Installer la distribution RedHat

18 septembre 2018 à 11h59
0
Début d'une saga sur Puissance PC qui je l'espère sera longue: Tenter de vous apprendre à maîtriser Linux. Pour être complet, nous allons tout d'abord commencer par l'installation du système. Afin que vous puissiez arriver a quelque chose qui ressemble à l'image ci-dessous.

0190000000043659-photo-linux-desktop-1.jpg
Pourquoi avoir choisi la Redhat ? Les puristes me feront remarquer qu'il existe de nombreuses autres distributions et qu'elles possèdent toutes pas mal d'avantages.

Nous avons choisi la Redhat principalement car elle dispose d'un système de gestion des "packages" extrêmement puissant. Ce système permet l'installation, la mise à jour et la suppression de programmes très simplement en s'affranchissant des problème de dépendances (ceci évite d'avoir un système vérolé au bout de 3 mois d'utilisation: cf Zindoz ainsi que la présence de bibliothèques inutiles sur votre disque dur).

Pour être complet, rappelons que ce système s'appelle RPM (Redhat Package Management) et qu'il est également utilisé par la SUSE (autre distribution phare).

L'autre avantage de la RedHat est sa disponibilité:
On la trouve quasiment chaque mois sur le CDRom d'un magazine (moins de 50F. On peut la trouver dans les magasins spécialisés avec son coffret (350 F) ainsi que par correspondance (je vous conseille la version Mandrake: 100F environ).

Quelquesoit votre choix, vous vous retrouverez avec presque la même chose entre les mains (j'entends déjà les petits malins au fond de la salle: "pourquoi payer 350F alors qu'on peut ne payer que 50F"): Tout simplement parce que ces divers Packs son accompagnés ou non de documentation et de support technique (Hotline).

Le but de cet article est de vous permettre de choisir la version à 50F.

Ca y est vous avez votre CD entre les mains… Et maintenant ?

Partitonnement du disque
Tout d'abord, il faut trouver la place nécessaire sur votre disque dur pour installer Linux. Soit vous êtes prévoyant (très rarissime) et vous avez prévu une partition d'au moins 400Mo d'espace libre sur votre disque dur dans ce cas vous installerez Linux sur cette partition.

L'autre solution simple consiste a monter un deuxième disque dur dans votre machine (il ne vous restera plus qu'a installer Linux sur ce disque).

Si vous n'avez pas été prévoyant et que vous n'avez pas les moyens d'acheter un deuxième disque, il va falloir se remonter les manches et repartitionner votre disque.

Attention ! Si vous disposez du fantastique "Partition Magic", vous n'aurez aucun mal à réaliser cette opération, la documentation est très explicite et ce logiciel est remarquablement programmé et fiable. Dans l'autre cas il vous faudra utiliser un petit freeware nommé .

Cet utilitaire vous permet de réunir toutes vos données existantes au début de votre disque pour créer une deuxième partition à la fin. Lisez bien la documentation en français qui est fournie afin de ne pas faire d'impair.

La première chose a faire est de faire un SCANDISK et de Défragmenter votre disque dur. Ensuite lancer FIPS et laissez vous guider. Si vous êtes pris d'un doute, ne le faites pas, vous risquer de perdre toutes vos données (contenues sur votre partition Windows), courrez chez votre revendeur et achetez Partition Magic (désolé d'insister mais ce logiciel est une merveille).Début d'une saga sur Puissance PC qui je l'espère sera longue: Tenter de vous apprendre à maîtriser Linux. Pour être complet, nous allons tout d'abord commencer par l'installation du système. Afin que vous puissiez arriver a quelque chose qui ressemble à l'image ci-dessous.

0190000000043659-photo-linux-desktop-1.jpg
Pourquoi avoir choisi la Redhat ? Les puristes me feront remarquer qu'il existe de nombreuses autres distributions et qu'elles possèdent toutes pas mal d'avantages.

Nous avons choisi la Redhat principalement car elle dispose d'un système de gestion des "packages" extrêmement puissant. Ce système permet l'installation, la mise à jour et la suppression de programmes très simplement en s'affranchissant des problème de dépendances (ceci évite d'avoir un système vérolé au bout de 3 mois d'utilisation: cf Zindoz ainsi que la présence de bibliothèques inutiles sur votre disque dur).

