Microsoft veut son antivirus sur iOS et Android avant la fin de l'année

21 février 2020 à 09h21
5
Microsoft Defender ATP
© Microsoft

La solution Microsoft Defender ATP, déjà disponible sur macOS, va connaître une déclinaison sur mobile. C'est ce qu'a annoncé l'entreprise américaine, sans toutefois véritablement dévoiler les contours de cet antivirus, qui différera nécessairement de la version pour ordinateur.

Vous connaissez certainement Windows Defender, l'antivirus intégré au système d'exploitation de Microsoft. Ces derniers temps, la société dirigée par Satya Nadella a cherché à faire évoluer son logiciel de protection, afin de ne plus restreindre sa clientèle aux seuls utilisateurs de PC.


Déjà disponible sur Linux

Le mouvement a commencé l'an dernier, avec l'apparition de Microsoft Defender ATP (Advanced Threat Protection) pour macOS. Une version enrichie au machine learning, uniquement à destination des professionnels utilisant des ordinateurs Apple.

Mais la firme de Redmond ne semble pas vouloir s'arrêter là. Dans un article de blog, elle a d'abord annoncé un portage sur Linux, via le lancement d'une preview publique. Mais surtout, elle a évoqué l'arrivée prochaine de sa solution sur mobile, avec une sortie prévue sur iOS et Android.


Uniquement pour les professionnels

Reste à savoir comment « l'antivirus » fonctionnera sur les smartphones. Car ce qui est réalisable sur un ordinateur ne l'est pas forcément sur un téléphone. Par exemple, iOS ne permet pas à un logiciel tiers de rechercher des malwares sur un iPhone. Sur Android, la donne semble différente, dans la mesure où il existe déjà des solutions de protection.

Il faut toutefois noter que le développement de cet antivirus mobile entre dans le champ de la plateforme de protection de Microsoft contre les menaces (Microsoft Threat Protection). C'est-à-dire une suite logicielle dédiée à la protection des entreprises. En conséquence, rien ne dit que la solution finira par être accessible aux particuliers.

D'après les premières informations, un des objectifs principaux de Microsoft Defender pour iOS et Android serait d'ailleurs de prévenir le phishing, qui touche particulièrement les professionnels. Mais de quelle manière ? Le mystère reste entier. De premiers éléments devraient être communiqués la semaine prochaine, lors de la RSA Conference.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
DrGeekill
Allez savoir. Microsoft en faisant ça pourrait peut-être pousser les autres éditeurs à détecter les Malwares plus tôt (2 à 3 ans après leur apparition en général sous Android)…
helix
microsoft ferait mieux de s’occuper des problèmes de bug à répétition à chaque nouvelle sortie des mises à jour de windows 10, ils sont tellement doués qu’ils sont capable de nous sortir un tsunami de virus et non un anti-virus
rexxie
C’est pas une façon de récolter nos données ça?
Popoulo
Jamais eu le moindre problème lors des maj de Win10, comme quoi. T’être encore un soucis lié au matos ou autre se situant entre la chaise et le clavier.
_Reg24
Sauf erreur, les anti-je ne sais quoi ne sont pas autorisé sur iOS, donc on ne risque de pas le voir arriver.
jeanlucesi
Certainement une histoire de pompage de données personnelles.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le VivoStick d'Asus mis à jour avec plus de RAM, de stockage et Windows 10 Pro
PlayStation et Facebook annulent leur participation à la GDC 2020 à cause du coronavirus
Canal+ lance deux nouvelles chaînes numériques pour les fans de F1 et de MotoGP
L'abonnement Cdiscount à volonté à prix cassé !
Le bracelet connecté Xiaomi Mi Band 4 à 29,90€ au lieu de 39,99€ chez Rue du Commerce
🔥 Le Xiaomi Mi 8 (128 Go) à prix cassé chez Cdiscount
En difficulté financière, La Quadrature du Net relance une campagne de dons
Baisse de prix pour la souris gamer Logitech G502 Hero SE chez Cdiscount
Cdiscount a encore frappé ! Le Samsung Galaxy A80 à 349,99€ au lieu de 659,00€
Haut de page