Après Spotify, au tour de Kaspersky de porter plainte contre Apple

Alexandre Boero Contributeur
22 mars 2019 à 11h47
0
kaspersky lab

À l'instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s'oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.

Kaspersky Lab a annoncé avoir déposé plainte contre Apple, le 19 mars, auprès du service fédéral antitrust russe. Le spécialiste du pare-feu et de l'anti-virus pointe du doigt la politique de la société américaine sur les applications distribuées via l'App Store, la boutique de la société. Cette plainte fait suite à celle du géant mondial du streaming musical, Spotify, qui estime qu'Apple abuse de sa position dominante et se livre à des pratiques injustes.

Apple pousse Kaspersky à supprimer des fonctions essentielles de son appli iOS


L'entreprise moscovite indique avoir reçu une notification d'Apple en 2018 lui notifiant que son application, Kaspersky Safe Kids, le logiciel de contrôle parental, ne respectait pas certaines exigences posées par le règlement des applications hébergées sur l'App Store.

Kaspersky précise avoir reçu une demande de suppression des profils de configuration, contraires à la politique de l'App Store, ce qui pousserait la société russe à supprimer le blocage du navigateur Safari (qui permet de masquer les navigateurs de l'appareil de façon à ce que les pages Web apparaissent en navigateur sécurisé) et le contrôle des applications (qui donne la possibilité aux parents de choisir les applis que les enfants ne peuvent pas exécuter, selon les restrictions d'âge). Ces deux fonctionnalités sont considérées comme essentielles au logiciel Kaspersky Safe Labs.

Kaspersky accuse Apple d'avoir lancé un service concurrent au sien


La société Kaspersky note que la requête d'Apple coïncide mystérieusement avec la sortie d'iOS 12 et sa fonction Screen Time, qui offre aux utilisateurs de l'OS de la pomme la possibilité de surveiller le temps qu'ils consacrent sur telle application ou tel site Internet, et de définir des restrictions de temps. La ressemblance avec Kaspersky Safe Kids est plutôt frappante sur le papier.

En outre, l'entreprise russe considère qu'Apple profite de sa position double de juge et partie, à la fois propriétaire de l'iOS et de l'App Store, pour empêcher d'autres développeurs d'exercer leur activité normalement, ce qui constitue un abus de position dominante. Kaspersky souhaite maintenir sa relation avec Apple, mais pas à n'importe quel prix : en rétablissant une équité.

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top