Moins de jeux, plus de qualité chez Electronic Arts ?

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
07 décembre 2009 à 09h37
0
Au travers d'une longue discussion avec nos confrères de Kotaku, John Riccitiello revient sur la politique de développement de la compagnie qu'il préside, Electronic Arts. Second éditeur tiers de jeux vidéo derrière Activision Blizzard, Electronic Arts publiait environ 60 jeux annuellement en 2008, plus qu'une cinquantaine cette année et environ 40 sont prévus pour 2010.

000000B402348428-photo-john-riccitiello.jpg
Cette réduction de la production est donc le résultat de la nouvelle politique mise en œuvre par John Riccitiello. Celui-ci estime que les amateurs de jeux vidéo se focalisent sur un moins grand nombre de titres. Alors qu'auparavant, les 40 titres les plus vendus d'une année réalisaient des scores intéressants, on ne peut plus compter aujourd'hui que sur une vingtaine de jeux par an... Un constat qui va tout à fait dans le sens du carton planétaire de cette année, le Call Of Duty : Modern Warfare 2 d'Activision.

Du coup, Electronic Arts compte bien ne plus employer des gens sur des projets qui de toute façon ne sont pas viables financièrement parlant et préfère utiliser ces créateurs pour grossir les équipes des titres majeurs. John Riccitiello indique que cette nouvelle politique est bonne pour les finances du groupe évidemment, mais aussi pour les joueurs et il prend l'exemple des titres EA : seulement deux par an obtenaient un score de 80 et plus sur Metacritic il y a 24 mois, ils sont aujourd'hui une vingtaine.

Sur le fond, difficile de condamner le patron d'Electronic Arts et le géant de l'édition n'est d'ailleurs pas le seul à faire ce constat puisque la tendance s'observe chez tous les principaux acteurs du jeu vidéo. Il est toutefois impossible de ne pas souligner l'évidente baisse de la créativité et de l'innovation qui en découlera. On imagine déjà moins de grosses sociétés engager des fonds sur des « développements à risque » et moins d'équipes implique forcément moins de projets... du coup, moins de chances de voir des structures se lancer dans des développement innovants... Heureusement, avec la dématérialisation, les studios indépendants ont le vent en poupe.

012C000001873870-photo-mirror-s-edge.jpg
012C000001873824-photo-mirror-s-edge.jpg

Mirror's Edge un projet innovant qu'Electronic Arts promet de suivre, mais quel avenir pour ce genre d'initiatives ?
Modifié le 20/09/2018 à 14h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Espagne : scandale autour de la loi Hadopi locale
Quelques cascades en vidéo avec  Just Cause 2
Amazon dément vouloir ouvrir des boutiques physiques
Google rachète AppJet, un service collaboratif
Insolite : GBoard, un keypad de raccourcis pour Gmail
Facebook forme un conseil consultatif de sécurité
Apple rachète Lala : streaming en vue pour iTunes ?
Bugs PC  The Saboteur  : une solution ridicule
Revue de Web : let me be your Valentine !
Live Japon : technologies écologiques, jusqu'où ?
Haut de page