Gateway s'en prend à l'iMac

Kalyst
27 août 2002 à 08h27
0
0075000000054135-photo-profile-4-imac.jpg
Gateway vient de présenter fièrement son tout nouveau PC "tout en un" dont le fabricant ne cache pas qu'il vise directement l'iMac produit par .

Le Gateway Profile 4, c'est son nom, ne possède pas de boitier mais intègre tous les composants sur le moniteur LCD tout comme le nouvel iMac.
Mais la comparaison avec un iMac s'arrête là puisque les Profile 4 sont de véritables PC basés sur le système d'exploitation Windows XP.
Outre cette différence de taille, celà n'empêche pas le fabricant de publier un document comparant ses Profile 4 aux iMac. Vous pouvez visionner ce document ici (fichier au format Acrobat).

Cette comparaison est elle perspicace ? On en doute vu la différence entre les deux architectures, mais il s'agit là d'un gros coup marketing de Gateway pour positionner son produit sur le marché américain. Rappelons que l'iMac reste le plus grand succés d'Apple, succés mérité d'ailleurs.

Toutefois les Profile 4 restent de bons PC au design attirant et se basent sur des composants destinés aux PC portables. Un argument à l'avantage de Gateway par rapport à Apple est que les Profile 4 sont évolutifs et l'on peut donc changer les composants pour les remettre à jour.

Pour plus d'informations sur ces configurations, vous pouvea aller voir la page produit chez Gateway.
Modifié le 18/09/2018 à 14h51
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top