Linux est-il prêt pour le grand public ?

le 13 mars 2008 à 17h26
0

La distribution Fedora 8



Si nous allons détailler Fedora 8 tout comme nous l'avons fait pour Mandriva, il est évident que certaines des explications concernant l'installation, par exemple, ne seront pas abordées de nouveau ici. Notez qu'une fois de plus, c'est KDE qui servira de support à notre test.

L'installation



Fedora 8 est le TGV de la distribution Linux ! Aucune question lors de l'utilisation du Live CD, 195 secondes d'installation avec seulement quelques questions à propos de la langue du clavier, du réseau, du fuseau horaire et du mot de passe administrateur. Même la question du partitionnement est vite écartée, le partitionnement automatique n'étant pas à l'ordre du jour. Là encore, le gestionnaire de démarrage nous a supprimé l'accès à Windows, pour les raisons que nous évoquions à la page précédente. Enfin, l'installation de Fedora se termine par l'activation d'un firewall sur les différents services, ce qui ne nous a pas semblé simplifier la tâche d'utilisateurs novices. Un exemple : parmi les services proposés, à savoir ssh, ftp, http, https, seul le serveur ssh est autorisé par le firewall. Cependant, l'utilisateur béotien aurait peut-être tendance à cocher le service http, sans savoir que ce n'est pas l'accès à l'extérieur qu'il configure, mais bien l'accès à son ordinateur.

012C000000964890-photo.jpg


Dernier défaut de la distribution : lors de notre première connexion, nous avons passé un certain temps avant de pouvoir accéder à KDE. La raison à cela : alors que nous avions bien sélectionné le type de clavier français, ce dernier était en Qwerty au moment de la saisie du mot de passe, ce qui ne facilitait pas les choses...

012C000000964776-photo.jpg
         
0124000000964780-photo.jpg

Tout comme sous Mandriva, l'édition de /boot/grub/menu.lst est une solution pour retrouver Windows...


Compatibilité matérielle



Parmi les différents périphériques et composants utilisés, lesquels fonctionnent sous Fedora 8 ? À peu près tous ceux que Mandriva avait reconnus, à savoir la carte son, le processeur, la souris et le clavier, la clé USB, les deux modules Bluetooth, la clé Wi-Fi d'Hercules, les deux disques durs Serial-ATA, le graveur de DVD et le lecteur de cartes mémoire.

00FA000000964800-photo.jpg
         
012C000000964836-photo.jpg

Une clé USB ou une carte mémoire et vos photos s'affichent très rapidement sur votre écran


L'iPhone, bien évidemment, la clé Wi-Fi Trendnet, la webcam et la carte graphique n'ont pas connu cette réussite. La gestion de cette dernière est par ailleurs pire que sous Mandriva, les pilotes n'étant clairement pas adaptés à notre carte. Autre déception, l'imprimante réseau que nous ne sommes pas parvenus à installer, ce qui ne signifie cependant pas que cette opération est impossible, seulement peut-être un peu compliquée pour un utilisateur non averti.

00FA000000964898-photo.jpg
         
012C000000964896-photo.jpg

Autre grosse évolution des distributions Linux : les réseaux Wi-Fi sont rapidement détectés et les connexions établies facilement


La suite logicielle



Quels sont les paquets inclus à l'installation de Fedora 8 version KDE ? Sensiblement les mêmes que sous Mandriva 2008, l'interface graphique similaire (KDE) y étant pour beaucoup. Notons toutefois l'absence de Firefox, celle du lecteur flash (qui s'installe toutefois facilement via le lien que Konqueror affiche lors de l'ouverture d'une page contenant du flash), et le remplacement de OpenOffice.org par KOffice, une suite bureautique dont l'ergonomie est, selon nous, un ton en dessous celle de son concurrent libre. En revanche, on note la présence d'un logiciel dont l'utilité est laissée à l'appréciation de chacun, KTorrent. Comme son nom l'indique, ce paquet vous servira à gérer les flux torrent.

0131000000964858-photo.jpg
         
012C000000964856-photo.jpg

Amarok et aKregator, pour lire vos fichiers audio et consulter les flux de vos sites préférés


Le menu « Multimédia » de Fedora est en tout point semblable à celui de Mandriva, alors qu'une rubrique « Jeux » fait son apparition. Enfin, notez la présence d'un programme de sauvegarde de données qui semble offrir quelques fonctionnalités intéressantes.

012C000000964778-photo.jpg
         
012C000000964882-photo.jpg

Le gestionnaire de thèmes KDE et le système de sauvegarde Conserve, un atout de poids pour Fedora


Dans la pratique



Qu'avons-nous retenu de notre brève incursion dans le monde de Fedora ? Si l'on compare cette distribution à Mandriva One 2008, nous notons que les deux distributions possèdent certaines lacunes communes (au niveau du gestionnaire de démarrage, par exemple), quelques bons points communs (la gestion du réseau Wi-Fi en est un), mais que globalement, Fedora 8 nous semble moins dirigée vers l'utilisateur novice que ne l'est Mandriva. Les redondances dans les menus, l'absence du Centre d'Administration présent sous Mandriva ou la nécessité de redémarrer l'ordinateur une fois les mises à jour installées (ce qui est rare pour un système Linux) nous donnent cette impression.

012C000000964788-photo.jpg
Le Centre de Contrôle Mandriva fait défaut sous Fedora, qui ne possède pas d'équivalent


Konqueror étant le seul navigateur installé, les sites tels que Clubic ou autres qui utilisent le flash ne peuvent être visités dans les meilleures conditions. Autre problème, plus gênant encore : l'absence de la langue française dans cette distribution, même s'il est possible de trouver sur le Net des versions de Fedora entièrement en français. De plus, notons que nous avons ici utilisé le Live CD, ce qui peut expliquer ce manque.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Ordinateur
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

COMPUTEX 2019 - AMD : comment suivre la conférence en direct ?
Amazon : la gamification pour rendre le travail en entrepôt
Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
scroll top