Apple Music : Taylor Swift fait plier Apple

Guillaume Belfiore
Co-Rédacteur en chef - Logiciels & Services
22 juin 2015 à 08h43
0
Apple semble avoir fait marche arrière concernant le modèle économique de son nouveau service de musique en streaming. La firme de Cupertino pourrait finalement payer des royalties durant la période de gratuité pour le consommateur.

Peu après avoir lancé son nouveau service de musique en streaming, la société Apple expliquait un peu plus son modèle économique. Pour mémoire, Apple facture 9,99 euros par mois pour un accès à l'intégralité de son catalogue en illimité et 14,99 euros par mois pour un foyer jusqu'à six personnes. En revanche, Apple ajoutait ne pas rétribuer les maisons de disque lors des trois premiers mois d'essai gratuit pour les utilisateurs du 30 juin au 30 septembre.

Robert Kondrk, chargé de négocier les partenariats de la société avec le responsable de la division média Eddy Cue, expliquait qu'aux États-Unis, Apple reverserait 71,5% des souscriptions aux Ayants-droits. Sur le Vieux continent, ce taux passerait moyenne aux alentours de 73%. Chez la concurrence, Spotify par exemple, les maisons de disque ne touchent que 70%. Toutefois Apple prenait le parti de ne pas activer ces paiements durant les trois mois de gratuité du service.

08082994-photo-eddy-cue.jpg


Ce weekend, Eddy Cue annonçait sur Twitter un changement de position en expliquant que la société paiera bien des royalties même pendant cette période d'essai. Depuis une semaine les artistes, labels et maisons de disques partageaient leurs désaccords avec la décision initiale d'Apple et c'est finalement la chanteuse Taylor Swift qui semble avoir fait plier la société. La popstar a en effet publié une note sur son blog pour éclaircir la position des artistes. Face à la décision d'Apple, elle affirme alors : « je la trouve choquante, décevante et complètement contraire à cette société historiquement progressiste et généreuse ».

La semaine dernière, la maison de disque britannique Beggars Group distribuant de la musique pour des labels indépendants, notamment XL Recordings, Rough Trade, 4AD et Matador expliquait ne pas avoir été concertée et pointait la stratégie d'acquisition de clients mise en place par Apple au détriment de l'industrie musicale.

A lire également :

Guillaume Belfiore

Co-Rédacteur en chef - Logiciels & Services

Co-Rédacteur en chef - Logiciels & Services

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet