Sécurité : le noyau de Vista sera accessible

17 octobre 2006 à 13h58
0
00FA000000373689-photo-windows-vista-rc2.jpg
Au centre d'une grosse polémique (voir Europe : McAfee rejoint Symantec contre Vista, Symantec et Adobe recrutent l'Europe contre Vista et Kaspersky soutient Microsoft au sujet de Vista), l'accès au noyau de Windows Vista par les logiciels de sécurité devrait finalement être rendu possible. C'est en effet ce que Microsoft a fait savoir la semaine dernière sans donner de plus amples détails (voir l'actu Windows Vista : des modifications pour l'Europe).

Aujourd'hui, on sait Microsoft donnera accès au « Kernel » des versions 64 bits de son système. La firme de Redmond proposera ainsi une nouvelle API (Application Programming Interfaces) qui autorisera effectivement certains développeurs « triés sur le volet » à avoir accès au noyau de Vista. « Nous devons créer une nouvelle API permettant aux développeurs de solutions de sécurité tiers qui proposent un accès au noyau de Windows de façon sécurisée », précise un responsable de la firme à ce sujet.

Pour le moment, aucune date précise de disponibilité n'est associée à cette API, mais il y a de fortes chances pour qu'elle ne soit proposée avant la sortie de Windows Vista pour le grand public au mois de janvier prochain. Ce qui n'empêche pas certaines firmes, comme de continuer d'exercer une certaine pression sur Microsoft : « si cette API existe, Microsoft doit la rendre disponible immédiatement [...] Nous aurons des solutions compatibles Vista lorsque le système sortira, c'est à dire en janvier, nous avions donc déjà besoin de cette API hier ... », s'insurge Cris Paden, directeur de la communication chez Symantec. Un autre porte-parole de la firme ajoute : « Nous n'avons rien vu pour le moment. Il y a encore des problèmes techniques. Tous ce que nous savons, nous l'avons appris via les médias. Pour l'instant rien n'est vraiment fait ».

Par ailleurs, en plus de cette API, Microsoft s'est engagé à effectuer plusieurs changements au niveau du « centre de sécurité de Windows Vista ». Ce dernier devrait désormais autoriser les pare-feu et les antispywares tiers à utiliser un système d'alertes identiques à celui pouvant être employé par le pare-feu et l'antispyware Microsoft inclus au système. Certains développeurs avaient demandé à Microsoft la possibilité de remplacer complètement le « Security Center de Vista », mais pour le moment Microsoft ne serait pas favorable à cette idée. Les quelques changements énoncés ci-dessus devraient malgré tout être suffisants pour éviter à Microsoft certaines complications judiciaires et devrait donner davantage de choix aux utilisateurs de Windows Vista.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Piratage : l'Ifpi lance 8 000 nouvelles poursuites
Développement terminé pour  Neverwinter Nights 2
Bientôt le bêta test de  Commander : Europe At War
Premiers périphériques WUSB en approche
Les fabricants dévoilent les cartes ATI X1950 Pro
Le Bluetooth pour transférer du contenu Web
ATI Radeon X1950 Pro en test sur Clubic
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
  Battlefield 2142  : captures et vidéo d'intro
On parle des nouveautés de Safari 3.0
Haut de page