Dans U-Wars, on vit tous dans un sous-marin jaune ?

20 septembre 2018 à 14h35
0
Dans les cartons du développeur Russe Biart depuis fin 2007, U-Wars, leur projet nouvelle génération, se dévoile à nos yeux aujourd'hui. Annoncé pour le deuxième trimestre 2010 sur Xbox 360, PC et Playstation Portable (cherchez l'erreur), il s'agit d'un jeu de tir tactique en vue à la troisième personne se déroulant entièrement dans un univers sub-aquatique.

Le joueur prends les commandes d'une troupe d'élite devant accomplir des missions secrètes aussi bien terrestres que sous-marines. La version PC supportera la technologie PhysX de NVidia tandis que la version Xbox 360 offrira toute une variété de modes multijoueurs via le Xbox Live. Cela veut-il dire que la version PC n'aura pas de modes multijoueurs ? Rien n'est précisé non plus en ce qui concerne la version Playstation Portable.

Sur le site officiel de U-Wars une vidéo commentée sous-titrée en anglais d'un peu moins de cinq minutes vous propose de découvrir les mécaniques et principes du jeu.

00D2000002278400-photo-u-wars.jpg
00D2000002278398-photo-u-wars.jpg
00D2000002278396-photo-u-wars.jpg
00D2000002278394-photo-u-wars.jpg
00D2000002278392-photo-u-wars.jpg
00D2000002278390-photo-u-wars.jpg
00D2000002278388-photo-u-wars.jpg
00D2000002278386-photo-u-wars.jpg
00D2000002278384-photo-u-wars.jpg
00D2000002278382-photo-u-wars.jpg
00D2000002278380-photo-u-wars.jpg
00D2000002278378-photo-u-wars.jpg
00D2000002278376-photo-u-wars.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test du Nokia N97, fleuron des smartphones Nokia
Green Dam : la Chine fait machine arrière
Nokia Ovi Suite : nouvelle version de la suite de synchronisation pour smartphones
Nouvelle stratégie pour Joost qui délaisse le grand public
  Chronicles Of Spellborn  passe au free to play
Etat du Maine : MacBook gratuits au collège et lycée
Des images et une vidéo de  FUEL  sur PC
De nouvelles images pour  Edge Of Twilight
mySkreen :
Hadopi 2 : le Conseil d'Etat fustige la nouvelle loi
Haut de page