiens et lycéens, Encyclopaedia Universalis de par son contenu très riche et d'un niveau assez élevé, la destinera plus particulièrement aux lycéens, étudiants ou aux adultes.

Ici point de QUIZ ou bien encore de programme scolaire, tout le contenu est dédié à la recherche encyclopédique générale ou bien dans des domaines spécialisés tels que l'art, la musique, l'histoire ou la science.
Après avoir choisi l'option d'installation complète qui ne nécessitera plus l'utilisation des CD ou DVD, nous avons accès à une interface claire. Elle nous propose une éphéméride ainsi qu'un menu permettant d'atteindre les différentes rubriques sans oublier la présence d'un moteur de recherche.
00FC000000052083-photo-tableau-universalis.jpg

00C8000000052071-photo-universalis-interface.jpg
00C8000000052072-photo-universalis-revivez-l-histoire.jpg
00C8000000052073-photo-universalis-atlas.jpg

Une requête sur le mot Balzac nous conduit directement sur le dossier retraçant la vie de l'écrivain avec des accès à différentes sous rubriques permettant de détailler son oeuvre. On se retrouve en face d'un contenu clair, concis et formidablement chapitré. Celà permet à l'utilisateur de ne pas se perdre dans sa recherche et d'aller directement au but. Si vous désirez élargir votre recherche, un onglet « documents liés » est disponible à tous moments et vous fera accéder à des thèmes plus généralistes mais concernant toujours le sujet abordé. Un point de liaison a également été établi avec Internet permettant ainsi d'accéder à une documentation encore plus étoffée. Mais celà était-il nécessaire ?
A tout moment de la consultation, la navigation est restée aisée avec la possibilité de revenir à n'importe quel niveau des étapes de recherche précédentes aussi bien que l'accès au sommaire général ou de chacune des rubriques.

Cette simplicité d'utilisation et cette richesse d'informations se retrouvent dans toutes les rubriques. Les animations 3D et 2D ainsi que la médiathèque sont également de très bonne qualité et de haute tenue. On a d'ailleurs souvent l'impression d'être devant un documentaire télévisé et l'on se prend d'ailleurs facilement à rester quelques heures à éplucher ces différents documents multimédias.

Le seul point noir que nous avons pu constater réside dans l'Atlas où le niveau n'atteint pas celui proposé par Microsoft et où la recherche nécessitera un apprentissage plus poussé de l'interface. La précision des cartes est également moins bonne que celle d'Encarta car il nous a été impossible de retrouver notre petit village de 300 habitants perdu dans l'Yonne. Ce dernier point reste toutefois un détail assez négligeable.
00C8000000052074-photo-universalis-animation-3d.jpg
00C8000000052075-photo-universalis-une-m-diath-que-bien-fournie.jpg
00C8000000052076-photo-universalis-vous-saurez-tout-sur-la-musique.jpg

Que dire sinon que nous sommes en présence de ce qui se fait de mieux en la matière. Aucun contenu inutile, des textes, photos, vidéos et fichiers son de très grande qualité. Une interface et une navigation qui sont un exemple de clarté et de simplicité. Par contre nous insistons sur le fait qu'Encyclopaedia Universalis concerne un public plus agé que les éditions concurrentes qui restent toutes plus axées sur des méthodes éducatives enfreignant parfois la définition de ce que doit être une encyclopédie pour partir sur les chemins du logiciel éducatif.
Un prix élevé qui représente toutefois un excellent investissement à la vue du contenu proposé. A posséder absolument.
01AC000000052088-photo-note-universalis.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis Free Mobile : les forfaits Free sont-ils toujours le meilleur rapport qualité / prix du marché ?
Fortnite : Aloy (Horizon Zero Dawn) débarque dans le jeu
Les meilleures applications Twitter pour Android
La Nintendo Switch Lite recevra un coloris bleu en mai
Microsoft Flight Simulator : la mise à jour France et Benelux vient d’atterrir sur PC
Oppo Find X3 Lite : un coupon de réduction fait chuter son prix chez Amazon
L'opérateur RED relance ses forfaits 100 et 200 Go à prix choc !
PC portable : 100€ de réduction sur l'Asus Vivobook S chez Amazon !
Forfait mobile : B&You annonce le grand retour du forfait 5 Go à moins de 5€
Haut de page