Le gouvernement indien se prépare à bannir le Bitcoin (BTC)

01 février 2021 à 13h10
35

Le gouvernement indien va présenter un projet de loi qui pourrait interdire l’utilisation des « crypto-monnaies privées » telles que le Bitcoin (BTC).

La loi prévoit également la création d’une monnaie numérique nationale émise par la Banque centrale de l’Inde.

Bannir le Bitcoin

Les détenteurs de crypto-monnaie en Inde ont été pris au dépourvu et laissés dans la confusion après l’annonce, ce vendredi 29 janvier, du fait que le Parlement du pays allait examiner un projet de loi soutenu par le gouvernement qui pourrait interdire l’utilisation de « crypto-monnaies privées ». Étant donné que le parti au pouvoir contrôle les deux chambres du Parlement, les chances que ce projet de loi soit adopté seraient assez importantes.

Selon les observateurs, la définition du terme « privé » donnée par le
gouvernement pourrait impliquer que toutes les crypto-monnaies non souveraines, telles que le Bitcoin, pourraient être concernées par l’interdiction. Nischal Shetty, P.-D.G. de WazirX, une plateforme d’échange de crypto-monnaies basée à Mumbai, a expliqué : « Un pays aussi grand que l’Inde devrait au moins s’efforcer de comprendre les terminologies sous-jacentes avant de présenter des projets de loi liés à la technologie, cela semble être une démarche précipitée ».

Dans le même temps, le texte de loi propose la création d’une roupie
numérique qui serait émise par la Banque centrale de l’Inde, rejoignant ainsi une liste croissante de pays explorant le sujet.

L’Inde et les crypto-monnaies, une longue histoire

Le gouvernement indien a une relation compliquée avec les crypto-monnaies. La loi que le gouvernement tente d’introduire n’est que le dernier épisode d’une longue saga.

En avril 2018, les autorités avaient demandé aux institutions financières de cesser de servir les particuliers et les entreprises qui traitaient avec des crypto-monnaies. La Cour suprême du pays avait ensuite annulé cette décision en mars 2020, ce qui signifie que les Indiens pouvaient de nouveau acheter et vendre du Bitcoin.

De plus, l’ancien projet de loi datant de juin 2020 avait été jugé particulièrement sévère. En effet, le gouvernement avait proposé une peine de 10 ans de prison pour les traders de crypto-monnaies. Le nouveau projet de loi 2021 ne fait pas mention d’une telle sanction.

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
28
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sir Clive Sinclair, créateur du ZX Spectrum et pionner de l'ordinateur personnel est décédé
La Chine s'en prend à nouveau à ses géants de la tech en voulant découper Alipay (Ant Group)
L'application Yuka, à nouveau condamnée à cause de sa lutte contre les nitrites dans la charcuterie, ne s'avoue pas vaincue
2021, une année record pour les start-up françaises
Le site Gearbest est down, les clients dans l’incertitude totale
Grande-Bretagne : les nouvelles constructions bientôt obligées de disposer de chargeurs pour véhicules électriques ?
Corée du Sud : Google condamné à payer 177 millions pour avoir limité le développement de forks Android
Kape technologies, maison mère de CyberGhost VPN, se paie ExpressVPN pour près d'un milliard de dollars
Une nouvelle start-up du NewSpace en vue ? Steve Wozniak tease l'arrivée prochaine de l'entreprise Privateer
Epic vs Apple : sans surprise, l'éditeur de jeu fait appel de la décision de justice
Haut de page