JMF612 : nouveau contrôleur pour SSD chez JMicron

Alexandre Laurent
04 juin 2009 à 07h10
0
Largement représenté sur le marché du SSD, le contrôleur JMF602 péchait par son incapacité à accepter de la mémoire DRAM utilisée comme cache afin d'accélérer les échanges de données. Au Computex, JMicron dévoile son successeur, le JMF612, qui vient combler cette lacune. Ce nouveau contrôleur, sur huit canaux, pourra en effet accepter jusqu'à 256 Mo de mémoire cache. Il fait désormais appel à un processeur ARM9, et devrait faire son entrée sur le marché fin 2009 ou début 2010, date à laquelle les fabricants de mémoire tels que Samsung ou Toshiba auront, en théorie, achevé leur transition vers la Flash NAND en 32 nanomètres. Le contrôleur JMF612 devrait par ailleurs être capable de prendre en charge le NCQ (Native Command Queuing) ainsi que le chiffrement en AES. Impossible de connaitre le prix de ce composant, qui n'a pas vocation à être vendu au détail, mais JMicron assure que, combiné à la baisse constante des tarifs de la mémoire Flash, il devrait contribuer à l'émergence de SSD performants et... abordables !

00FA000002159952-photo-controleur-ssd-jmicron-jmf612.jpg
00FA000002159954-photo-controleur-ssd-jmicron-jmf612.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top