Pour être complet, rappelons que ce système s'appelle RPM (Redhat Package Management) et qu'il est également utilisé par la SUSE (autre distribution phare).

L'autre avantage de la RedHat est sa disponibilité:
On la trouve quasiment chaque mois sur le CDRom d'un magazine (moins de 50F. On peut la trouver dans les magasins spécialisés avec son coffret (350 F) ainsi que par correspondance (je vous conseille la version Mandrake: 100F environ).

Quelquesoit votre choix, vous vous retrouverez avec presque la même chose entre les mains (j'entends déjà les petits malins au fond de la salle: "pourquoi payer 350F alors qu'on peut ne payer que 50F"): Tout simplement parce que ces divers Packs son accompagnés ou non de documentation et de support technique (Hotline).

Le but de cet article est de vous permettre de choisir la version à 50F.

Ca y est vous avez votre CD entre les mains… Et maintenant ?

Partitonnement du disque
Tout d'abord, il faut trouver la place nécessaire sur votre disque dur pour installer Linux. Soit vous êtes prévoyant (très rarissime) et vous avez prévu une partition d'au moins 400Mo d'espace libre sur votre disque dur dans ce cas vous installerez Linux sur cette partition.

L'autre solution simple consiste a monter un deuxième disque dur dans votre machine (il ne vous restera plus qu'a installer Linux sur ce disque).

Si vous n'avez pas été prévoyant et que vous n'avez pas les moyens d'acheter un deuxième disque, il va falloir se remonter les manches et repartitionner votre disque.

Attention ! Si vous disposez du fantastique "Partition Magic", vous n'aurez aucun mal à réaliser cette opération, la documentation est très explicite et ce logiciel est remarquablement programmé et fiable. Dans l'autre cas il vous faudra utiliser un petit freeware nommé .

Cet utilitaire vous permet de réunir toutes vos données existantes au début de votre disque pour créer une deuxième partition à la fin. Lisez bien la documentation en français qui est fournie afin de ne pas faire d'impair.

La première chose a faire est de faire un SCANDISK et de défragmenter votre disque dur. Ensuite lancer FIPS et laissez vous guider. Si vous êtes pris d'un doute, ne le faites pas, vous risquer de perdre toutes vos données (contenues sur votre partition Windows), courrez chez votre revendeur et achetez Partition Magic (désolé d'insister mais ce logiciel est une merveille).[Début d'une saga sur Puissance PC qui je l'espère sera longue: Tenter de vous apprendre à maîtriser Linux. Pour être complet, nous allons tout d'abord commencer par l'installation du système. Afin que vous puissiez arriver a quelque chose qui ressemble à l'image ci-dessous.

0190000000043659-photo-linux-desktop-1.jpg
Pourquoi avoir choisi la Redhat ? Les puristes me feront remarquer qu'il existe de nombreuses autres distributions et qu'elles possèdent toutes pas mal d'avantages.

Nous avons choisi la Redhat principalement car elle dispose d'un système de gestion des "packages" extrêmement puissant. Ce système permet l'installation, la mise à jour et la suppression de programmes très simplement en s'affranchissant des problème de dépendances (ceci évite d'avoir un système vérolé au bout de 3 mois d'utilisation: cf Zindoz ainsi que la présence de bibliothèques inutiles sur votre disque dur).

Pour être complet, rappelons que ce système s'appelle RPM (Redhat Package Management) et qu'il est également utilisé par la SUSE (autre distribution phare).

L'autre avantage de la RedHat est sa disponibilité:
On la trouve quasiment chaque mois sur le CDRom d'un magazine (moins de 50F. On peut la trouver dans les magasins spécialisés avec sonCa y est, vous avez sur votre disque 2 partitions: une partition Windows et une partition vide.
Vous êtes prêt !

Démarrez sur le CDRom d'installation de la RedHat en bootant directement dessus (peut être est il nécessaire d'aller modifier dans votre BIOS le disque de démarrage). Si votre machine le permet vous démarrerez directement l'installation. Dans le cas contraire il vous faut faire une disquette de boot.

