Une faille Windows vieille de 17 ans exploitée par des hackers

le 30 novembre 2017
 0
Une nouvelle campagne de diffusion du malware bancaire Cobalt a été identifiée : les hackers ont très récemment commencé à utiliser une faille présente dans Microsoft Office et Windows depuis plus de 17 ans, qui leur permet de déployer des malwares et de prendre le contrôle d'un ordinateur. La campagne a été identifiée par la firme spécialisée dans la sécurité informatique Fortinet.

La faille CVE-2017-11882 exploitée



La faille CVE-2017-11882 est présente depuis plus de 17 ans sur l'OS de Microsoft, ainsi que sur sa suite bureautique Microsoft Office. Malgré l'ancienneté de cette faille, le groupe de Redmond n'a publié un correctif que durant le mois de novembre 2017, ce qui met une fois de plus l'accent sur l'importance de garder son OS et ses logiciels à jour.

La faille cible la mémoire de l'ordinateur et permet l'exécution de code à distance, en l'occurrence des malwares bancaires, dès lors que l'utilisateur ouvre un fichier corrompu. Fortinet, qui a publié les détails de l'attaque dans un post sur son blog officiel le 27 novembre 2017, précise que cette fois, c'est le malware Cobalt qui est utilisé. Le malware prend son nom de l'outil Cobalt Strike, développé pour tester les vulnérabilités d'un système et dont une partie du code aurait été copiée.

01F4000008583382-photo-microsoft-logo.jpg


Une campagne qui cible la Russie



Selon Fortinet, cette campagne d'attaques via le malware Cobalt serait en cours depuis quelques jours en Russie. Pour l'instant, il semblerait que seul ce pays soit touché : les hackers envoient des mails avec le fichier corrompu en se faisant passer pour l'entreprise Visa. Le mail contient une archive nécessitant un mot-de-passe, fourni dans l'email envoyé, ce qui réduit le risque que le malware se fasse détecter par les antivirus.

Une fois le fichier désarchivé et ouvert, un script PowerShell se lance en tâche de fond et télécharge le malware Cobalt. Une fois téléchargé, ce malware donne l'accès à l'ordinateur aux pirates.

La mise à jour pour combler la faille exploitée est disponible dans le cadre du Patch Tuesday du 14 novembre 2017 sur le site officiel de Microsoft. Il devient urgent de la télécharger et de l'installer avant que les hackers n'amplifient leur attaque vers d'autres pays.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
scroll top