PhysX et multicoeur : AMD accuse, NVIDIA récuse

Alexandre Laurent
22 janvier 2010 à 09h39
0
00A0000001608992-photo-logo-nvidia-geforce-marg.jpg
NVIDIA aurait-il modifié la technologie de gestion des effets physiques PhysX de façon à ce que cette dernière ne tire que partiellement parti des processeurs multi-coeurs dans le but de renforcer l'attrait de ses propres cartes graphiques ? C'est l'hypothèse que défend Richard Huddy, en charge des relations avec les développeurs chez AMD. Dans une interview accordée à Bit-Tech, il accuse en effet le fabricant des GeForce d'avoir délibérément compromis la prise en charge des calculs physiques par les processeurs comportant plus de deux coeurs, qui était selon lui bien meilleure lorsque la technologie PhysX était toujours développée par Ageia, son intiateur, racheté par NVIDIA début 2008. Explicitement mis en cause par son concurrent, NVIDIA dément ces allégations.

« Quand ils ont racheté Ageia, ils disposaient d'une implémentation très correcte du multicoeur au sein de PhysX. Si vous regardez maintenant, vous verrez que cela utilise essentiellement un coeur, ou au mieux deux. C'est sacrément mesquin », fait remarquer Richard Huddy. « C'est un peu la même chose que ce que le vieux truc qu'employait Intel avec son compilateur ; NVIDIA a tout simplement retiré toutes les optimisations multicoeurs de PhysX », affirme-t-il encore. En procédant de la sorte, NVIDIA renforcerait l'attrait commercial de ses cartes graphiques, qui ne susciteraient pas le même intérêt si tous les tests montraient qu'un processeur fait aussi bien, sinon mieux, en matière de gestion des effets physiques.

Le kit de développement associé à PhysX est conçu de telle façon que la gestion des processus est déterminée par le développeur de l'application, pas par les fonctions du SDK en lui-même, réfute Nadeem Mohammad, directeur produit chez NVIDIA, sur l'un des blogs du fabricant. « L'un des meilleurs exemples est 3DMarkVantage, qui peut utiliser 12 processus lorsqu'il fonctionne en rendu logiciel PhysX. Quiconque dispose d'un processeur multicoeurs et d'une carte GeForce compatible PhysX peut aisément le vérifier. Le niveau de prise en charge du multicoeurs et la méthode de programmation n'ont pas changé depuis le premier jour », assure-t-il encore.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top