BuzzMusic subventionne le baladeur pour vendre sa musique

Par
Le 10 novembre 2006
 0

Reprenant la recette des opérateurs GSM, BuzzMusic.fr propose de subventionner le baladeur pour mieux vendre son forfait de téléchargement musicaux.

Reprenant la recette des opérateurs GSM, BuzzMusic.fr propose de subventionner le baladeur pour mieux vendre son forfait de téléchargement musicaux.

Subventionner le hard pour vendre du soft ? Reprenant une recette généralisée par les opérateurs de téléphonie mobile, BuzzMusic.fr, filiale de Universal Music, lance une nouvelle formule combinant baladeur et forfait musical.

Disponible à partir du 13 novembre, l'offre s'appuiera d'une part sur N.E.O., un baladeur audio-vidéo compatible MP3, WMA ou Mpeg4 et conçu par MCA Technology et disposant d'une capacité de stockage de 1 Go. Ce baladeur permettra d'accéder d'autre part à BuzzMusic.fr, un kiosque de téléchargement sous technologie Windows Media disposant d'un catalogue de 50.000 titres.

Vendu 100 €, NEO permettra d'accéder pendant 6 mois au catalogue BuzzMusic et d'y télécharger des titres de manière illimitée. Au-delà, les internautes devront s'acquitter d'un forfait de 10 euros par mois pour continuer à bénéficier du service. En cas d'arrêt de l'abonnement, l'accès aux titres sera bloqué grâce aux technologies Windows Media DRM 10.

Avec BuzzMusic, Universal -qui édite également E-Compil- devrait ainsi être le premier "opérateur musical" en France, prenant de vitesse de quelques semaines la société MusicMe, qui propose toutefois une offre similaire en streaming. Aux Etats-Unis, les offres de téléchargements illimités sont également proposées depuis plus d'un an par Real Rhapsody, 10 Music Unlimited ou encore Napster, qui revendique plus de 500.000 abonnés à ce service.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top