Casio Exilim G1 : le compact baroudeur le plus fin

18 novembre 2009 à 18h12
0
Casio inaugure aujourd'hui une nouvelle famille d'appareils photos, baptisée Exilim G en référence aux célèbres montres « ultra robustes » G-Shock, avec son premier compact baroudeur : le Casio Exilim EX-G1. Avec 19,9 mm d'épaisseur, il serait d'entrée de jeu l'appareil photo numérique résistant aux chocs le plus mince du monde.

0140000002609060-photo-casio-exilim-ex-g1-rouge.jpg

Sur le papier, cet appareil photo est à la hauteur de son esthétique tape à l'œil. Il résiste à la poussière, au froid jusqu'à -10°C, à des chutes multiples d'une hauteur de 2,13 mètres (pas un centimètre de plus) et il est étanche à l'eau jusqu'à 3 mètres de profondeur pendant une heure.

Sous une telle coque, les caractéristiques techniques sont en revanche en deçà de ce qu'on pouvait attendre. Son capteur de 12 millions de pixels ne filme effectivement qu'en définition standard, à l'heure où la haute définition se démocratise, tandis que son zoom télescopique 3 fois manque d'amplitude et de recul. La visée et l'accès à la fonction maison « Best Shot », offrant sur ce modèle un intervallomètre, est enfin assurée par un écran de 2,5 pouces affichant 230 000 points.

00F0000002609062-photo-casio-exilim-ex-g1-gris-de-face.jpg
00F0000002609064-photo-casio-exilim-ex-g1-gris-de-dos.jpg

Voici un rappel des principales caractéristiques du Casio Exilim EX-G1 :
  • Capteur de 12 millions de pixels
  • Photos de 4 000 × 3 000 pixels (JPEG)
  • Vidéos de 848 × 480 pixels à 30 images par seconde (Motion JPEG)
  • Sensibilité de 64 à 3 200 ISO
  • Zoom 3 fois équivalent à un 38-114 mm f3.9-5.4
  • Écran LCD de 2,5 pouces à 230 000 points
Le Casio Exilim G1 sera disponible en France en noir ou en rouge en janvier 2010 pour un prix public indicatif de 300 euros. Il fera l'affaire de ceux qui n'ont que faire de la vidéo haute définition ou d'un zoom grand angle pour leurs sports d'hiver.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page