Astraware annonce la sortie prochaine du jeu Mazera, "Zelda Like", sur Pocket PC

Alexandre Habian
28 octobre 2004 à 00h00
0
Les Pocket PC deviennent de vraies consoles de jeux portables. Après Atlantis Redux, véritable jeux complet de plus de 100Mo ou Madden 2005 développé par EA Sports, la division "jeux" de EA Games, c'est au tour d'Astraware d'annoncer la sortie prochaine via le webzine PocketGamer d'un jeu prometteur nommé Mazera.

Ce jeu d'aventure et de rôle cumulé à de nombreuses résolutions d'énigmes se veut un jeu dans la lignée des Zelda ou Final Fantasy. Le scénario est on ne peut plus classique pour ce genre de jeux, à savoir que l'action se déroule sur la planète MAZERA, le personnage principal dénommé Ix ayant été enlevé durant sa jeunesse par des Mazériens. L'objectif d'Ix, qui a décidé de s'échapper est donc de traverser différents territoires et rencontrer différentes personnes qui pourront l'aider dans son long périple.

Le jeu possède 5 mondes différents, une bande sonore composée de 7 musiques complètes, une animation et des graphismes très proches des références de Zelda. Mazera est attendu pour le début du mois de Novembre prochain.

0280000000418744-photo-imageneteco.jpg
0280000000418745-photo-imageneteco.jpg

0280000000418746-photo-imageneteco.jpg
0280000000418747-photo-imageneteco.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h50
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top