Concurrence : Intel à nouveau dans la ligne de mire

Par
Le 17 décembre 2009
 0
00b4000000589738-photo-logo-intel.jpg
Alors qu'Intel vient de conclure un accord avec AMD visant à solder leurs différends juridiques, la Federal Trade Commission américaine annonce l'ouverture d'une nouvelle procédure visant à faire condamner les pratiques anticoncurrentielles du numéro un mondial des semiconducteurs. Dans sa plainte, la FTC accuse Intel d'avoir délibérément entravé les efforts de ses concurrents sur le marché des microprocesseurs, usant de « menaces » et de « récompenses » abusives auprès des fabricants d'ordinateurs, de façon à que ces derniers délaissent les produits concurrents.

La FTC ne s'arrête toutefois pas à ces accusations déjà avancées dans le cadre de l'affaire opposant Intel à AMD. Elle ajoute qu'Intel pourrait avoir délibérément et secrètement optimisé le fonctionnement de ses compilateurs, de façon à pouvoir affirmer que certains logiciels fonctionnaient plus efficacement sur ses propres processeurs. Enfin, elle estime que les pratiques d'Intel sont susceptibles d'avoir eu un impact non négligeable sur le marché des puces graphiques (GPU).

« Intel s'est engagé dans une campagne délibérée pour paralyser les menaces concurrentielles visant son monopole », a déclaré mercredi dans un communiqué Richard A. Feinstein, directeur du Bureau de la concurrence au sein de la FTC. « Il n'a fait aucun cas des principes d'équité et des lois protégeant une concurrence basée sur le mérite. L'action de la commission cherche à obtenir compensation pour les dommages infligés à la concurrence et, par extension, au consommateur américain ».

Dans un communiqué, Intel a formellement nié mercredi matin les faits qui lui sont reprochés. « Intel s'est battu loyalement, dans le respect de la loi, et ses actes ont profité au consommateur », riposte le fondeur. « Le dossier de la FTC est mal orienté. Il est en grande partie construit sur des plaintes ajoutées à la dernière minute, sur lesquelles elle n'a pas encore enquêté. De plus, il ne repose pas sur le droit existant, mais est plutôt destiné à servir la mise en place de nouvelles règles visant à encadrer la conduite des affaires », affirme-t-il encore.

Intel attaqué sur le terrain des GPU

Ces « plaintes ajoutées à la dernière minute » pourraient bien avoir été motivées par Nvidia, approché par la FTC début décembre. Par ces mots, Intel désigne vraisemblablement les accusations relatives à des pratiques anticoncurrentielles portant sur le marché des puces graphiques, qui jusqu'ici n'avait jamais été concerné par les différentes affaires engagées à son encontre.

La FTC accuse notamment Intel d'avoir profité de son quasi-monopole sur le marché des processeurs pour évincer ses concurrents du marché des chipsets et des cartes graphiques. Sont notamment reprises les allégations de Nvidia, dont le PDG, Jen-Hsun Huang, a à de nombreuses reprises dénoncé l'augmentation de tarifs appliquée aux processeurs Atom lorsqu'un fabricant cherche à les acquérir sans le chipset Intel associé.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top