Démarrez sous DOS ou sous Windows et rechercher sur ce même CD d'installation un executable nommé rawrite et un fichier nommé boot.img. Lancez l'exécutable et lorsqu'il vous demande "Enter disk image source file name" tapez la localisation du fichier boot.img (ex: d:imagesoot.img). Insérez une disquette vierge formattée dans le lecteur et répondez A à la question "Enter target diskette drive". Ca y est votre disquette de boot est crée, vous n'avez plus qu'a démarrer dessus.

Le gros avantage de la RedHat est que l'installation se déroule en français. Les écrans suivant parlent d'eux même, lors du choix de la langue, sélectionnez "fr-latin1" et pour le support d'installation: "CDRom local".

Sachez quand même que l'on se déplace d'un option à l'autre grace à la touche "TAB".

Configuration du système de fichier

Sur l'écran: configuration disque: choisissez "Disk Druid", cet utilitaire est plus convivial que Fdisk.
Sélectionnez ensuite le disque sur lequel vous voulez installer Linux (si vous en avez plusieurs). Vous vous retrouvez devant l'écran ci dessous.
018F000000043646-photo-disk-druid.jpg

Sachez tout d'abord que vous ne faites aucune modifications
sur votre système tant que vous n'aurez pas choisi OK.

Sous Linux on nomme les partitions avec leur place sur le disque: hda (disque 1), hdb (disque 2). Hda1 (première partition du disque 1), hda2: deuxième partition du disque 1…

Sélectionnez la partition vide que vous avez crée avec Partition Magic ou Fips et allez sur modification.
Sélectionnez "Linux Swap" pour le type de partition et affectez lui deux fois la taille en Mo de votre mémoire vive (avec une limite à 100Mo). Faites "OK".

Vous disposez maintenant de 3 partitions: Votre partition "Windows", une partition de Swap et une partition vide. Sélectionnez de nouveau la partition vide et faites "modification". Sélectionnez "Linux Native" pour le type de partition, pour le point de montage , tapez :"/", et modifiez la taille en Mo et affectez lui la totalité de l'espace en choisissant extensible (appuyez sur la barre espace). Validez.

Votre disque dur est maintenant décomposé en trois partition: Votre partition "Windows"(DOS ou Fat32), une partition de Swap et une partition "Linux Native" montée sur "/". Si c'est le cas allez sur "OK" sinon modifiez avec cet écran pour y arriver. Dans le doute, faites "Annuler".

Grâce aux menus suivants formattez votre partition de Swap et votre partition "Linux native": Celle-ci devraient s'appeler hda2 et hda3 en faisant une vérification des blocs pendant le formattage.

Choix des composants à installer

Vient le moment le plus interessant, le choix des packages 'programmes' à installer.

00DB000000043648-photo-choix-des-packages.jpg
Par défaut, un certain nombre de packages sont sélectionnés, je vous conseille de cocher les groupes qui vous interessent "Retouche d'images" par exemple et de décocher les autres puis de choisir "Selectionner individuellement" afin d'affiner votre sélection.

Validez par "OK" et vous avez la liste complète des packages, en appuyant sur "F1" vous optenez un descriptif du package. Quand votre choix est fait, lancez l'installation.

Ne vous cassez pas la tête a faire ce choix, vous pourrez en supprimer ou en rajouter par la suite sans problème (grâce à l'outil RPM).

Configurer la souris

Dans la plupart des cas il vous suffit de choisir "Souris générique série, série 3 boutons ou PS/2". Si vous ne savez pas laissez le choix par défaut. Vous verrez plus tard si cela fonctionne ou pas.

