Counter-Strike et Everquest bannis au Brésil ?

20 septembre 2018 à 15h53
0
Counter-Strike et EverQuest sont des jeux dangereux, qui mettent en péril la santé de celui qui s'y adonne, et favorisent l'émergence de troubles de l'ordre public. Voici, en substance et selon l'AFP, les considérations qui ont amené le juge Carlos Alberto Simoes à prononcer en octobre dernier l'interdiction à la vente de ces deux logiciels sur le sol brésilien. Un temps cantonnée à l'échelle fédérale, cette interdiction s'applique désormais au niveau national et il ne devrait donc plus être possible de trouver le célèbre mod pour Half-Life sur les linéaires brésiliens d'ici quelques jours. Le jeu massivement multijoueur EverQuest n'aurait pour sa part jamais été officiellement lancé au Brésil, mais se voit frappé de la même interdiction, qui concernera sans doute également les sites de vente en ligne.

Célèbre jeu de tir à la première personne (FPS) conçu pour le jeu en ligne, Counter-Strike oppose traditionnellement une bande de terroristes à une équipe de police qui s'affrontent autour d'otages à délivrer ou de bombes à déposer. D'après différents commentaires de joueurs brésiliens ayant réagi en ligne à cette interdiction, c'est une carte créée par la communauté et ne faisant pas officiellement partie du jeu qui aurait provoqué l'ire du magistrat. Baptisée CS_Rio, celle-ci oppose des trafiquants de drogue aux forces de police dans le dédale des favelas de Rio de Janeiro. Pour Carlos Alberto Simoes, Counter-Strike encouragerait ainsi la subversion et deviendrait de fait une menace contre la sécurité publique.

012C000000741274-photo-counter-strike-map-cs-rio.jpg
Sur la carte CS_Rio, l'action se déroule au sein des ruelles de Rio de Janeiro


Sorti en mars 1999, EverQuest est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur basé sur un univers heroic fantasy. Le joueur peut y incarner différentes races et fait évoluer son personnage au fur et à mesure du temps passé dans le jeu. Comme Counter-Strike, EverQuest serait particulièrement susceptible de provoquer des phénomènes d'accoutumance chez le joueur. L'interdiction de ces deux jeux relèverait donc de la protection de la santé publique dans la mesure où ils risquent de porter préjudice à la santé du consommateur.

Le retrait des exemplaires de jeu encore en circulation dans les enseignes physiques aurait déjà commencé, mené par le Procon, un organe de défense des droits du consommateur. Le cas de la distribution purement numérique telle que la permet le système Steam n'aurait pas encore été tranché. Ironie du sort, des jeux comme Manhunt ou Postal 2 seraient en vente de façon parfaitement légale au Brésil.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CNIL : Facebook menace-t-il les données privées ?
CSR et Samsung veulent casser le prix des puces GPS
Free annonce la Freeplug : une box compatible CPL
Deux millions de smartphones HTC Touch écoulés en 2007
Meg Whitman prépare son départ de eBay
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page