Un fugitif américain coincé via World Of WarCraft

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
06 janvier 2010 à 17h06
0
Les jeux massivement multijoueur peuvent être dangereux pour la santé lorsqu'ils sont pratiqués sans modération. Ce qu'on ne savait pas forcément, c'est qu'ils peuvent également nuire à la liberté de ses joueurs comme l'a découvert il y a quelques jours un fuyard américain du nom d'Alfred Hightower dans une histoire relatée par le Kokomo Perspective.

Ce dernier, recherché par les autorités de Kokomo en Indiana, est accusé de trafic de drogue. Il était parvenu à déjouer les investigations des enquêteurs en fuyant au Canada, mais la cavale n'aura pas duré bien longtemps... la faute à World Of WarCraft. En effet, Alfred Hightower est visiblement un amateur du MMO signé Blizzard et, après quelques interrogatoires, les enquêteurs ont eu vent de sa passion. Citation à comparaître pour Blizzard et commission rogatoire ont fait le reste : la Police est alors parvenu à obtenir les informations relatives aux habitudes de jeu du fuyard... et surtout son adresse IP qui ont permis son arrestation à Ottawa.

S'il est reconnu coupable, Alfred Hightower pourrait être condamné à un maximum de dix ans de prison... mais le plus terrible dans toute cette histoire, c'est qu'il risque bien de manquer la sortie de World Of WarCraft : Cataclysm !

012C000002369018-photo-world-of-warcraft-cataclysm.jpg
012C000002369020-photo-world-of-warcraft-cataclysm.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des netbooks Pine Trail avec pléthore d'options chez HP
Depuis Las Vegas, que nous réserve le CES 2010 ?
Cell TV XV900 : l'arme absolue selon Toshiba
Blio : ebooks interactifs, sur PC comme sur mobile
Windows Mobile 7 : les 1ers smartphones de LG attendus cette année
Crucial RealSSD C300 : 335 Mo/s en Serial ATA 6 Gbps
Plus de 22 000 signatures pour sauver MySQL
72% des cyberacheteurs vont faire les soldes sur le net
Logiciel de censure : la Chine trainée en justice par un éditeur américain
Microsoft dévoile le prix des éditions d'Office 2010
Haut de page