On reparle du R580 d'ATI

Par Vincent
le 14 novembre 2005 à 13h43
0
00FA000000147001-photo-carte-x1800-xt-1.jpg
Alors qu'ATI et NVIDIA continuent de s'échanger quelques coups avec l'arrivée prochaine des GeForce 7800 GTX 512 Mo d'un côté et l'augmentation des fréquences du Radeon X1800 XT de l'autre, chaque fabricant planche encore et toujours sur de véritables nouvelles solutions haut de gamme qui seront lancées dans les prochains mois.

Chez ATI, cette nouvelle solution est connue sous le nom de code « R580 ». Successeur du Radeon X1800 XT, ce R580 serait en testé chez ATI depuis le mois de juillet. Selon les sources de notre confrère Xbitlabs, ce nouveau chip devrait être officialisé début 2006.

Les rumeurs indiquent que ce chip dispose de spécifications ahurissantes : 48 pixels pipelines (contre 16 pour le Radeon X1800 XT), 8 unités de vertex et des fréquences plus élevées. On parle également de 16 unités de textures mapping, de Shaders Model 3 et de mémoire GDDR4.

Le R580 est clairement défini comme « l'arme » plus ou moins secrète d'ATI pour contrer NVIDIA sur le marché haut de gamme. Reste à savoir si la firme au caméléon ne dévoilera pas une nouvelle solution « surprise » pour contrer le R580, début 2006, ce qui est fort possible...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
scroll top