Configuration de la carte graphique et du moniteur

Ensuite l'installeur va détecter votre carte Video. Avec des versions récentes de la RedHat, vous avez de grandes chances que cela se passe sans problème, vous avez alors juste à confirmer ce choix.
Dans le cas contraire passez à l'étape suivante, vous configurerez votre carte graphique et votre moniteur plus tard. Pour le choix de l'écran, il vaut mieux posséder le manuel de votre moniteur. Si votre celui-ci n'apparaît pas texto dans la liste proposée, il va falloir entrer ses caractéristiques propres.
Choisissez donc "personnel" comme type de moniteur. Sélectionnez ensuite la fréquence de rafraîchissement indiquée dans le manuel de votre moniteur. Attention à ne pas confondre le taux de rafraîchissement horizontal et vertical.
Dans un premier temps c'est l'horizontal qui est demandé (en Hz). Si vous choisissez un taux trop élevé pour votre moniteur, vous risquez de l'endommager. L'écran suivant vous demande de préciser la plage de fréquence verticale que votre moniteur peut supporter (en kHz). Seul les moniteurs haut de gamme supportent une plage de 10-150.
Après quelques tests, on vous propose de choisir les réglages (résolution et nombre de couleurs par défaut. Nous vous conseillons 640X480 en 16bits pour un moniteur 14 pouces, 800X600 pour un moniteur 15 pouces et 1024X768 en 16 bits pour un moniteur 17 pouces.

0080000000043667-photo-tux.jpg

Configuration d'un réseau local

Répondez par la négative à cette question.

Configuration des zones horaires

Choisissez la ville correspondant à votre pays (compliqué Linux non?).

Modules lancés aux démarrage

Laissez les éléments par défaut

Configuration de l'imprimante

Pour cette étape, dans 90% des cas, choisissez locale, puis imprimante Postscript et A4 600X600 (pour une imprimante laser) et A4 300X300 (pour une imprimante à jet d'encre). D'une manière générale quand les questions posées vous paraissent trop obscure, laissez les valeurs par défaut.

Choix du mot de passe

Vous êtes proche de la fin, ici mettez ce que vous voulez. Il suffit juste de s'en rappeler. Ca serait dommage de ne plus pouvoir se connecter alors que vous avez terminé toute l'installation.

Création d'une disquette de démarrage

Nous vous conseillons de créer cette disquette, elle risque de vous servir dans vos premières expériences avec Linux. Par la suite, nous verrons comment il est possible de s'en passer.

Installation de Lilo

Attention, pour cet écran, nous vous déconseillons de confirmer le choix par défaut: "Installer Lilo sur le Master boot record".
En effet Lilo est un gestionnaire de démarrage. Il vous permet de choisir entre Linux et votre autre système d'exploitation (Windows). Si vous choisissez d'intaller Lilo sur le Master Boot Record (MBR) et que celui-ci est mal configuré vous n'aurez plus accès à Windows. Ce qui peut être gênant.
Installez plutôt Lilo sur le "Premier secteur partition de boot".
Avec l'aide du petit gestionnaire d'amorçage (freeware - gratuitiel), vous pourrez choisir sans problème entre vos deux systèmes. Nous reparlerons à la fin de ce chapitre de .
Pour tous les écrans suivants, laissez les valeurs par défaut.
Ca y est. C'est terminé. Si tout ce passe bien et si vous avez suivi nos conseils quand à l'installation de Lilo, votre machine devrait redémarre sur votre partition habituelle (Windows je suppose). C'est maintenant qu'il va falloir installer Mboot afin de pourvoir profiter de Linux.
Ce freeware est en français et s'installe assez facilement. Il est accompagné de documentation en français.Il suffit de lui indiquer quelle sont les partitions sur lesquelles vous voulez démarrer. En général, vous devez lui indiquer votre partition Windows (Fat) et votre partition Linux (Linux Native). Donnez un nom a chacun de ces choix et redémarrez votre machine.
Cette fois ci vous pouvez démarrez sous Linux. A l'invite Login: Tapez root puis le mot de passe que vous avez choisit lors de l'installation.
Vous êtes maintenant connecté à votre système. Si la configuration de votre carte graphique et de votre moniteur s'est faite correctement, vous pouvez taper "startx" à l'invite pour passer en mode graphique. Vous ne devriez pas encore voir apparaître l'écran ci dessous mais vous n'en êtes plus très loin.

