En chute libre à Wall Street, Kodak pourrait se placer en faillite

05 janvier 2012 à 09h23
0
Kodak, qui accumule les pertes depuis plusieurs années, pourrait d'après le Wall Street Journal envisager de se placer en faillite dans les semaines à venir.

00C8000002751156-photo-kodak-logo.jpg
Faute d'avoir su prendre le virage du numérique, l'un des géants de la photographie pourrait s'éteindre. D'après le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier, Eastman Kodak envisagerait en effet de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, près de 131 ans après sa création. Déjà malmenée à New York, son action a immédiatement perdu 28% supplémentaires pour terminer mercredi à 0,47 dollar. Elle en valait 5,65 un an plus tôt.

La rumeur lancée par le quotidien financier intervient alors que la bourse américaine vient officiellement de lancer un avertissement à Kodak, l'enjoignant à faire remonter le cours de son action à plus de un dollar avant six mois, sous peine d'être exclu de Wall Street.

Toujours d'après le WSJ, Kodak chercherait aujourd'hui à négocier un prêt d'un milliard de dollars, qui lui permettrait de se remettre à flots le temps de boucler la vente d'une partie de son épais portefeuille de brevets, engagée à l'été 2011. L'Américain détient en effet quelque 11 000 brevets, liés pour l'essentiel à l'univers de l'imagerie, qui lui assurent aujourd'hui des rentes non négligeables, mais pèsent sur son opérationnel. En août dernier, Kodak avait annoncé son intention de vendre environ 10% de sa propriété intellectuelle.

Depuis plusieurs mois, il se sépare également des filiales et divisions qualifiées de « non stratégiques » pour mieux se concentrer sur son coeur de métier, aujourd'hui incarné par la photographie, bien sûr, mais aussi par l'impression. En décembre, Kodak a par exemple annoncé la cession d'Eastman Gelatine, sa filiale spécialisée dans la mise au point de gélatines utilisées en photo et en chimie.

Un temps incontournable, Kodak souffre de n'avoir pas réussi à négocier le virage du numérique, pendant que des acteurs comme HP ou Canon participaient à la démocratisation de l'impression personnelle. Certains de nos parents ou grands parents ont longtemps appelé leur appareil photo un « Kodak », quelle qu'en soit la marque...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HP Omni 27 : un tout-en-un haut de gamme pour concurrencer l'iMac
Le CNC prévoit une année record pour la fréquentation au cinéma
AMD Radeon HD 7670 : ceci n'est pas une nouvelle carte graphique
La Timeline de Facebook liée à une vague de phishing
Logitech Cube : entre souris, touchpad et pointeur
Quand la TouchPad rend service à la médecine
China Telecom met un pied hors de Chine et attaque le marché britannique
Fragmentation : Ice Cream Sandwich installé sur moins de 1% des terminaux Android
iOS : Apple obtient un brevet protégeant la gestion des listes
L'Android Market passe le cap des 400 000 applications
Haut de page