Pornhub : le réseau pirate "3ve" démantelé par le FBI

29 novembre 2018 à 09h12
0
01F4000008128550-photo-malware.jpg

De nombreux acteurs de la tech, dont Google et des entreprises de cybersécurité, ont aidé le FBI à démanteler un réseau de hackers responsable d'une vaste fraude publicitaire. Ils étaient notamment à l'origine de publicités frauduleuses présentes sur le site Pornhub.

Huit personnes, originaires de Russie et du Kazakhstan, ont été identifiées comme faisant partie de ce réseau de pirates. Trois sont déjà incarcérées, en Estonie, en Bulgarie et en Malaisie. Les cinq autres sont toujours recherchées.

Des pubs malveillantes sur Pornhub

Les huit hackers faisaient partie du réseau 3ve (à prononcer « eve » à l'anglaise, soit « ive », comme la rappeuse ou la copine de Wall-E, selon vos références favorites). Ils ont mis en place un système sophistiqué leur permettant de générer des faux clics sur des publicités et donc des revenus provenant des annonceurs.

Pour y parvenir, le réseau a infecté de nombreuses machines à l'aide d'un malware, qu'il diffusait notamment par mail. Mais les pirates ont également eu recours à de fausses publicités sur le site pour adultes Pornhub. Cette technique, dite de « malvertising », consistait à simuler une demande de mise à jour à l'utilisateur, qui, en cliquant, téléchargeait en réalité le logiciel malveillant.

Des millions de dollars en fausses publicités

Ensuite, 3ve utilisait les ordinateurs contaminés de différentes façons. Soit simplement en lançant des sessions de navigation cachées sur ses machines, soit en s'en servant comme proxy pour masquer l'origine d'un trafic frauduleux, réalisé depuis plusieurs serveurs. Dans tous les cas, le but était le même : générer de faux clics sur des publicités, dont certaines étaient affichées sur des sites bidons, créés pour l'occasion.

D'après Google, à son apogée, 3ve contrôlait plus d'un million d'adresses IP, lui permettant de dissimuler son activité. Les pertes associées pour les annonceurs n'ont pas été précisément chiffrées, mais elles s'élèveraient à plusieurs millions de dollars. Qui a dit que la publicité ne rapportait plus ?

Source : TechRadar

1
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top