Kazaa de retour : téléchargement illimité par abonnement

20 juillet 2009 à 11h20
0
00F0000002310214-photo-kazaa-devient-l-gal.jpg
Fermé en septembre 2005 suite à une condamnation, le célèbre service de téléchargement Kazaa renait aujourd'hui de ses cendres. Pionnier du téléchargement peer-to-peer autrefois utilisé pour des échanges majoritairement illégaux, il suit les traces de son prédécesseur Napster et tente à son tour d'emprunter la voie légale.

Contrairement à The Pirate Bay, qui est quant à lui sur le point de lancer un service de téléchargement légal via BitTorrent, Kazaa se cantonne à un modèle vu et revu. Le peer-to-peer est effectivement abandonné au profit d'une boutique en ligne conventionnelle, donnant un accès illimitée à un catalogue de musique en échange d'un abonnement mensuel. Le catalogue comprend pour l'heure un million de titres issus notamment du répertoire d'EMI, d'Universal et de Warner.

Les morceaux sont affublés d'un verrou numérique, qui n'autorise leur lecture que depuis trois ordinateurs différents. Les fichiers sont au format Windows Media en « qualité CD », leur lecture n'est donc autorisée que depuis des ordinateurs sous Windows et leur transfert n'est permis vers aucun baladeur numérique. Sans surprise, la résiliation de l'abonnement réduit au silence les morceaux téléchargés.

Le service, disponible pour l'heure exclusivement aux États-Unis, est facturé 20 dollars par mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange : fibre et WiFi sur le Tour de France 2009
Wikipedia et la NPG s'arrachent le portrait
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
K58, K62 : boitiers à moins de 100 euros chez Lian-Li
Bouygues Telecom augmente discrètement le prix des iPhone 3G S
IE8 ne s'installera plus comme navigateur par défaut
AOL rêve de redevenir une start-up
Linux mobile : Intel finalise le rachat de Wind River
Archos : CA en baisse, croissance en hausse en Europe
The Secret Of Monkey Island : le test de la Special Edition
Haut de page