Amende européenne : Intel contre-attaque

0
000000B400722874-photo-logo-intel-3.jpg
Intel réagit vivement à la publication lundi de l'intégralité de la décision européenne du 13 mai dernier lui imposant une amende record pour abus de position dominante sur le marché des processeurs x86.

Pour mémoire, le fondeur américain aurait proposé, d'octobre 2002 à décembre 2007, des remises « occultes » aux fabricants de matériel informatique pour mieux évincer du marché ses concurrents, dont le plaignant AMD. Résultat des courses, Intel s'est vu infliger au printemps 2009 une amende de 1,02 milliard d'euros. La multinationale a fait appel en juillet de cette décision prononcée par la Commission européenne.

Aujourd'hui, Intel déclare : « il n'y a rien de nouveau ici. Cette décision témoigne des préjugés (...) de l'équipe chargée de l'enquête (...) La Commission européenne s'est appuyée sur des spéculations trouvées dans des courriers électroniques d'employés qui n'ont pas participé aux négociations dans cette affaire (...) Dans le même temps, la Commission a ignoré ou minimisé des preuves tangibles de ce qui s'est réellement passé, y compris des documents qui font autorité, des déclarations écrites et des témoignages sous serment de personnes qui ont négocié les transactions en question ».

Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la concurrence, appréciera...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page