Europe : McAfee rejoint Symantec contre Vista

02 octobre 2006 à 15h16
0
Après et (voir la brève Symantec et Adobe recrutent l'Europe contre Vista), c'est au tour de de se plaindre de la « fermeture de l'accès au noyau » de Windows Vista. En effet, pour la première fois, les logiciels de sécurité ne pourront pas accéder au noyau de Windows pour effectuer certaines de leurs tâches avec Vista. Le noyau du nouveau système d'exploitation de Microsoft utilisera effectivement une technologie de chiffrement afin d'améliorer son niveau de sécurité.

Mais comme Symantec, McAfee n'apprécie guère « cette nouveauté ». Ainsi, les deux firmes affirment que cela les empêchera de développer de nouveaux programmes tiers pour améliorer la sécurité de Windows Vista. D'ailleurs, ils ne pensent pas que ce « verrouillage » va améliorer les choses : « avec Windows Vista, Microsoft opte pour une mauvaise idée reçue selon laquelle les ordinateurs seront plus sûrs s'il arrête de coopérer avec les firmes de sécurité indépendantes [...] Si Microsoft souhaite faire de Vista, un système plus sécurisé, il doit proposer un accès suffisant à sa plateforme, égal à celui qu'il fourni à ses propres développeurs afin que nous puissions continuer d'innover en matière de sécurité. Ainsi, les consommateurs et les fabricants pourront continuer de choisir leur meilleure solution de sécurité pour leur plateforme ».

McAfee et d'autres firmes ont publié aujourd'hui une annonce dans le Financial Times qui affirme que « Microsoft semble envisager un monde où une firme géante contrôle non seulement les systèmes d'exploitation de la plupart des ordinateurs du monde, mais également la sécurité qui protège ces ordinateurs des virus et des autres menaces numériques [...] Une seule solution qui nous protégeraient tous : lorsqu'elle échouera, cela se répercutera sur 97% des ordinateurs du monde ».

McAfee et Symantec ont par ailleurs interpellé la Commission européenne à ce sujet, précisant que Microsoft usait une fois de plus d'une méthode anticoncurrentielle et que de toutes façons, le noyau de Windows Vista avait déjà été mis à mal par des hackers. Sophos, n'est pas d'accord avec les accusations de ses concurrents. Pour Sophos, il n'est pas nécessaire d'accéder au Kernel et aux secrets de « Patchguard » (module de sécurité de Windows Vista) pour développer une solution de sécurité complète/complémentaire pour Vista. « S'il arrive un moment où le noyau devient la cible de malware, Microsoft devra effectivement nous donner accès au kernel. Mais actuellement, ce n'est pas nécessaire », ajoute un responsable de Sophos.

D'autres firmes se plaignent également de l'arrivée d'un module de « reconnaissance manuscrite » directement intégré à Vista. Microsoft de son côté à fait savoir que seules les versions « Premium » seront fournies avec ce module et sa technologie de verrouillage du noyau. La Commission devrait prochainement se pencher et se prononcer sur ces différents sujets.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page