Dumping : Microsoft perdrait $150 par console Xbox 360

0
Mieux vaut-il être constructeur de consoles de salon ou simple éditeur de Jeux Vidéo ? Le marché global du jeu vidéo étant devenu il y a peu plus lucratif que celui du cinéma, les différents acteurs comme Nintendo, Sony ou encore Microsoft qui s'apprêtent à commercialiser des consoles multimédia de nouvelle génération sont de plus en plus disséqués par différents analystes financiers.

C'est ainsi qu'après des représentants anonymes de Sony qui annonçaient que la prochaine console de salon Playstation 3 allait démocratiser les DVD Vidéo en haute définition via la mise à disposition d'un lecteur DVD Blu-Ray en standard dans la console, le tout pour un prix maximum de $400, alors que ces mêmes lecteurs externes sont commercialisés au double de ce prix dans le commerce, laissant penser que Sony sera amené à essayer des pertes sèches par console de plusieurs centaines de dollars, c'est cette fois un autre analyste, iSupply, qui s'est intéressé au dumping pratiqué par Microsoft au sujet de la console Xbox 360.

iSupply a en effet analysé tous les composants présents dans la nouvelle console de salon de Microsoft, ceci dans le but de connaitre approximativement le prix de production de celle-ci, l'objectif réel étant de le comparer à son prix de vente actuellement pratiqué.

Il en ressort que la console Xbox 360 Premium, qui dispose d'un disque dur et qui est actuellement commercialisée au prix de $399 en Amérique du Nord, coûterait réellement, en prenant en compte les ristournes des constructeurs de matériaux comme le chip graphique ou le processeur, $525 soit une différence constatée de tout de même $126 ! De plus, ce prix ne prend en compte ni l'aspect marketing ni l'aspect de conception de la console, ce prix étant donc amené à être plutôt tiré vers le haut.

A titre de comparaison, cet analyste avait déjà publié des informations quant au prix de production réel estimé de la première console du groupe, la Xbox. Son prix de vente réel était de $299 alors que son prix de production était estimé à $323 soit une différence moins importante de $24.

Reste à savoir si avec déjà près 4 milliards de dollars de perte en quatre ans pour Microsoft depuis la sortie de la première console Xbox, les bénéfices engendrés par la Xbox 360 seront à terme suffisants pour permettre à la division Entertainment & Devices Division du groupe de devenir rentable, ou bien si tout comme certains acteurs dont Sega, le géant Américain ne se rencentrera à terme que sur l'édition de jeux vidéo, qui nécessite semble-t-il moins d'investissement financier.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page