Kalisto ne jouera plus jamais !

10 avril 2002 à 00h00
0
Cette fois-ci, l'aventure prend vraiment fin pour Kalisto. L'éditeur français de Jeux Vidéo, étranglée financièrement, et qui avait annoncé son dépôt de bilan le 8 février dernier, avait pu obtenir un sursis. Le Tribunal de Commerce de Bordeaux avait placé la société en redressement judiciaire avec période d'observation de six mois.

Le même tribunal vient de prononcer ce mercredi la liquidation judiciaire de l'entreprise bordelaise dirigée par Nicolas GAUME, jugeant que les moyens d'un plan de continuation n'avaient pas été réunis.

Ayant subi de très lourdes pertes et devant le refus de la COB (Commission des Opérations Boursières) d'accepter son plan de refinancement, l'ex star du Nouveau Marché de la bourse de Paris, suspendue de cotation depuis le 5 février, n'avait pourtant pas baissé les bras. Le groupe aurait recherché des partenaires financiers et réfléchissait à des cessions d'actifs en France et à l'étranger.

Mais le passif de la société, qui compte 222 salariés à Bordeaux, à Paris et au Texas, est de 50,31 millions d'euros, a indiqué le président de la 2ème chambre du tribunal de commerce. Pour payer les salaires d'avril, il aurait fallu trouver 200.000 euros et il n'y avait pas de solution possible, a-t-il ajouté.

Pour ces salariés disposant d'une expertise et d'un savoir-faire reconnu sur un marché où la France revendique le deuxième rang mondial, il ne reste plus qu'à s'expatrier vers l'Angleterre, le Japon, ou les états-Unis, à la recherche de la fameuse « french touch » !

A découvrir en vidéo

Haut de page