Deezer lance son Premium : illimité sur PC et mobile

Par
Le 05 novembre 2009
 0
Deezer entre dans la cour des grands. Après avoir expérimenté pendant près de deux ans le modèle de la diffusion gratuite de musique, financée par la publicité, la start-up française lance jeudi son offre Premium, articulée autour d'un abonnement facturé 9,99 euros par mois. La proposition de valeur : accéder aux 4,5 millions de titres du catalogue Deezer, ainsi qu'aux différentes radio, gratuitement, sans réclames, depuis un PC ou un mobile, avec la possibilité de stocker en local les morceaux qui composent ses listes de lecture, de façon à pouvoir les lire même sans connexion à Internet. Deezer promet une qualité « HQ » proche du CD, avec un encodage allant jusqu'à 320 Kbps.

« Aujourd'hui, on achète de moins en moins de musique, mais ce n'est pour ça qu'on l'apprécie moins. L'intérêt du consommateur est peut-être plus dans l'accès à la musique que dans l'acquisition », a commenté jeudi matin Jonathan Benassaya lors d'une conférence de presse. Tel est donc l'objectif de Deezer Premium : permettre, moyennant un abonnement mensuel, l'accès au catalogue de la plateforme sur tout type d'appareil dès lors que ce dernier est capable de se connecter à Internet.

Pour ce faire, Deezer décline son service Web en application. Sur PC et Mac, elle prend la forme d'un client AIR, l'environnement d'exécution d'Adobe) dont l'interface reprend celle du site. Sur mobile, elle est proposée pour les terminaux Apple (iPhone et iPod Touch) ainsi que pour les sytèmes Android et Blackberry. Enfin, Deezer Premium sera accessible sur certaines chaines IP, telles que la Sonos ZonePlayer S5. Suivront certains modèles Logitech, avant les téléviseurs et les set-top box. « Nous travaillons déjà avec trois grands fabricants de téléviseurs, et des modèles compatibles Deezer devraient être lancés très prochainement », confie l'un des chefs de projet de la société.

Une fois identifié, l'utilisateur accède donc à ses listes de lecture, aux radios thématiques ainsi qu'aux fonctions de recherche. Sur PC comme sur mobile, il est possible de demander la synchronisation de certaines listes de lecture ou morceaux, de façon à pouvoir ensuite en profiter hors connexion. Les morceaux sont stockés dans un répertoire de cache, dont la taille peut, sur PC et Mac, être paramétrée (5 Go par défaut). En parallèle, l'application propose toujours des liens de téléchargement vers iTunes, selon le principe d'affiliation qui constitue, avec la publicité, le modèle économique de la version gratuite de Deezer.

000000be02573384-photo-application-deezer-pc.jpg
000000be02574360-photo-application-deezer-sur-pc.jpg

Application Deezer sur PC

Sur mobile, on pourra dont également synchroniser une sélection de morceaux pour pouvoir les écouter en mode déconnecté. Sur iPhone, il faut être connecté en WiFi pour rapatrier ses playlists. Comme avec Spotify, on souffre des limitations imposées par Apple : impossible de laisser l'application tourner en tâche de fond. Dès qu'on la quitte pour en lancer une autre, la musique est donc coupée.

008c000002573394-photo-application-deezer-sur-iphone.jpg
008c000002573396-photo-application-deezer-sur-iphone.jpg
008c000002573398-photo-application-deezer-sur-iphone.jpg
008c000002573400-photo-application-deezer-sur-iphone.jpg



Commercialisé sur le mode de la location, l'accès la musique stockée en local est logiquement soumis au renouvellement d'un « bail », et les morceaux téléchargés ne pourront plus être lus une fois que l'abonnement aura été résilié. D'après les conditions générales de vente (CGV) du service Premium, l'écoute autorise le téléchargement temporaire « sur deux appareils autorisés (ordinateur personnel et téléphone mobile) ». En pratique, il nous a été possible de stocker de la musique en locale sur deux ordinateurs distincts, mais les CGV interdisent l'ouverture simultanée de deux sessions.

En parallèle de cette offre Premium, que l'on pourra tester sans frais pendant sept jours, Deezer lance une formule dite « HQ », qui permet d'accéder, pour 4,99 euros par mois, à l'intégralité du catalogue en streaming haute qualité, sans publicités mais sans possibilité d'écoute hors ligne.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top