0190000000043660-photo-linux-desktop-2.jpg


Quelques remarques générales

Linux différentie minuscule et majuscule: Ainsi si vous tapez "STARTX" au lieu de "startx", rien ne démarrera.

Si lors du démarrage de X (session graphique), il y a un quelconque problème et que vous n'avez plus accès a rien, vous pouvez appuyer sur: "Ctrl + Alt + Effacement Arrière" pour repasser en mode texte.

N'éteignez jamais votre ordinateur sans passer par la commande "halt" qui permet de terminer correctement votre cession. Lorsque le système indique "système halted", vous pouvez l'éteindre.

Voilà, c'est tout pour cette fois, la prochaine fois, nous verrons comment installer d'autre "Windows Manager" que ceux installés par défaut, comment créer des nouveaux utilisateurs, comment installer plein d'outils surpuissant et enfin comment utiliser vraiment Linux ! (Ce n'est pas le tout de l'installer pour faire le malin auprès de ses collègues !!!).

Ce guide n'est ABSOLUMENT pas figé, cela serait vraiment interessant que vous nous fassiez part des manques et des modifications à y apporter. N'hésitez surtout pas à m'envoyer des ajouts à inserer dans le corps de ce document. Ecrivez à jerry@puissancepc.com.

005A000000043647-photo-graphics-by-gimp.jpg
\

Configurer la souris

Dans la plupart des cas il vous suffit de choisir "Souris générique série, série 3 boutons ou PS/2". Si vous ne savez pas laissez le choix par défaut. Vous verrez plus tard si cela fonctionne ou pas.

Configuration de la carte graphique et du moniteur

Ensuite l'installeur va détecter votre carte Video. Avec des versions récentes de la RedHat, vous avez de grandes chances que cela se passe sans problème, vous avez alors juste à confirmer ce choix.
Dans le cas contraire passez à l'étape suivante, vous configurerez votre carte graphique et votre moniteur plus tard. Pour le choix de l'écran, il vaut mieux posséder le manuel de votre moniteur. Si votre celui-ci n'apparaît pas texto dans la liste proposée, il va falloir entrer ses caractéristiques propres.
Choisissez donc "personnel" comme type de moniteur. Sélectionnez ensuite la fréquence de rafraîchissement indiquée dans le manuel de votre moniteur. Attention à ne pas confondre le taux de rafraîchissement horizontal et vertical.
Dans un premier temps c'est l'horizontal qui est demandé (en Hz). Si vous choisissez un taux trop élevé pour votre moniteur, vous risquez de l'endommager. L'écran suivant vous demande de préciser la plage de fréquence verticale que votre moniteur peut supporter (en kHz). Seul les moniteurs haut de gamme supportent une plage de 10-150.
Après quelques tests, on vous propose de choisir les réglages (résolution et nombre de couleurs par défaut. Nous vous conseillons 640X480 en 16bits pour un moniteur 14 pouces, 800X600 pour un moniteur 15 pouces et 1024X768 en 16 bits pour un moniteur 17 pouces.

0080000000043667-photo-tux.jpg

Configuration d'un réseau local

Répondez par la négative à cette question.

Configuration des zones horaires

Choisissez la ville correspondant à votre pays (compliqué Linux non?).

Modules lancés aux démarrage

Laissez les éléments par défaut

Configuration de l'imprimante

Pour cette étape, dans 90% des cas, choisissez locale, puis imprimante Postscript et A4 600X600 (pour une imprimante laser) et A4 300X300 (pour une imprimante à jet d'encre). D'une manière générale quand
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NoPub n'aura pas de pub
Rumeurs de fusion entre Yahoo et EBay
Prise de bénéfices massive sur l'anglais LastMinute
Surenchères dans les sites de vente aux enchères
L'Intranet : Bienvenue dans l'Entreprise en ligne
Square, maison-mère de Tidal cofondée par Jack Dorsey, change de nom
Microsoft veut redonner des couleurs à Paint : les améliorations au programme
GeForce RTX 2060 12Go : Turing et 185 W de TDP, la fiche de specs se complète !
Surfshark VPN fait encore chuter ses tarifs, un service VPN performant à ne pas manquer !
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Haut de page