La Xbox est-elle vulnérable ?

04 juin 2002 à 00h00
0
Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) compte parmi les grands centres universitaires d'enseignement et de recherche des Etats-Unis, aux côtés de Harvard, Yale, Princeton, Berkeley et Columbia.

D'après Slashdot.org, site Internet pour les fanas d'actualité technologique et de bidouille informatique, Andrew HUANG aurait trouvé la parade pour contourner le système de sécurité de la Xbox, après avoir achevé sa thèse sur l'architecture des super-ordinateurs.

Cette étudiant doué semble estimer que cette faille de sécurité offre la possibilité aux pirates informatiques d'utiliser la console de jeux de Microsoft avec des logiciels concurrents... L'horreur pour le numéro un mondial du logiciel !

Andrew HUANG signale par ailleurs sur le site web du MIT (http://web.mit.edu/) que la sécurisation du service en ligne que Microsoft s'apprête à dévoiler, Xbox live, n'est pas non plus assurée.

Une défaillance du système permettrait aux hackers potentiels d'identifier le profil des joueurs à partir des ordinateurs qu'ils utilisent.

Ce week end, Andrew HUANG postait sur http://slashdot.org/ un dossier daté du 26 mai qui présente en 15 pages sa trouvaille, et notamment ses tentatives pour déchiffrer le système de sécurité interne de la Xbox.

De son côté, l'agence Reuters souligne que de nombreux bidouilleurs seraient très intéressés par la possibilité d'utiliser la Xbox, vendue 199 dollars Outre-Atlantique, comme un ordinateur sur lequel ils pourraient faire fonctionner un système d'exploitation comme Linux...

Microsoft n'a pas encore commenté ces informations.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gartner doute du succès du GPRS
OrangeLab veut séduire les développeurs
Nike recourt au SMS pour promouvoir les Nike Park
Dégroupage : Au 1er mai 2002, la France compte 650 lignes dégroupées
MMS : Orange choisit Ericsson, TIM et Telefonica optent pour Nokia
Gartner doute du succès du GPRS
OrangeLab veut séduire les développeurs
Nike recourt au SMS pour promouvoir les Nike Park
Dégroupage : Au 1er mai 2002, la France compte 650 lignes dégroupées
MMS : Orange choisit Ericsson, TIM et Telefonica optent pour Nokia
Haut de page