Choisir son graveur CD

Par
Le 11 décembre 2001
 0
Avec la multiplication des vitesses de gravure, le choix d'un graveur de CD est devenu complexe pour le non-initié.
Alors que choisir ? 16x, 32x ? IDE, SCSI ? Interne, externe ? Nous allons essayer d'aider les plus novices d'entre vous avec ce petit guide.


L'interface


0082000000051317-photo-cables.jpg
Le premier critère à prendre en compte est donc l'interface, de lui peuvent varier à la fois la vitesse de gravure et surtout le prix.

A ce jour, on peut trouver des graveurs utilisant les interfaces IDE, SCSI, USB 1.1, USB 2.0, IEEE1394 et PCMCIA.
Les graveurs IDE dominent le marché du fait qu'il s'agit de l'interface la plus répandue mais aussi de la gamme de graveurs la moins chère. Le SCSI est depuis quelques temps en perte de vitesse car la différence entre ces deux interfaces est à ce jour minime et leurs performances sont très proches, le choix de l'IDE pour un graveur interne est donc plus judicieux afin d'économiser une somme d'argent non négligeable.

Les graveurs externes pour portable utilisant l'interface PCMCIA sont eux appelés à disparaître pour être supplantés par les modèles USB ou IEEE1394 permettant des vitesses de gravures plus élevées grâce à leur taux de transfert important. L'avantage de ces dernières interfaces est que l'USB 1.1 est déjà présent sur la majeure partie du parc PC, tandis que les ports USB 2.0 et IEEE1394 seront amenées à se répandre sur tous les PC qu'ils soient portables ou de bureau. Tous ces facteurs favorisant donc l'atout mobilité des graveurs externes. Seul inconvénient leur prix reste encore beaucoup plus élevé qu'un modèle interne.


Les vitesses de gravure et de lecture


007d000000051315-photo-xxx.jpg
Ne vous laissez pas piéger par la surenchère des X !!!
En effet depuis les graveurs 16x, la vitesse affichée sur les modèles reste en effet théorique puisqu'il s'agit d'une vitesse maximum atteinte pendant un certain laps de temps et non d'une vitesse constante. Ainsi pour graver un CD-R de 74mn, le gain entre un modèle 24x et 32x sera d'environ 10 secondes. Vu la différence de prix, ça fait cher la seconde !

Du côté des CD-RW, il est évident qu'on est encore loin d'avoir atteint ce seuil limite et si vous êtes un utilisateur conquis par ce support réinscriptible, préférez une vitesse de 10x voir 12x.

Enfin en ce qui concerne la vitesse de lecture, celle-ci a peu d'importance. Il vaut mieux posséder en plus de son graveur un lecteur CD-Rom ou DVD-Rom dont les performances, notamment en terme de temps d'accès, sont meilleures et surtout ce choix vous permettra les copies à la volée, c'est-à-dire sans passer par une image disque.

Détail important pour ceux d'entre vous désirant faire des copies à la volée, il faudra que votre lecteur de CD-Rom ait une vitesse de lecture égale à deux fois la vitesse de gravure. Cette théorie est vraie jusqu'aux graveurs 16x mais pas forcément au delà.

Les technologies


Les principaux fabricants de mécaniques pour graveurs ont amélioré leurs produits en développant des technologies permettant d'offrir de nouvelles fonctions mais aussi de parer à certains problèmes dûs à l'augmentation des vitesses de gravure. Seulement deux de ces technologies présentent aujourd'hui une réelle importance.

Sur les graveurs IDE, les fabricants ont développés des technologies pour éviter les erreurs de type buffer underrun.
Le buffer underrun est une erreur qui survient lorsque la mémoire tampon s'est vidée durant le processus de gravure, interrompant celui-ci et rendant le CD-R inutilisable.
Les technologies permettant de contrer cet état de fait sont appelées soit BurnProof, soit Seamless Link ou encore Write Proof, Safe burn, etc... Donc, si vous optez pour un modèle gravant les CD-R à une vitesse d'au moins 12x vérifiez bien que l'une de ces technologies soit présente.

Sinon, une fonction importante à ne pas négliger, l'overburning. Cette fonction permet de graver un CD au-delà de sa capacité théorique de 74mn/650Mo ou 80mn/700Mo. Tous les derniers modèles intègrent cette fonction, donc si vous achetez un produit neuf cela ne posera pas de problème.

D'autres technologies un peu mois utiles et faisant encore office de gadget ont également fait leur apparition comme le JustSpeed qui permet d'ajuster automatiquement la meilleure vitesse de gravure possible en récupérant le maximum d'informations sur le type de média utilisé. Leur présence ou non sur le produit de votre choix n'est donc pas indispensable.



Le bundle


011b000000051318-photo-bundle-graveur.jpg
Un point à ne pas négliger si vous faites l'acquisition de votre premier graveur, le bundle.
Si vous achetez une graveur en version boite, vous trouverez à l'intérieur bien souvent un CD-R et un CD-RW vierges offerts et un accompagnement logiciel. Suivant les marques, vous trouverez le plus souvent soit Nero de Ahead Software soit Easy CD Creator de Roxio. La préférence de l'un ou l'autre dépendra de chacun, le logiciel de Roxio étant plus adapté à des débutants dans le domaine de la gravure.

Pour ceux d'entre vous possédant déjà un logiciel de gravure, préférez l'achat d'un modèle OEM. Les modèles OEM vendus en général dans un sachet plastique sont moins chers que les modèles en boîte, l'économie réalisée pouvant être de plusieurs centaines de francs.


Alors on prend lequel ?


Une phrase pourrait résumer le principal point de ce guide :
Mieux vaut acheter un bon graveur IDE 12x ou 16x qu'un graveur 32x moyen.
En effet, les prix des graveurs IDE 12x et 16x sont aujourd'hui au plus bas et l'écart de prix avec les modèles plus rapides ne se justifient pas.
Les adeptes du mobile se tourneront quant à eux vers des produits externes à la fois compatibles avec les interfaces USB 1.1 et 2.0. Cette acquisition certes un peu onéreuse leur permet une compatibilité plus grande grâce à l'excellente implantation de l'USB 1.1 mais aussi de garder des performances proches des modèles internes IDE du fait de l'utilisation de l'USB 2.0.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Logiciel

scroll top